AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  LEE SEUNGHYUN ✘ I love your gorgeous appearance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kim Do Hyeong
Member of the Month ~ ♥︎

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur












 ❝ I LOVE YOUR GORGEOUS APPEARANCE ❞
LET ME SAVE YOUR BEAUTY.




Il était dans son atelier, une espèce de grand garage ou petit entrepôt dans lequel il s’adonnait à ses activités préférées : création de vêtements, jouer d’instruments ou encore peindre. En ce jour, il avait donné rendez-vous à un jeune homme qu’il côtoyait plus ou moins pour pouvoir en faire une peinture. Il ignorait encore s’il allait s’agir d’un portrait formel ou non mais le fait été qu’il voulait vraiment peindre cet homme là en particulier. Pourquoi ? Parce qu’il lui plaisait physiquement, pardi. Et parce qu’il était le seul à lui être venu en aide depuis sa renaissance aussi… Amoureux pensez-vous ? Vous êtes vous cru dans un conte de fée ? Non, là, c’était purement de l’attirance physique doublé d’une dose de gratitude. Lorsqu’il était vivant, sûrement ne se serait-il pas retourné sur lui, bien dans sa bulle. Mais, avec sa renaissance, bien que moins expressif qu’avant encore, il avait apprit à apprécier les belles choses, et cet homme là, inconsciemment, il l’aurait croqué depuis bien longtemps. Il avait une certaine prestance selon le zombie, il avait un style qu’il appréciait et puis… Il avait des tatouages. Comment vous dire… ? Le tatouage est un art fort apprécié de Do Hyeong alors… Ceci explique cela, dira-t-on.

Enfin bon, cela étant, le fait était que dans la matinée, sachant que le jeune homme en question viendrait, Do Hyeong avait fait le ménage dans l’entrepôt et avait un peu mieux ordonné la salle, redécouvrant quelques babioles oubliées au passage sans en avoir fait le tour. Il avait d’ailleurs retrouvé un vieux fauteuil de son grand-père, en cuir brun encore de bonne qualité bien que l’on voyait légèrement l’âge faire son ouvrage dessus. Il l’avait déplacé dans un coin lumineux, le dossier étant présenté de côté à la lumière extérieure. Il prit également deux trois autres babioles qu’il avait acquérit ou encore créé de ses mains aux côtés du fauteuil et sourit légèrement. Son ami arriverait en milieu d’après midi se disait-il, et très vite les rayons de soleil précédent la nuit offriraient un tableau fabuleux, si tant était qu’il arrivait à reproduire ceux-ci sur toile à temps.

Son début d’après-midi, le jeune zombie le passa à faire quelques crayonnés afin de fixer ses idées mais tout du long, si les idées étaient bonnes et le rendu satisfaisant, il ne croyait pas réellement à tout ceci. En artiste constamment insatisfait de nature, il s’était longuement creusé la cervelle pour trouvé le hic à son œuvre, ce qui, selon lui, l’empêchait de toucher au but de la venue de son ami. Et, à quelques minute de l’arrivée de l’individu attendu, la réponse lui apparu clairement, comme s’il s’agissait d’une évidence. Tout ceci pouvait certes plaire à l’œil mais… Mais ce n’était pas son model. Son model était unique et son essence était différente de celle d’un humain classique. Le seul moyen de capturé un moment magique était de lui laisser libre arbitre quant à son occupation, son positionnement, tout.
Il avait alors poussé un soupir à fendre l’âme et avait prit la totalité des feuilles usagées à cet effet pour les déchirer ou les chiffonner et les balancer dans un coin. S’en suivit qu’il remit certains objets disposés à leurs places, ne laissant que le fauteuil. Si son ami voulait s’entouré de certaines babioles, il n’aurait qu’à se servir. Et comme le fauteuil ou même son emplacement n’était une obligation, et bien il n’avait pas positionné ni sa toile ni son chevalet, attendant l’instant T pour se faire.

Puis il entendit des bruits de pas dans l’allée très peu fréquentée et remonta la porte coulissante vers le plafond pour tombé nez à nez avec lui, Seung Hyun. Ce jeune medium soutira certainement un petit reflet appréciateur dans le regard du zombie d’une fraction de seconde alors que les traits de celui-ci restaient impassibles. Doucement, presque timidement en fait, il lui avait fait signe d’entrer pour refermer la porte derrière eux. C’était la seconde personne à entrer ici et ceci le mettait mal à l’aise. Il s’agissait d’ailleurs de la première personne à y être invité depuis sa renaissance, et sachant que cet endroit était pour lui comme une maison, il se sentait presque mis à nu, ce qui l’intimidait fortement. Il parla alors d’une petite voix, tout en gardant une contenance qui ne laissait rien transparaitre pour quiconque ne le connaissait pas :

« Prépares toi comme tu le veux. Tu es libre de te placer, de faire ce que tu veux. S’il y a des fantômes, tu peux même interagir avec… Ca ne me dérange pas. »




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Lee Seung Hyun
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur





 ❝ I LOVE YOUR GORGEOUS APPEARANCE ❞
LET ME SAVE YOUR BEAUTY.




Il était assez tôt. Quelques heures après le levé du soleil. Il émergeait à peine. La nuit avait été très longue et bien agitée. Il avait l’habitude depuis le temps, mais il se sentait de plus en plus fatigué à force. Se lever fut assez dur pour lui. Il n’avait tellement pas dormi. Mais il devait se lever pour aller à ce rendez-vous. Il ne sait même pas pourquoi il a dit oui. Il n’aime pas tellement se faire prendre en photo, alors s’imaginer être peint et mis ainsi sur une toile… Il a du sans doute dire oui parce que ce mec, Do Hyeong, ne le laisse pas du tout indifférent. Il a déjà du lui venir en aide plusieurs fois, et à chaque fois, il s’est retrouvé quelque peu troublé par sa beauté naturelle, son physique longiligne et ses traits fins. Il ne saurait trop dire pourquoi mais il se sentait vraiment attiré physiquement par le zombie. Et ceci a sans doute joué sur le fait qu’il n’avait pas pu dire non à la demande de Do Hyeong. Sinon jamais il ne l’aurait laissé le peindre ou prendre en photo.

Il se prépara non sans se presser vu qu’il avait encore du temps avant le rendez-vous. Il ne se prit pas non plus la tête pour sa tenue, se disant qu’un simple hoodie noir, un débardeur et un jean moulants de la même couleur suffiraient. Il se sentait tellement pas réveillé. Il se prit un petit déjeuné exprès pensant que ça lui redonnerait un coup de boost, mais ce fut moins fort que ses espérances. Ceci dit, le jus d’orange commençait petit à petit à faire son effet. Il rassembla ses affaires et pris ce dont il avait besoin dans un sac, sans oublier le papier où il avait noté toutes les informations concernant le lieu de rendez-vous.

L’air frais lui permis de mieux se réveiller et de sentir qu’il ne sera pas en train de dormir pendant que son ami serait en train de le peindre. Ami… Il se rendit compte qu’il venait de penser ça. Pourtant, il ne le connaissait que depuis peu de temps. A croire qu’il avait une certaine importance depuis… Ou alors son esprit était encore entre le sommeil et le réveil. Il marchait tranquillement, mais pas trop lentement, histoire de ne pas arriver en retard. Il n’avait pas envie de faire attendre trop longtemps l’artiste, ni lui faire croire qu’il avait fini par renoncer et changer d’avis. Après tout. Quel mal y-a-t-il à finir sur une toile ? Il espérait juste que ça resterait quelque chose de secret entre eux deux et pas autre chose.

En arrivant la ruelle où se trouvait l’atelier de Do Hyeong, il commença à ralentir. Pas qu’il sentait de l’appréhension, mais il se mit à se poser des questions. Est-ce qu’il était vraiment prêt ? Et puis finalement il accéléra un peu le pas, trouvant assez facilement l’allée où se trouvait le lieu de rendez-vous. Il fut un peu surpris de voir la porte s’ouvrir alors même qu’il n’était pas encore tout à fait arrivé à sa hauteur. Un petit sourire s’était dessiné sur son visage. Il avait de l’oreille pour l’avoir entendu arriver si vite. Revoir ses yeux bleus et son air un peu timide lui fit un certain effet. Il sera d’ailleurs toujours fasciné par la couleur si claire de ses yeux. Et comme il lui disait qu’il pouvait entrer, il s’avança dans l’atelier. Devait-il retirer ses chaussures d’ailleurs ? Il ne savait pas trop… Il se débarrassa de son sac, qu’il posa dans un coin et puis se laissa aller à la curiosité, posant son regard par ci par là. C’était un atelier simple, non trop chargé d’oeuvres en tout genre, et surtout suffisamment agréable. Il avait remarqué que Do Hyeong avait déjà tout préparé pour la scéance.

Il fut cependant un peu surpris par ce qu’il lui disait. Il en haussa un peu un sourcil. Décidément il s’était attendu à tout sauf à ça : « Ah ? Vraiment ? Ca te dérangera vraiment pas si je bouge ou autre ? » lui qui pensait qu’il fallait rester raide comme un piquet pour que l’artiste fasse le dessin presque parfait du modèle… En même temps, il n’était pas artiste et n’y connaissait pas grand chose alors bon… Ayant un peu chaud, il retira son gilet et alla du coup s’assoir sur le fauteuil en face du chevalet, s’installant confortablement comme il le fait d’habitude, comme s’il était chez lui. « Si je dors aussi un peu ça dérange pas ? Je t’avouerai que je suis un peu fatigué en fait… » Il ne dormira sans doute pas longtemps, juste le temps de la pose et que le croquis soit fait aussi, mais juste que voir un fauteuil l’avait direct tenté pour se poser et en profiter pour rattraper un peu sa nuit… « Hum… Ce sera vraiment pas long hein ! Juste que la nuit a été plus agitée que d’habitude »

Il ne ferma pas tout de suite les yeux non plus. Il le regardait là, attendant sa réponse, et son avis sur la question. S’il devait rester éveillé, il préférait qu’il le lui dise. Il avait l’habitude de se forcer à garder les yeux ouverts, et puis même s’il le fallait il se mettrait debout et pas assis dans le fauteuil.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kim Do Hyeong
Member of the Month ~ ♥︎

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur












 ❝ I LOVE YOUR GORGEOUS APPEARANCE ❞
LET ME SAVE YOUR BEAUTY.




Impatient, il l’était. Parce qu’avec ce jeune homme qu’il ne connaissait pas plus que ça finalement, il se sentait moins seul. Certes, ce jeune homme en question était encore un être vivant, avec des capacités spéciales, mais ce n’était pas la cause de ce sentiment. Do Hyeong se sentait moins seul parce que Seung Hyun ne le jugeait pas et n’avait pas peur de passer du temps avec lui, malgré le fait que l’artiste soit ce qu’il est. C'est-à-dire un zombie. Alors l’attente semblait longue pour Do Hyeong. Il n’avait plus vraiment de vie sociale, bien que ça ne l’ait jamais dérangé dans le fond, mais il avait toujours au moins eu une personne avec qui discuter, même de la pluie et du beau temps. Alors Seung Hyun ne l’ayant pas rejeté comme les autres vivants, il semble que Do Hyeong ait prit ce medium comme unique personne dans le droit de l’approcher.

S’il avait entendu les pas de Seung Hyun au loin, c’était d’une part parce que la rue n’était pas plus fréquentée que ça, mais également à cause de cette attention qu’il semblait commencer, bien qu’à peine dans l’instant, à lui porter. Lorsqu’une fois sorti ses yeux tombèrent dessus, il lui sourit timidement tout en appréciant ses traits fins et harmonieux ainsi que son corps fin mais tatoué. Il l’invita ensuite à entrer et passa à sa suite, refermant derrière. Les lumières étaient faibles mais amplement suffisante et il laissa son invité faire connaissance des lieux bien qu’il n’y ait rien eu à voir de particulier selon l’artiste qui ne reconnaissait pas la valeur de son propre travail.

Pendant ce temps à laissé libre le modèle, Do Hyeong, assis à sa place, l’observait avec beaucoup d’attention, photographiant dans son esprit certains angles intéressants, certaines expressions, certains passages exploitables pour sa toile. Il fut néanmoins surpris de la demande du plus jeune quant au fait de demander s’il pouvait ou non se reposer. Clignant quelques fois les yeux de surprise, il lui sourit faiblement en acquiesçant, hochant la tête et ajoutant : « Je t’ai dis que tu étais libre… »

A bien y regarder, il était vrai que Seung Hyun avait des cernes. Sûrement les esprits qu’il avait l’habitude de voir… Ou peut-être des insomnies naturelles. Voir les deux. Ou peut-être autre chose ? Il lui aurait bien demandé mais ne se sentait pas de le déranger pour s’expliquer et continuait d’arborer ce sourire en attendant qu’il ne trouve le repos dans les bras de Morphée. Ce fut rapide, à la surprise de l’artiste qui avait toujours besoin d’un temps de détente avant de trouver le sommeil. Mais il se disait que c’était tant mieux, au moins il se reposait.

Il se leva de son siège et s’approcha du medium avant de s’arrêter face à lui et le fixer un temps sans expression, son côté artiste prenant le pas sur son côté plus humain. Il resta un temps à le fixer comme ça, peut-être une minute ou deux avant de sortir de son mutisme et d’adoucir ses traits en se penchant sur l’endormi. Doucement, du bout des doigts, il replaça une mèche de cheveux sur son front avant de retourner à sa place initiale. Prenant ses pinceaux délicatement, il fit sur sa palette quelques mélanges de couleurs avant de porter à nouveau un regard sur Seung Hyun. Un regard analysant absolument tout afin de ne rien perdre de la réalité. Une fois cette analyse faite, sans croquis, Do Hyeong commença sa peinture.

Absorbé par son travail, il ne reporta que rarement son regard sur son invité, s’assurant plus du fait qu’il allait bien que de la ressemblance parfaite. Ce qu’il produisit en un temps record était admirable, une image quasi parfaite de cette instant où il l’avait fixé un certain temps afin de ne rien perdre de la réalité au travers de ses propres souvenirs. Oui, il était quasiment parfait, s’il on exceptait qu’il ne pouvait le terminer dans l’immédiat, certaines couches de peinture devant être retravaillée ou encore chevauchées par d’autres. Cependant, les traits principaux ayant été mit sur toile, son souvenir comblait parfaitement le vide, tel une projection sur toile.

En regardant l’heure, il constata que seulement 52 minutes s’étaient écoulées depuis qu’il avait posé son premier trait de peinture et il soupira en relâchant ses muscles, posant son pinceau avant de poser la joue sur le dos de sa main et fermer les yeux. Il ne se voyait pas réveiller son modèle exténué et de ce fait, s’octroya lui-même un peu de repos, ne pensant néanmoins pas trouver le sommeil.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Lee Seung Hyun
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur





 ❝ I LOVE YOUR GORGEOUS APPEARANCE ❞
LET ME SAVE YOUR BEAUTY.




Il ne connaissait Do Hyeong que depuis peu de temps, mais déjà il sentait qu’entre eux il y avait quelque chose de particulier. Il savait très bien que l’artiste n’était plus vraiment humain. Mais il s’en fichait. Do Hyeong était un garçon tout à fait gentil et juste timide. Rien qu’en le voyant, il avait su qu’il n’était pas du tout aussi dangereux que ce que pouvait penser les autres. Mais peu-être qu’à force de voir des morts se balader dans les rues, il s’était habitué et n’avait donc pas jugé Do Hyeong sur ce qu’il était physiquement. Peut-être. En tout cas, il n’en avait pas vu l’intérêt. Toujours est-il que venir passer du temps avec lui, l’enchantait vraiment. Depuis qu’il a rencontré Do Hyeong, il a l’impression de faire enfin quelque chose de sa peau et d’être peut-être aussi important pour quelqu’un. Il ne pouvait plus s’ennuyer chez lui. Alors même s’il n’avait pas du tout l’habitude de poser pour un artiste, il s’était pris au jeu avec le zombie.

En arrivant face à Do Hyeong, le médium se demandait vraiment ce que les gens pouvaient trouver de si repoussant chez lui. Ses traits fins, ses yeux bleus, sa taille fine. Il paraissait tellement plus fragile que dangereux. Son sourire timide rajoutait une touche de douceur dans tout le tableau et cela suffit à fasciner bien plus le médium. Mais pas le temps de se perdre dans la contemplation de son vis-à-vis. Il était donc entré chez lui et avait fait rapidement le tour avant de s’installer et de se laisser aller à une sieste. Si ça ne dérangeait vraiment pas Do Hyeong, il n’allait pas se gêner du tout. Il avait simplement attendu que Do Hyeong lui donne le feu vert. Il lui sourit. « Hum… Ok. Je ne vais pas me gêner alors ! »

Il s’installa confortablement dans le fauteuil, à moitié allongé, une de ses jambes carrément posée sur un des accoudoirs, la tête sur l’autre. Et puis il ferma les yeux et se laissa emporter dans le sommeil. Depuis quand n’avait-il pas dormi ? De nombreuses fois il avait fait des nuits blanches et eut des insomnies. Il détestait se faire posséder par un esprit bon ou mauvais. La sensation était trop détestable et puis en plus, très souvent, il ne se rappelait de rien. Alors s’offrir un tel moment de repos, c’était vraiment du luxe. Il ne verra donc pas Do Hyeong s’activer sur le dessin. Il ne remarquera même pas sa présence si proche de lui, ni ses doigts lui remettant des cheveux en place.

Sa sieste dura toute la durée du travail de l’artiste. Il ne commença à émerger qu’une heure plus tard. Il fit même une grimace. Il n’avait pas vraiment pris la meilleure des positions pour dormir. Il se redressa et n’entendant pas un seul bruit, il leva les yeux vers le chevalet qui cachait le zombie. Est-ce qu’il travaillait encore ? Il n’entendait pas le moindre frottement du pinceau sur la toile. Intrigué, il quitta le fauteuil et lentement il s’approcha. Il le trouva endormi sur sa chaise. Il reporta alors son regard sur le dessin. Il n’aurait su dire s’il était admiratif ou impressionné. Do Hyeong avait si bien fait ressortir ses traits, si bien respecté chaque détail qu’il ne savait pas quoi dire du tout. Il aurait bien voulu se permettre de s’exprimer mais il ne voulait pas le déranger maintenant qu’il dormait.

Il regarda de nouveau Do Hyeong endormi. Son air si serein sur le visage. Il le trouvait vraiment…Beau. Et fascinant. Toujours fascinant. Ses doigts écartèrent doucement, dans un effleurement une mèche de ses cheveux. Il ne voulait pas le réveiller. Du moins en faisant ça, ce n’était pas son intention. Et puis lorsqu’il le vit ouvrir les yeux, il s’était écarté, les mains dans les poches, le regard sur la toile. « C’est vraiment beau et vraiment bien fait ! C’est même… Quasi ressemblant ! Tu dessines depuis longtemps ?  »




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kim Do Hyeong
Member of the Month ~ ♥︎

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur












 ❝ I LOVE YOUR GORGEOUS APPEARANCE ❞
LET ME SAVE YOUR BEAUTY.




Ne pouvant terminer la toile tant que certaines couches de peinture n’avaient pas séchée, Do Hyeong, faute de réveiller son model, s’était adossé à son dossier et avait fermé les yeux. Il ne s’endormit pas, et n’en fut d’ailleurs nullement surpris, mais il trouva un certain repos dans son action, surtout dans la longueur. Il entendait tout, et savait donc ce qu’il se passait tout autour de lui, mais il était également comme dans un nuage de coton, l’esprit malgré tout un peu brumeux et engourdit. Ce qui le sortit très doucement de cet état fut d’entendre les pas discrets de son model s’approchant de lui après avoir fait un bruit sourd en s’étant relevé du fauteuil. Cependant, étant du genre à faire durer au possible ces moments de quiétude, il n’avait pas ouvert les yeux et tentait de rester ainsi, détendu.

Les pas s’était rapprochés jusqu’à ce stopper à côté de lui. Il se douta sans vraiment avoir à y réfléchir que le jeune homme debout à ses côtés observait la toile, sûrement curieux de se voir mais également de voir si le zombie s’en sortait réellement ou bien se faisait-il des idées. Toujours yeux clos, il n’aurait pas pu dire, faut de sons de la part du medium, s’il appréciait ou non ce qu’il voyait. Mais la suite le poussa à ouvrir les yeux. Sentant le bout des doigts de son model l’effleurer pour remettre en place une mèche de ses cheveux –comme il l’avait également fait plus tôt lui aussi-, il se sentit devoir rouvrir les yeux pour ne pas le laisser seul, solitaire.
Il ouvrit donc doucement les yeux et pu le voir s’éloigner de lui en rangeant ses mains dans ses poches. Un petit sourire amusé étira les lèvres du zombie en voyant ça et il ne prêta que peu attention à sa toile en cet instant. Malgré cela, il répondit à la question de Seung Hyun :

« Je ne me rappelle plus. J’ai l’impression que j’ai toujours dessiné… Même si ça s’est amélioré avec les années. » répondit-il d’une voix distraite bien que répondant honnêtement.

Il avait envie de lui dire qu’il l’avait sentit toucher ses cheveux, l’avait vu se reculer et cacher ses mains comme s’il y avait quelque chose à cacher ou de quoi avoir honte. De plus, en parler mettrait certainement son interlocuteur mal à l’aise… Mais il se connaissait. Etant donné qu’il avait envie d’en parler, il finirait tôt ou tard par le faire. Alors, se dit-il, mieux valait que cela se fasse lorsqu’ils étaient ‘à chaud, que l’action venait de se produire. Un petit sourire aux lèvres, il caressa la mèche de ses cheveux remise en place quelques secondes minutes auparavant et plongea son regard comme il le pu dans celui du medium qui lui s’obstinait à observer la toile.

« Dis, tu as bien remit mes cheveux en place, non ? Pourquoi tu as paniqué lorsque j’ai ouvert les yeux et à tenté de cacher ça ? Je trouve ton action de base plutôt mignonne en soit. Enfin, je ne vois pas ce qu’il y a à cacher ou bien en quoi ce pourrait être honteux. »

Franc comme à son habitude, il ne mesura pas vraiment le genre de réaction que pourrait avoir Seung Hyun à ses mots. Il se redressa doucement et s’éloigna pour prendre un peu de café qu’il avait dans son thermos et le tendre au medium avec un petit sourire toujours. Il s’enquit au passage de son bien être en demandant en toute simplicité : « Bien dormi ? »
Avant de s’éloigner à nouveau pour se faufiler entre ses toiles et rejoindre le coin le plus reculé de la salle, bien caché derrière ses œuvres. Un coin qui s’apparentait à une chambre peu rempli cela étant, un lit deux places au fond avec à côté une petite lampe de chevet au sol. Quelques livres dans un coin, des toiles vierges contre un mur et quelques carnets à dessin au sol. Sur le lit se trouvait un petit pc et une tablette graphique, mais ceux-ci étaient éteint et ne l’intéressaient pas dans l’instant. Il récupéra un carnet neuf au sol et quelques crayons dans une trousse à côté, également au sol, et se faufila à nouveau entre les tableaux.

« Je peux te dessiner ? Tu as un beau visage, j’aimerais vraiment pouvoir en faire quelques croquis. Et puis tes tatouages aussi. Enfin… j’aimerais te dessiner. »

Depuis qu’il l’avait rencontré, Seung Hyun avait comme prit une place de muse pour l’artiste, bien que ce fût la première fois qu’il pouvait travailler en se basant dessus. Il l’inspirait beaucoup en tant qu’artiste, et en tant qu’humain, il lui apportait un petit bol d’air frais dont il avait fortement besoin pour survivre en cette société.





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Lee Seung Hyun
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur





 ❝ I LOVE YOUR GORGEOUS APPEARANCE ❞
LET ME SAVE YOUR BEAUTY.



Seung Hyun n’avait pas pu s’empêcher de laisser l’artiste finir sa sieste. Il n’avait pas eu du tout l’intention de le réveiller, et donc s’était sentit tout à fait surpris et embarrassé de voir le Zombie ouvrir les yeux juste après lui avoir remis une mèche de cheveux qui s’était amusée à tomber sur ses yeux clos. Il avait donc fait mine de n’avoir rien fait du tout et d’avoir passé tout ce temps à admirer sa toile. Ceci dit, cela ne faisait pas non plus très longtemps qu’il s’était réveillé et qu’il se tenait debout juste à côté de Do Hyeong. C’était vraiment étrange comme sensation. Il ne s’était jamais sentis ainsi depuis longtemps. De plus le contact qu’il avait eu avec le Zombie lui avait laissé une impression bizarre, comme si pour la première fois il ne s’était plus sentis en contact avec le monde des morts, mais juste avec le monde des vivants. Cependant, il ne montra en rien son trouble et restait donc debout, et à demander à l’artiste depuis combien de temps il avait appris à dessiner. A bien regarder la toile, il se trouvait vraiment bien ressemblant. Même l’atmosphère apaisante de sa personne endormie lui paraissait vraiment bien représentée sur la toile. Il trouvait que Do Hyeong était vraiment douée pour ça.

Il était vraiment admiratif de son travail. Il sourit même à la réponse du Zombie. « Eh bien je peux te dire que c’est vraiment bien fait. Je crois que c’est la première fois que je trouve un de mes portraits aussi bien fait. » Il se souvenait juste des portraits que l’on demande aux gamins de primaire de faire, lors du premier cours de dessin. Et puis il se sentit quelque peu déstabilisé par la remarque faite concernant son geste passé. Tout troublé, il se râcla légèrement la gorge, et n’osait même pas regarder le Zombie, tellement il trouvait ça gênant. « Je… j’ai pas paniqué. Tu m’as juste… Surpris. Je veux dire par là que… J’avais pas eu envie de te réveiller en faisant ça. Alors.. voir qu’à peine avoir remis tes cheveux en ordre, tu te réveilles… Enfin… je m’y attendais pas c’est tout…  » Mignonne ? Il manqua presque d’en rougir. « Y’a rien de mignon là dedans…  »

Il prit un tabouret qu’il trouva pas loin, se sentant dans le besoin de s’assoir. Il prit le café que le Zombie lui donnait. Il n’aimait pas trop ça, mais par politesse il boira ce que Do Hyeong eut la gentillesse de lui offrir. « Oui… Ca va. Et toi ?  » Il le regarda s’éloigner et bu la tasse de café d’une traite, avant d’essayer de se détendre. Voilà maintenant qu’il se sentait crispé et tendu lorsque le zombie se trouvait trop près de lui ou en train d’agir ainsi. Il se sentait ébranlé dans ses barrières.

Et puis, il finit par rejoindre le zombie là où il avait finit par se cacher. Il haussa un sourcil à sa question. Le dessiner ? « …. Pourquoi pas ? En tout cas, c’est la première fois que quelqu’un déclare être aussi fasciné par mes tatouages.  » En soit, finir torse nu devant le Zombie ne le gênerait pas du tout. Et si Do Hyeong prenait plaisir à le dessiner, alors il ne voyait pas vraiment pourquoi il refuserait. « Tu voudrais que je pose de nouveau aujourd’hui ? Dis moi…. Si tu as une envie particulière pour aujourd’hui.  » Il s’installa en face du Zombie et lui adressa un petit sourire. « Tu dessines vraiment bien et j’ai beaucoup aimé ce que tu as fait déjà là…. alors très honnêtement, si tu veux qu’on remette ça, je n’y vois pas du tout d’inconvénients.  » Il sourit de nouveau et puis demanda : « Tu voudrais faire quoi là par exemple ? Mes tatouages ? Ou juste mon visage et une expression particulière ?  »




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kim Do Hyeong
Member of the Month ~ ♥︎

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur












 ❝ I LOVE YOUR GORGEOUS APPEARANCE ❞
LET ME SAVE YOUR BEAUTY.




Si l’un semblait être un peu paniqué et gêné, l’autre était plus détendu au contraire. Le simple fait de se trouver en présence du medium le rassurait, alors effectivement, il ne se sentait pas dans une situation gênante. De plus, il était assez honnête, alors s’il devait se sentir embarrassé de lui-même à chaque fois qu’il ouvrait la bouche, il n’en aurait pas fini. Enfin, si lui semblait être justement rassuré par la présence de Seung Hyun, l’intéressé, lui, semblait au contraire mieux se porter loin de lui. Et ce fut pourquoi, après avoir eut sa réponse et après lui avoir offert un café, il s’était éloigné vers sa ‘chambre’ qui s’apparentait à un squatte propre et en bon état en quelque sorte.
Pour le coup, lorsque son model l’avait rejoint, au fond de lui, Do Hyeong avait sentit quelque chose de crisper. Il n’était pas à l’aise. Il avait compté faire vite pour ne pas être rejoint, mais le medium avait été trop rapide. Pourtant, étrangement selon le zombie, l’être vivant ne semblait pas réellement tilter sur le lieu et avait même prit place sur le matelas à même le sol, continuant de discuter comme si de rien n’était. Et bien que cela ne le rassurait pas plus que ça, Do Hyeong reprit contenance. Il reprit d’ailleurs le contrôle de lui-même surtout parce que le plus jeune était d’accord pour devenir son model, et il ne lui fallait rien de plus pour être heureux. Après tout, Seung Hyun lui semblait être quelqu’un de timide, pas vraiment de ceux à l’aise pour poser pour quelqu’un, alors il s’en sentait flatté et s’était très vite placé devant lui, sans gêne aucune, pour observer de plus prêt son visage. Et en plus de ces yeux qui semblaient lire entre chaque trait du visage de son vis-à-vis, le bout de ses doigts se mit à caresser sa joue, retraçant ensuite sa mâchoire avant de remonter à ses lèvres.

Son attention se porta par la suite sur ses tatouages, ses yeux quittant son visage tandis que sa main se logea inconsciemment dans le coup du plus jeune. De son autre main, à mesure qu’il observait ses tatouages, il retraça les principales courbes de chacun d’eux. Il n’aurait su dire si l’attraction s’opérait également du côté de Seung Hyun, mais durant cette observation poussée, il se sentit irrémédiablement attiré, et toujours avec cette même honnêteté, Do Hyeong, tout en plantant à nouveau son regard dans celui de son ami, lui avoua : « Je te trouve fascinant. Tu m’attires. » Il lui sourit alors avant de regarder son autre bras, caressant également celui-ci à mesure qu’il le parcourait. Puis, lorsqu’il remontait à l’épaule, il se rendit compte qu’une partie restait cachée sous son haut. Alors, doucement, il descendit à sa taille et le remontait progressivement. Ses yeux rencontrèrent ceux du medium, mais il ne demandait pas l’approbation, il avait accepté de poser pour lui après tout. Alors doucement, il lui retira, déposant le débardeur à côté avant de se pencher sur son torse sur lequel son souffle s’écrasait bien rapidement. C’était magnifique selon le zombie. Si seulement, lui aussi, pouvait apposer sa marque sur la peau de quelqu’un. Il se sentirait très certainement pousser des ailes. Faire partie d’une personne à tout instant, quelle fabuleuse preuve d’importance.

Ses yeux papillonnèrent un court instant avant qu’il ne se recule et ne le fasse s’installer à son aise. « Laisses-moi faire un premier dessin aujourd’hui. Et laisses moi te dessiner encore dans le futur… » dit il en se reculant pour s’asseoir au sol tandis qu’il prenait un carnet de croquis et un crayon de bois. Il ne perdit pas de temps, se mettant instantanément au travail, quittant la réalité pour sa petite bulle d’artiste. Il fut rapide, mais précis et en dix minutes, le résultat fut là. Il n’avait pu faire les tatouages avec précision, l’ayant dessiné en totalité sur un format A4, mais il se rattraperait, prendrait des formats plus grands, ferait prochainement des zones plus précises, etc.

Doucement, il lui donnait le cahier pour le lui montrer. Ce n’était pas un croquis mais bien un dessin, aucun trait n’étant de trop, tous étant parfaitement maîtrisé, même au travers des ombrages.






© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Lee Seung Hyun
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur





 ❝ I LOVE YOUR GORGEOUS APPEARANCE ❞
LET ME SAVE YOUR BEAUTY.



Pour être honnête, Seung Hyun avait du mal à se reconnaître dans son comportement avec le Zombie. Il n’était d’habitude pas du genre à se mettre dans tout ces états pour pas grand chose. Mais apparemment le Zombie avait une certaine influence sur ses émotions. En même temps, rien qu’un regard de la part de Do Hyeong et le médium se sentait happé par cette couleur bleue et ce regard intenses. Il ne saurait aussi trop expliquer pourquoi mais il sentait que le zombie était… particulier pour lui. Dès qu’il était proche de lui, il avait l’impression de quitter son univers d’esprits et d’âmes en peine pour enfin entrer dans la réalité et être en mesure d’y rester. Cela l’avait davantage marqué quand il avait simplement replacé les cheveux de Do Hyeong. Ce simple contact avait eu un drôle d’effet chez lui. Mais cela l’intriguait bien plus que cela ne l’effrayait. Au contraire de ce que pouvait penser le Zombie, Seung Hyun ne se sentait pas mal en sa présence. Il aimerait vraiment pouvoir mettre une signification sur ce qui se passait chez sa personne. 
En voyant le Zombie partir dans un coin de l’atelier, instinctivement il l’avait suivit, se demandant pourquoi le Zombie allait se cacher dans un recoin ainsi. Il avait bien vu où il venait de pénétrer : le petit jardin secret de Do Hyeong, simplement constitué d’un matelas et d’autres affaires, le tout organisé dans un coin, protégé par des toiles. Mais il n’était pas là pour juger. Il n’était pas non plus du genre à faire des remarques sur la façon dont les gens vivaient. Parce qu’il s’en moquait, mais surtout parce que selon lui, ça ne joue pas sur la personnalité de la personne.

Très vite, le médium accepta d’être le model du Zombie. Il était prêt à relever le défi de poser pour lui, de… Se mettre à nu en quelque sorte pour lui et pour son art. Dans le regard de Do Hyeong, le médium perçut une joie immense. Il le voyait heureux et ça lui fit plaisir. Un frisson le saisit cependant. Il jeta un regard derrière le Zombie. Un esprit était là. Pourquoi maintenant ? Il reporta son regard sur le Zombie. Que faire ? Il fallait bien qu’il fasse quelque chose, mais que dirait Do Hyeong s’il se mettait à parler de fantôme. Un nouveau frisson s’empara de son être, mais différent du précédent. La main du Zombie venait de se poser sur sa joue. L’esprit disparut de son champ de vision, et son regard se perdit une nouvelle fois dans les prunelles bleues du Zombie. Son souffle était régulier, et il laissait le Zombie le détailler du bout des doigts et du regard. Il sentait chacun de ses propres battements de coeur un par un.

A aucun moment il ne rompit cet instant d’observation. Une alchimie semblait se créer et il se sentait attirer par chacun des gestes du Zombie. Chaque fois que ses doigts glacés entraient en contact avec sa chair, cela l’électrisait. Il ne bougeait pas d’un pouce, laissant le Zombie tout le loisir d’admirer ses tatouages. Il ne le quittait pas des yeux. L’attraction était là, ni trop faible ni trop forte. Il sourit à ce que lui dit le Zombie. « Tu l’es d’avantage à mes yeux. » Oui. Il le fascinait tout autant. Plus le Zombie le touchait d’ailleurs, plus il avait cette sensation agréable de ne plus être entre les deux mondes, mais bien parmi les vivants et rien que parmi les vivants. Il ne fit aucune remarque désagréable et ne l’empêcha pas non plus de retirer son haut. Voyant à quel point le Zombie fixait ses tatouages, si près qu’il en sentait son souffle chaud sur sa peau : « Tu les aimes ? » Il lui sourit. C’était bien la première fois qu’on prêtait autant d’attention à ces dessins soigneusement tracé sur son épiderme.

Sans remettre son débardeur, Seung Hyun s’installa un peu mieux sur le matelas. « Je te l’ai dit : dessine moi autant de fois que tu le souhaites. » Surtout si ça peut lui permettre d’avoir droit à autant d’attention. Cependant dès l’instant que le Zombie cessa de passer ses doigt sur sa peau, il avait l’impression de retourner dans cet espèce de « borderline ». L’esprit disparut, refit son apparition et Seung Hyun eut bien du mal à ne pas y faire attention alors que le Zombie le dessinait vite sur son carnet. Aussi c’était presque une torture pour lui. Il n’avait qu’une envie : attraper le poignet de Do Hyeong, et l’avoir contre lui pour le libérer de ces présences si…. Dérangeantes en cet instant.

Alors lorsque le Zombie lui montra le résultat de son dessin, il prit le carnet, laissant ses doigts frôler sa main, faisant alors disparaître l’intrus invisible. De nouveau il ne put cacher son admiration. Il leva les yeux vers le Zombie et posant le carnet il se rapprocha doucement de lui, le regard ancré dans le sien. « … Tes yeux…. Ils sont la clé n’est-ce pas ? C'est par eux que tu saisis si bien tout les éléments de ton model ? » Il tendit la main vers la joue de Do Hyeong et la caressa à son tour. « Tu as un don fascinant et tu es fascinant… Qui pourrait faire une tel chose ? Prendre juste le temps d’observer son modèle comme tu l’as fait et reproduire chaque trait, chaque détail parfaitement sur le papier… » Ses doigts glissa sur sa mâchoire. « Et puis il y a autre chose chez toi… Je ne sais pas quoi exactement mais ça m’attire d’avantage. » Sa main quitta sa joue et il s’écarta un peu du Zombie. Cependant, il n’arrivait pas à le lâcher du regard. Il y avait cette question qui sonnait encore dans sa tête. Etait-il ce seul être au monde à pouvoir lui permettre d’être normal ? Il brûlait d’envie d’en être sûr.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kim Do Hyeong
Member of the Month ~ ♥︎

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur












 ❝ I LOVE YOUR GORGEOUS APPEARANCE ❞
LET ME SAVE YOUR BEAUTY.




Il aimait ce corps si prêt du sien, très fin comme le sien, mais d’une beauté différente. Son observation était méticuleuse, professionnelle et pourtant également très personnelle. Comme si, pour son propre plaisir, il enregistrait la moindre parcelle de ce que laissait paraître le medium pour n’en rien oublier une fois éloigné. Quelques veines donnant un peu de volume à son bras, quelques grains de beautés colorant sa peau blanche, quelques os plus marqués que d’autres. Rien ne lui échappait. Il avait eu besoin de ses yeux pour quelques détails comme ceux-ci, mais pour en déceler d’autre ou bien ancré plus profondément dans sa mémoire ce qu’il avait pu observer, le touché avait également été primordial. Sa peau était douce, quelques courbes qu’il n’avait su découvrir était apparus à son touché et il aurait presque pu affirmer les émotions de son nouveau model en sentant sa peau réagir sous ses doigts. Malgré tout, parce qu’il était honnête envers lui-même, il s’avouait que cela n’était peut-être qu’un prétexte. Parce qu’il avait eut besoin de le toucher, d’assouvir même qu’un peu cette attirance qu’il avait pour cet être vivant. Pour autant, cela ne restait peut-être qu’une attirance du au fait qu’il avait été le seul bon envers le zombie. Alors en gardant cet esprit clair et critique envers sa propre personne, il s’était convaincu qu’il ne s’agissait que de ça.

Mais quelques désirs étaient apparus en franchissant ce petit pas vers son vis-à-vis et plutôt que de s’avouer cette fois de quoi il en retournait, il ne sut que dire haut et fort qu’il y avait de l’attirance, sans tenter de comprendre la force de celle-ci qui semblait avoir augmenté en l’espace d’un après-midi. Et lorsque Seung Hyun répondit à sa petite phrase, Do Hyeong laissa échapper un petit rictus ravi. C’était toujours flatteur, surtout lorsque cela venait de la personne qui retenait le plus ses pensées.

Son observation enfin terminée, il avait commencé à travailler. Ce fut rapide pour lui, mais peut-être trop long pour le medium. Pour autant, il pouvait imaginer l’effet bénéfique qu’il avait sur Seung Hyun, et ne pensait d’ailleurs pas à ces esprits qui l’entouraient. Ils n’en avaient pas parlé aujourd’hui, et il se voyait mal fouiner. Si le jeune homme souhaitait en parler, rien ne l’y en empêchait. Et Do Hyeong ne souhaitait pas accentuer ce genre de blessure.

Lorsqu’il eut finit, il avait tendu le calepin à son model et bien sûr, observateur de la moindre situation (lorsqu’il n’était pas prit dans ses pensées ou son art tout du moins) il remarquait le contact bref de leurs mains. Et il sut instantanément que ce contact était souhaité. Seung Hyun, se disait-il, ressentait peut-être également le besoin de ce toucher, maintenant que tous les deux avaient pu y goûter. Puis il sentit sa main sur sa joue, et la seule raison pour laquelle il n’eut pas fermer les yeux fut ce regard si profondément incrusté dans le sien. Il en aurait perdu ses mots s’il avait eut à parlé. Il ne souriait pas à ces mots, les assimilant difficilement tandis que lui montrait un regard honnêtement passionné. Par quoi ? Par qui ? Peut-être tout, peut-être rien. Mais son regard traduisait un intérêt certain pour l’homme face à lui. Beaucoup se seraient perdu dans des rêveries, des fantasmes, que seul se regard aurait pu révéler. Mais il doutait que le medium se montre aussi réceptif, au vue de tout ce qu’il voyait. Un simple regard, aussi intense soit-il, ne pourrait très certainement pas le déstabiliser. D’autant qu’il semblait presque vouloir le disséquer, se disait le zombie.

Ce fut à l’instant où leurs peaux ne furent plus en contact que Do Hyeong reprit pleine maîtrise de ses esprits. Il lui sourit alors simplement avant de se relever pour aller ranger son carnet sur une pile d’autres carnets. « Mes yeux… ? Peut-être. Pourquoi pas après tout. Ils ont déjà une couleur particulière pour un asiatique. Et puis, les tiens peuvent voir des choses que peu d’autres peuvent voir. » Il tourna la tête vers son invité. « Avant de te rencontrer et avant que ma situation soit ce qu’elle est, je n’aurai jamais envisagé ça possible. » Il retournait prêt de lui, venant prendre place à ses côtés en mettant en contact leurs épaules, bien que les vêtements du zombie ne face barrage entre eux. « En tout cas, le jour où tu auras découvert cette ‘autre chose’ chez moi, tu me l’expliqueras ? » Parce qu’il se sentait tellement différent des êtres qui les entouraient sans avoir jamais su pourquoi. Il avait toujours estimé être en marge de cette société, de cette époque. Alors si un jour quelqu’un pouvait lui en donner la raison, peut-être le poids sur ses épaules seraient allégé. Mais il ignorait que sa différence n’avait rien à voir avec celle mentionnée par le medium et que cela pourrait avoir un tournant particulier.

Délicatement, sa main glissa se sa jambes sur le matelas, à quelques centimètres de celle de Seung Hyun. Un geste calculé. Plus une manière de prendre conscience du degré d’attirance du plus jeune. Il se disait que s’il prenait sa main, peut-être saurait-il si leur attirance était pour tous les deux physique, et non pas du degré d’une simple fascination platonique. Ce geste était également une manière, pour lui, dans le cas d’un contact, de mettre un peu d’ordre dans ses idées, bien que très certainement, si cela devait évoluer, tout ne se ferait pas en un claquement de doigts.







© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Lee Seung Hyun
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur





 ❝ I LOVE YOUR GORGEOUS APPEARANCE ❞
LET ME SAVE YOUR BEAUTY.



Devait-il cacher son attirance réelle pour lui ? Il ne le pensait pas. Ce serait comme se mentir à soi-même. Ceci étant, savoir que le Zombie était celui qui pourrait l’empêcher d’être tout le temps  envahit par les esprits, le fascinait davantage. Do Hyeong était-il donc vraiment cet être unique avec qui il avait la possibilité de vivre une vie paisible ? Etait-il cette âme soeur ? Cela semblait si extraordinaire… Mais il n’avait pas envie que cela soit à la base de tout. Au final il avait été attiré par le Zombie dès le départ. Il avait été sous son charme à cause de ce corps svelte, ses traits fin, son regard si particulier, la couleur de ses yeux et tout le reste. Il ne se lasserait jamais de le voir dans son champ de vision. Bien au contraire. Et même si en le touchant il savait combien son corps pouvait être froid, il y avait cette lueur de vie dans ses yeux qui le captivaient bien davantage. De toutes les personnes qu’il avait pu croiser jusque là, il n’y avait que le mort-vivant qui avait su créer en lui autant d’admiration. Savoir aussi que la même chose se produisait chez Do Hyeong vis à vis de lui, le touchait. Il y avait donc une infime chance qu’au final tout devienne différent sans pour autant que le Zombie ne le rejette.

Lorsque l’artiste eut fini son travail, Seung Hyun n’avait pas pu s’empêcher de s’approcher si près de lui, et le toucher, surtout après avoir vu qu’un esprit rôdait dans les parages. Il n’avait pas non plus hésité à dire clairement le fond de sa pensée et à complimenter le mort-vivant. Mais il n’avait pas pu non plus cacher le fait que « quelque chose » d’autre jouait dans son attirance. Evoquer ne serait-ce qu’ainsi le fait qu’il pouvait être la personne qui lui était destinée, fit naître une poussée d’adrénaline. Il n’en rajouta pas plus cependant. Que penserait Do Hyeong s’il l’apprenait ? Il pourrait penser que le médium ne s’intéresse à lui que pour ça… Alors que non. Pas du tout.  Seung Hyun suivit ensuite des yeux son ami, en train de ranger son calepin parmi les autres et le complimenter aussi sur ses yeux. Il fut un peu surpris. « Tu le savais ? »  Il ne lui avait jamais réellement dit en fin de compte. Il le regarda s’assoir près de lui. « En même temps avec tout ceux qui se disent médium et qui ne le sont pas du tout… Et puis ce n’est vraiment pas si évident à deviner… » Il apprécia le fait que le zombie se mette si près que leurs épaules se touchent. « Pour être vraiment honnête, j’ai pratiquement trouvé la réponse déjà… mais je ne sais pas si c’est encore le bon moment pour en parler. Je n’ai pas envie que tu te fasses des idées. »

Remarquant que la main du zombie était maintenant pas loin de la sienne, le médium n’avait pas vraiment réfléchis et doucement il s’en était emparé, d’un geste assez lent, pour ne pas le brusquer. Il la serra alors délicatement dans la sienne. Il était littéralement attiré par lui comme d’un aimant. A être si près de lui ainsi, des envies nouvelles arrivèrent. Et il ne put pas tellement retenir l’une d’entre elles. Le regardant de nouveau, il réduisit de nouveau la distance entre eux. Le coeur battant légèrement contre sa poitrine, il laissa l’autre main venir glisser sur la joue de l’artiste avant de réduire encore davantage la distance entre leur visage et finir par plaquer ses lèvres contre les siennes, en douceur. Ce contact fut même électrisant. Il en avait eut un léger frisson. Ses doigts s’étaient légèrement plus resserrés sur la main du zombie. Et réalisant après ce qu’il venait de faire, il se détourna. « Pardon… Je me suis laissé trop emporté… Je… Désolé… » bêtement il s’excusait. Ce geste avait été tellement plus fort que lui, qu’il avait eu peur que le zombie le repousse, le rejette ou même ne le trouve haïssable d’un coup.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kim Do Hyeong
Member of the Month ~ ♥︎

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur












 ❝ I LOVE YOUR GORGEOUS APPEARANCE ❞
LET ME SAVE YOUR BEAUTY.




Il était parti rangé et la première question de son invité, il se surprit lui-même. En fait, cela lui paressait évident, le fait que le pouvoir du medium passe par le regard, mais comment l’avait-il capté ? Certainement ses capacités d’observation avaient-elles été utiles en prenant le temps d’analyser le jeune homme. Sûrement, presque naturellement, s’était-il aperçu du regard tantôt lointain, tantôt fuyant de Seung Hyun et le parallèle avait-il été fait de manière instantanée. Alors, sans pour autant dire avec certitude ce que lui-même n’était pas sûr de savoir, il répondit : « Je suppose que tes yeux, souvent posés ailleurs avec une expression plus tendue dans ces moments là, ont communiqué cette information pour toi. » Seung Hyun l’avait dit lui-même, Do Hyeong était habile de son regard et captait presque tout de celui-ci. Puis le medium laissa entendre que la question qu’il se posait avait très certainement déjà été élucidée. Mais pour autant, sa réponse ne serait pas dévoilée maintenant. Et le zombie respectait qu’il garde ses pensées. Ils n’étaient pas proches, n’avait pas vraiment de lien, juste une attirance indéniable l’un pour l’autre, un désir qui consumait Do Hyeong de l’intérieur sans qu’il ne puisse encore être assouvit.

Vint ensuite la phase test de Do Hyeong envers son vis-à-vis. Celui qui consistait à observer les réactions du vivant et cerner si le désir de l’autre était à sens unique ou était partagé. Un test qui consistait juste à créer un contact volontaire des deux partis.
Test qui remporta un résultat positif, sans réel étonnement finalement de la part du zombie, puisque Seung Hyun prit sa main. Un léger sourire aux lèvres, Do Hyeong sentait une certaine joie animé son corps, mais il fut surpris de sentir le medium à ce point répondre puisque celui-ci vint toucher son visage de sa main libre pour mieux s’approprier les lèvres douce du mort-vivant. La réponse fut naturelle, et le baiser fut partager avec douceur. Malgré tout, Do Hyeong s’était fait violence pour ne pas se montrer plus langoureux.

Lorsque le contact fut rompu, le zombie fixa son partenaire se détourner de lui et souris en coin. Ses yeux légèrement plissés par la joie étaient animés d’une lueur particulière tandis qu’il venait embrasser la joue du medium. Ses lèvres vinrent ensuite tout contre l’oreille de Seung Hyun avant qu’il ne murmure, laissant son souffle s’écraser sur l’oreille légèrement rosées du jeune homme : « Ca me va. J’aime les gens aussi honnêtes dans leur façon d’être et d’agir. » Il sourit doucement et serra sa main d’avantage bien que délicatement, tout en se remettant à sa place initiale. « Et puis, c’est toujours flatteur de plaire à quelqu’un comme toi. C’est bon à savoir pour nos prochaines entrevues… » Pour qu’il parle ainsi, Do Hyeong devait réellement tomber sous le charme du l’être à ses côtés. Autrement, il aurait fixé cette personne en silence, insensible et inintéressé.

Doucement il se laissa glissé allongé sur le matelas, lâchant la main du medium pour finalement posé son bras sur ses yeux. « J’aime ceux qui agissent par instinct, sans réfléchir. Naturellement. » Un blanc de quelques secondes, avant qu’il n’ajoute : « …si différents de moi. »








© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


IDENTITY CARD
Revenir en haut Aller en bas
 

LEE SEUNGHYUN ✘ I love your gorgeous appearance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CUM SPECTRIS ET MORTE VIVERE :: ✖︎ WEST : Z. ZONE ✖︎ :: QUARTIERS DE DIVERTISSEMENTS :: Insa-dong :: Atelier de Do Hyeong-