AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [NC-18] Like a Virgin, touched for the very first time. |Dae Jung ♥| [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lim Chul Hei

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/
Inspire, expire, inspire, expire … Cela n'était pas facile, cela était même très stressant et angoissant. Ce soir, j'allais coucher avec mon petit ami. Oh ! Certes dis ainsi si j'avais été vierge cela aurait pu avoir un sens mais là … Cela était presque stupide. Cependant, depuis qu'on étaient ensemble et qu'on commençaient à se rapprocher, je paniquais littéralement. Il faut dire qu'être un zombie et sortir avec un humain, n'était pas une chose évidente. J'avais tout le temps peur de vouloir le mordre, de vouloir le dévorer littéralement. Ainsi posté devant mon miroir dans la salle de bain, je n'avais pas avancé grandement dans mes occupations. J'étais surtout perdu à essayer de ne pas angoisser. J'avais bien mangé, j'avais mangé bien trop, beaucoup trop. Cela devrait m'aider à ne pas avoir la sensation de faim en sa présence. Enfilant mes vêtements je me coiffais avant de frissonner à l'idée de déraper. Échangeant cependant des messages avec mon petit ami, je ne voulais pas l'inquiéter. Ou bien même qu'il sente mon mal être. Je m’avançais vers la cuisine pour finir de préparer un repas pour Dae Jung. Il fallait bien qu'il mange ! Je voulais que cela sois le plus romantique possible. Je voulais réellement qu'il profite d'un merveilleux moment avant … Que cela devient plus sérieux.

Attendant sagement mon petit ami, j'espérais qu'il arriverait bientôt pour profiter d'une soirée en sa compagnie. Même s'il est vrai que cela impliquerait que j'allais devoir prendre sur moi et affronter ma peur. Mettant la table avec des bougies et aussi des fleurs, je me demandais si cela ne faisais pas trop au final. C'est vrai, cela était peut être démodé, ou alors cela pourrait ne pas lui plaire. Me mordant la lèvre inférieure, je disposais et redisposais les bougies un long moment avant de finalement tout poser comme au début. «  Arf ! Ce n'est pas possible ! Je me prend la tête pour des conneries. » Finalement une fois tout mis en place je lançais un message à mon petit ami pour l'informer qu'il pouvait me rejoindre. Je sentais déjà mon stress et mon angoisse monter en moi. Bon sang ! Cela n'était franchement pas marrant ! Pourquoi angoisser de la sorte après tout ? Ce n'était pas comme ci j'allais forcément le tuer, non ! Je serais capable de me retenir … Du moins je l'espère. Soupirant doucement, les minutes s'écoulèrent et en entendant sonner je me dirigeais vers la porte pour laisser mon petit ami rentrer. «  Salut ! Je suis désolé j'ai mis un peu de temps à tout préparer.  » J'avais même prévu dans la chambre de répendre des pétales de roses un peu partout. Oui ! Je suis un grand romantique ! J'aurais toujours rêvé d'avoir un petit ami qui me ferait cela … A défaut qu'on me le fasse, j'allais le faire pour Dae Jung, en espérant qu'il aime ce côté romantique.

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas
Park Dae Jung
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur




 ❝Like a Virgin touched for the very first time❞
Feat. Chul Hei



Ce soir, c’était un jour… Spécial. Chul Hei m’avait invité à dormir chez lui. Et dans ma tête je ne pouvais pas uniquement songer qu’à une simple petite soirée pépère. Je me disais que ce soir, il allait enfin crever l’abscès, devenir fort, surmonter sa peur et enfin… accepter de coucher pour de bon avec moi. Cela faisait tout de même un bon moment que l’on était ensemble, et le voir se dégonfler à chaque finissait un peu plus de m’achever. Je ne saurais trop dire pourquoi, mais plus il se dégonflera, plus je finirai pas douter de ce qu’il ressent pour moi. C’est… ainsi. Jetant un oeil dans mon placard, j’avoue ne pas trop savoir comment m’habiller. Sexy ? pas sexy ? romantique ? Gentlemen? Je me grattais la tête et essaya tout un tas de tenue avant de choisir celle qui me plaisait le plus, avant d’aller me coiffer correctement.

Une fois prêt, je me mis à tourner en rond dans ma chambre. Devais-je attendre de recevoir un message de sa part ou bien y aller de suite ? Je ne savais pas. j’étais trop indécis… Et si j’arrivais trop tôt ? Et que cela ne le mette pas à l’aise du coup ? Et si je venais trop tard ? Je ne voulais pas gâcher la soirée, le rendre complètement incapable de gérer sa peur et de ne plus du tout penser qu’il risquait de me mordre ou autre. Je ne voulais pas qu’il perde la confiance qu’il avait réussi à avoir en lui, et juste ce soir. Alors, continuant de tourner en rond, j’attendis patiemment -ou pas- son message.

En attendant, je me donnais tout un tas de directive pour bien me comporter et ne pas tout gâcher. Je me mis aussi à me poser des questions sur ce qu’il avait prévu de faire avant. Ce sur quoi je risquais de tomber. Me dire aussi de ne pas mettre un pied dans la cuisine… pour une raison toute simple : qui sait ce que je peux y trouver ? Et puis alors que je me livrai à tout ceci, je reçu son message me disant que je pouvais le rejoindre dès maintenant.

Rapidement, je pris mes affaires et quitta la maison. Prenant mon vélo pour aller plus vite, je pris directement la route allant chez Chul Hei. Une fois arrivé devant chez lui, je pris une profond inspiration et alla jusque devant la porte pour sonner à celle-ci et sourire en le voyant m’ouvrir la porte. Je lui laissais tout le contrôle de la soirée. Aussi je ne lui sautais pas dessus comme parfois j’avais l’habitude de faire. Je rentrais simplement chez lui et souris alors qu'il s’excusait.

« Ce n’est pas grave Hei. Ne t’en fais pas ! On a tout notre temps ce soir non ? » J’étais d’une nature extrêmement optimiste alors, j’essayais de lui faire voir aussi le côté positif des choses. On aura tout le loisir malgré tout de se parler etc. je rentrai un peu plus dans la maison et découvris avec une bonne surprise, la salle à manger. La déco était juste…. merveilleuse et l’ambiance aussi. Tellement romantique et tellement cosy.

«Eh beh ! En effet tu n’as pas chaumé ! » Je m’avançais dans la salle et me disais que même s’il y avait les deux couverts, j’allais être le seul en réalité à manger. Je souris. « J’aime vraiment ce que tu as fait là » Et j’étais sincère. J’espérai ne pas le mettre trop mal à l’aise avec mes compliments. Je pris place à table et attendis donc de voir ce qu’il avait préparé pour moi. J’étais presque sûr que cela allait être bon.
Revenir en haut Aller en bas
Lim Chul Hei

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/
Ouvrant la porte sur mon petit ami je ne pouvais qu'afficher un grand sourire heureux. Ah ! Il était tellement beau à regarder. Apparemment il avait pris du temps pour savoir comment s'habiller et se coiffer. Je le connaissais assez pour m'en rendre compte ! Si bien que je restais un moment à l'admirer avant de hocher la tête à sa question. On avait tout le temps devant nous, cela était bien vrai. Tout le temps de se sentir fort et ne pas s'imaginer en train de le dévorer vivant. «  C'est vrai, oui … On a tout le temps devant nous.  » Je le suivais dans la salle sans rien dire, me mordant l'intérieure de la lèvre de peur d'avoir une réaction de sa part réellement négative. Mais par chance, cela semblait lui plaire. Me redressant légèrement je gonflais le torse tout en souriant ravi. «  Vraiment ? Tant mieux ! Je suis rassuré, j'avais peur que cela ne soit un peu trop fleurs bleues pour toi.  » Je le laissais s'installer tout en m'approchant de lui pour lui voler un baiser et de filer dans la cuisine. Bon ! Il restait plus qu'à espérer que cela soit bon. Ma mère d'adoption zombie était cuisinière, elle m'avait tout détaillé sur une feuille, mais c'était pas facile. Sortant les plats je les remplissais et a voir tout ce que j'avais fait … Dae Jung avait intérêt d'avoir sacrément faim ! Lui apportant petit à petit les plats sur la table, je finis par rire un peu avant de m'asseoir à table également. «  Je pense qu'on peut même inviter les voisins avec tout ce que j'ai fais.  » Je me mordais la lèvre inférieure avant de pencher un peu la tête sur le côté en regardant les plats. «  J'espère que cela sera à ton goût! » C'est vrai qu'étant un zombie, on n'a jamais eu l'occasion de vraiment manger ensemble. Je ne savais donc pas, s'il aimait manger épicer ou pas … S'il préférait que cela soit très cuit ou non. Je me mordais la lèvre inférieure totalement impatient qu'il goûte et qu'il me dise si cela était bon. Cela me rendait un peu nerveux j'étais même prêt à bondir de ma chaise pour aller chercher la moindre petite chose qui pouvait lui manquer. Poussant doucement mon assiette de moi, je posais mes coudes sur la table et mes mains soutenaient mon visage. «  Cela est stressant non ? Quand quelqu'un vous fixe manger ?  » Je le regardais d'un air malicieux. Je pouvais bien l'embêter un peu non ? Après tout, j'avais été longuement à lui préparer ce repas et j'étais tellement nerveux qu'il fallait que je me trouve une bonne occupation. Et cette occupation c'était l'admirer en train de manger. Bon ok … Ca peut être étrange, mais je vous rassure je ne suis pas un fétichiste étrange ou autre.

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas
Park Dae Jung
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur




 ❝Like a Virgin touched for the very first time❞
Feat. Chul Hei



Je le sentais nerveux et je pouvais le comprendre aussi. Moi-même je l'étais un peu. Non mais on allait.... enfin... Bref, j'étais à la fois heureux, excité et nerveux. Ce fut même plus que ça lorsque je vis tout ce qu'il avait fait pour rendre la soirée... romantique. Ah mon chul hei avait pensé à tout. Et il pouvait être content de lui. C'est vrai, la déco était juste... parfaite ! Je sais pas pourquoi il a pensé que ça ferait fleur bleue. Ou alors c'était moi qui était complètement fleur bleue...

« Mais non ! C'est parfait ! En tout cas j'aime ta déco’ ! » Je m'installais à table, admirant son travail et ses efforts. Non vraiment, il n'y a que lui pour faire ce genre de chose. Je le connaissais assez pour savoir qu'il ne faisais jamais les choses à moitié. Je lui rendis son baiser, le laissant après filer à la cuisine. Tout un tas de question filait dans ma tête sur ce que j'allais avoir dans mon assiette... C'est vrai, je trouvais ça très fort qu'un Zombie fasse le repas d'un humain... Bon ok, l'inverse me fait encore plus bizarre. Mais comment dire... Je n'eus pas le temps de continuer ma réflexion : il revenait déjà avec un plat... C'était que pour moi tout ça ?! J'avais les yeux ronds comme des soucoupes. J'avais faim mais tout de même !! Quand il parla des voisins, je ris un peu aussi.

«T'as surtout cru que j'étais un ogre ! M'enfin t'inquiète pas je ferai honneur à ton plat ! Même si je doute pouvoir tout manger » Je me servis, le voyant encore tendu. Un sourire se dessina sur mes lèvres. Il était chou à être nerveux comme ça. A s'inquiéter de tout. Aussi, avant de manger, je le tirai vers moi pour lui voler à mon tour un baiser. Allez ! Détend toi mon Hei ! Même si ton plat est pas bon, je t'aimerai quand même « On va bien voir ! » Et je me mis à manger. Et... Oh my. C'était bon. Trop bon. Je ne savais même pas comment exprimer le fait que ce soit bon. J'en vidais même mon assiette. Pendant que je mangeais, je souris à sa remarque, le regardant dans les yeux. « Regarde moi autant que tu veux, Ca ne me dérange pas »

Je mangeais tranquillement et puis comme il me fixait toujours, je me mis à manger... lentement. Même de manière sexy. Juste pour l'embêter aussi, jetant un regard vers lui de temps en temps pour voir ses réactions. A ma troisième assiette ceci dit, je m'étirai un peu.

« C'était super bon ! Mais... j'ai plus faim là. T'as pas prévu de dessert ?... » Oh my.. J'avais mangé sans même me poser de question sur la suite... Purée, j'espère que j'ai pas fait capoter quelque chose là. Mais au pire... Un dessert... Ca peut se manger un peu plus tard. Ceci dit il est vrai que j'avais envie de pouvoir enfin être avec lui, contre lui, dans ses bras et autres. J'étais donc trop impatient. Et manger devant lui, comme ça, rendait les choses encore plus pressantes.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Lim Chul Hei

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/
Je le regardais manger en souriant en coin. Cela semblait lui plaire et tant mieux. J'avais eu peur qu'il ne supporte pas ma cuisine, il faut dire que j'avais eu vraiment peur que cela ne soit pas aussi bon que les plats que ma mère pouvait préparer au restaurant. Mais à le voir dévorer de la sorte, je me sentais rassuré. Apparemment c'était un défi relevé. Je le regardais amoureusement malgré mon angoisse de le voir, ne pas supporter mon plat. Alors qu'il terminait son plat. Je riais a sa remarque alors que je me levais pour m'approcher de lui. « Tu profiteras de ton dessert plus tard, mon cœur … J'en ai un spécial pour toi! » Je venais l'embrasser sensuellement, voulant lui faire comprendre que ce fameux dessert c'était moi. Je lui caressais la joue en douceur avant de débarrasser la table pour être tranquille. Je revenais sur mes pas pour venir lui prendre la main et aller dans le salon avec lui. M'installant dans le canapé, je souriais. « Mais avant d'en profiter … Vous avez la possibilité mon cher de passer une soirée cinéma-maison, jeux vidéos ou billard ! Que voulez vous faire? » Je tapotais sur le canapé à côté de moi, voulant qu'il s'installe à mes côtés le temps qu'il fasse son choix. J'en profitais d'ailleurs pour l'embrasser tendrement. J'étais tellement heureux d'être avec lui. Juste tous les deux, cela était grandement romantique. Du moins, dans mon idée, cela l'était ! Je me levais soudainement pour aller vers le billard puis j'allais vers les jeux vidéos soudainement nerveux. « A vrai dire … Les jeux vidéos, tu les connais déjà … Y'a juste le nouveau avec des zombies mais j'avoue … Qu'il me dérange beaucoup. Pourquoi est-ce que les zombies sont toujours méchants? » Je fis une moue triste, il faut dire que j'avais du mal à accepter que les zombies soient aussi mal vu. Bon c'est vrai certains, sont vraiment mauvais, mais et moi alors ? Je savais me contrôler et je n'étais pas si méchant que cela. Je dirais même que je devais me cacher pour survivre et ne pas me faire attaquer par des humains. Je suis persuadé que dans les jeux vidéos, ce sont les zombies les victimes en réalité ! Les humains les attaquent en premier forcément ! Les zombies viendraient simplement se défendre. « On peut faire un strip billard? » Je riais à mon idée, pas vraiment sur que cela soit possible. Mais, j'avais envie de tenter un jeu un peu pervers … Profiter de son corps nu, ah ! Une chose qui est magnifique.  

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas
Park Dae Jung
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur




 ❝Like a Virgin touched for the very first time❞
Feat. Chul Hei



J mangeais avec plaisir, au moins.. un bon quart de ce qu'il avait préparé juste pour moi. Franchement je n'avais jamais rien mangé d'aussi bon. Même ma mère n'était pas si douée. Je devrais venir me faire nourrir par chul hei beaucoup plus souvent. Cependant, j'avais tellement bien mangé, que j'avais zappé qu'il avait peut être pu faire un dessert. J'en devins inquiet. Inquiet d'avoir pu gâcher quelque chose, avoir foutu en l'air un truc... Je le regardais se lever. Déjà, s'il sourit... C'est que c'est bon signe ? Il m'en veut pas ? Je reçu son baiser avec plaisir. Et puis je me disais qu'en fait, il avait peut être pas prévu de véritable dessert... Mais autre chose... Je le regardais alors et eu un petit sourire.

« Oh !... Hâte de savoir ce que t'as prévu comme... "dessert" alors » J'avais bien dans l'idée que ce soit lui. Mais je gardais l'idée pour moi.

Quittant la table, je le laissais la débarrasser et m'étira de nouveau. Purée j'avais vraiment trop bien mangé. Et puis je fus entraîné dans le salon et j'allais m'installer sur le canapé, alors qu'il m'y invitait justement. Et je ris à sa façon de me parler. Comme si j'étais quelqu'un qu'il ne connaissait pas ou quelque chose dans le genre. Je le laissais approcher aussi, souriant doucement.
«Je ne sais pas... Je - » Je n'eus pas le temps de vraiment répondre à sa question vu qu'il m'embrassa de suite après. A force, j'allais chauffer... J'aimais trop quand il m'embrassait et sa manière de le faire. Si tendre. Je l'embrassais en retour. Je le vis peu après, s'agiter dans tous les sens entre le billard et les jeux vidéos. Je souris et alla le prendre dans mes bras pour qu'il se calme, son dos contre mon torse. Je lui mis un bisous derrière l'oreille. « Oui. Je connais déjà tes jeux vidéos. Et le film ça va m'endormir. Alors faisons un billard ! Et détends toi un peu. Je te l'ai dit, on a tout notre temps. » Je souris à sa question, le lâchant et lui ébouriffant un peu les cheveux avant de les lui remettre correctement. « Mah !... Cest comme dans les films. Puis tu sais les humains.. En règle général, ils considèrent le paranormal comme vile. Mais ils ne te connaissent pas ! Et c'est tant mieux, parce que comme ça je t'ai juste pour moi. » je lui mis un bisous sur le nez. Rah ! Je pourrait devenir gaga de lui. Il était trop mignon.

Je manquais de rougir d'un coup quand il proposa un strip billard. WOW. Là, c'est moi qui devint d'un coup assez nerveux. « Euh... Si tu veux. J'ai jamais trop joué au billard ceci dit, haha... » Oh my... Je sentais déjà mon palpitant battre assez vite sous la nervosité. Les choses sérieuses allaient commencer c'est ça ? Oh lalala... J'osais à peine l'imaginer torse nu là en fait. Mais pour jouer j'étais toujours partant. Alors je pris une des cannes à billards et puis j'attendis qu'il lance le jeu. « Donc celui qui perd, retire un vêtement c'est ça ? ».. Je me disais que... Ni lui ni moi on parviendrai à attendre qu'on n'ait plus rien pour se sauter dessus... Oh my... Je ne devais pas penser comme ça...



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Lim Chul Hei

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/
Je le regardais en faisant une petite moue triste. C'est vrai quoi pourquoi les zombies étaient si mal vu ? Moi je n'étais pas ainsi, je luttais continuellement pour ne pas mordre mon petit ami. Alors bon … Mais ne suis-je pas au fond un peu mauvais ? Je penchais la tête sur le côté avant de sourire en l'écoutant. Je fronçais le nez alors qu'il y déposa un bisou avant de rire un peu. Oui, il avait sûrement raison. Oh, apparemment le strip billard lui plaisait beaucoup, j'affichais un beau sourire avant de hocher la tête. Oui monsieur ! J'aimais cette idée. Il faut dire que cela était sûrement le moment idéal pour commencer à se rapprocher de lui. J'avais même un avantage, il n'avait jamais trop joué au billard. Une veine pour moi ! Il faut dire qu'il j'y jouais de temps en temps avec ma famille d'adoption. Je finis par hausser doucement les épaules avant de rire un peu. «  Ne tant fais pas je n'y joue pas si souvent que cela ! Tu peux facilement t'en sortir, cela n'est pas difficile. » Je préparais tranquillement le billard pour pouvoir jouer ensuite. J'étais très attentif sur tous les détails précis. Je relevais les yeux à sa question et je m'approchais de lui en remuant du postérieur réellement ravi. « Parfaitement … Tu ne risques pas d'avoir trop froid ?  » Je laissais ma main courir sur les fesses de mon petit ami alors que je venais l'embrasser tendrement dans le cou. Bon, je n'étais pas sûr de tenir jusqu'à la fin du jeu vu comment j'étais à présent. Attrapant une queue de billard je la tendais à Dae Jung en souriant.

Je l'embrassais sur la joue avant de retirer le triangle pour lui faire un petit cours d'initiation. «  Je vais te montrer comment faire, tu vas voir, cela n'a rien de compliqué mon beau. » Je lui montrais comment tenir sa queue de billard. Tout en me collant contre lui l'air totalement amoureux et sous son charme, si bien que j'en oubliais un peu la démonstration. Je soufflais doucement contre son oreille avant de rire et le lâcher soudainement. « Tu vois un peu comment on fais ?  » Je m'écartais de lui tout en passant ma main dans mes cheveux. Allez, on pouvait commencer les choses sérieuses. Je me préparais à jouer alors que je le regardais en souriant. « Prêt à finir totalement nu ?  » Riant malicieusement, je le laissais débuter, honneur aux plus jeunes et débutants dans ce sport.   

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas
Park Dae Jung
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur




 ❝Like a Virgin touched for the very first time❞
Feat. Chul Hei



Je pouvais comprendre que mon petit ami se sente assez mal face aux films ou aux jeux vidéos mettant en scène des Zombies où ces derniers s'attaquent aux humains et les mangent vivants. Bon peut être qu'en fait il y avait du vrai là dedans. A vrai dire je me doutais que mon petit ami mangeait de la chair humaine. Mais... cuite. Non ? Enfin... J'ai du mal à l'imaginer avoir des cadavres dans sa cave si vous voyez ce que je veux dire. Je le câlinais, histoire qu'il cesse d'avoir cette mine toute triste là. Il était chou comme ça ceci dit. Que dis-je. Encore plus chou. Et puis vint la question du billard. Mais pas n'importe lequel. Le strip billard s'il vous plaît. J'allais finir... A poil. C'était sûr. Il devait y jouer tout le temps... Je fis une petite moue. Même s'il m'assurait qu'il n'y jouait pas souvent, j'avais un peu de mal à le croire. Je savais un peu les bases mais je ne jouais pratiquement jamais à ce jeu. Donc allez savoir si j'allais gagner. Il avait tellement ravi de pouvoir jouer à ce jeu là avec moi. Je commençais à me sentir légèrement nerveux « Froid ? haha... Je ne suis pas frileux ! T'inquiète pas... Au pire tu me réchauffera ! » Euh... Oui ? Certes. C'est sûr. Mon dieu. Parfois faut que j'évite de parler trop vite... Surtout que sa main là et son baiser ne me laissaient vraiment pas calme du tout. Non. j'en eu un big frisson.

Je le regardais installer le jeu, passant mon index sur le bord du billard. Quoi, vous n'avez jamais remarqué combien ça peut être lisse, doux au toucher et euh... que c'est... euh.. du bois vernis ?... Mon coeur battait déjà un peu fort rien qu'à l'idée que l'on allait commencer véritablement la soirée comme ça. Là. De suite. Je pris la queue de billard qu'il me tendait et puis me plaçant devant le jeu, même si je savais déjà m'y prendre avec l'objet, je le laissais me montrer, sentant les pulsations dans ma poitrine monter progressivement. Mon esprit ne se concentrait plus vraiment sur ce qu'il m'expliquait mais plus sur ses gestes et son corps là contre moi. J'eus du mal à me concentrer. J'en déglutis même.

Voilà ce que c'est lorsque l'on sait pourquoi on passe la soirée chez son petit ami... «Oui... Je pense avoir compris » heureusement que les bases je les avais, sinon ma réponse aurait été peu crédible. Je souris riant légèrement. « Fais gaffe à ce que tu dis. Ca pourra être toi qui finira ainsi au final ! » Un petit sourire et un léger rire et me voilà à prendre position. Fixant les boules colorées devant moi, je commençais le jeu, envoyant la boule blanche détruire le triangle parfait posé au milieu de la table. Je regarde alors les boules rouler et voir à peu près ce que ça donne. Pas grand chose. Mais au moins la noire et la blanche sont encore sur la table…

Je me demandais combien de partie on allait faire pour que l'un des deux finisse... Sans fringues... Je le laissais en tout cas prendre la suite. Durant le jeu, j'avais retiré ma veste et me retrouvais juste en T shirt. J'avais chaud. Et pour cette première manche... C'est moi qui avait perdu. J'aurai du m'en douter tiens. Cela aurait été trop beau que je gagne la première manche. « Hum. Faut croire que les débuts sont toujours difficiles ! » jJe ris doucement et puis conformément à la règle, je retirais mon t-Shirt. Un fringue de moins. Par esprit de compétition, je priais pour que je gagne la seconde partie.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Lim Chul Hei

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/
    Être seul avec lui était quelque chose de réellement agréable. On n'avait la maison pour nous deux et on avait prévu pas mal de chose. Et même si j'avoue être nerveux à l'idée de mal agir, c'est fou ce qu'il pouvait être attirant. Ah ! C'était comme ci quelque chose autour de lui clignotait en suppliant de lui sauter dessus. Bon sang ! M'approcher de lui même pour jouer était un vrai châtiment. Si je n'avais pas aussi peur de mal agir, oui, il aurait déjà bien longtemps que je me serais amusé à découvrir son corps. Jouant ainsi tranquillement au billard avec lui, je ne pouvais que sentir ma joie exploser, et pas que dans mon pantalon, quand il retira son haut. Le regardant avec un petit sourire pervers sur les lèvres, je me redressais tout fier de moi. «  Il faut être doué aussi, pour réussir à ce jeu … Cela n'est pas donné à tout le monde... Ne sois pas déçu ton petit ami et juste super fort !  » Oui, j'adorais gagner et surtout lorsqu'il était question de se déshabiller. Ah ! Ce jeu est génial non ? Le seul ennui c'est que pour se concentrer après, lorsqu'on a envie de sauter sur son petit ami ce n'est pas facile.

    Remettant tranquillement le jeu en place pour une nouvelle partie, je commençais la partie tout en faisant lentement le tour pour venir effectuer mon coup suivant. Mais je me retrouvais si proche de lui, trop proche. Mon corps en frissonna et sa douce odeur venait à mes narines. Ah bon sang ! J'allais finir par m'assommer ! Un coup sur le billard assez fort devrait me faire tomber dans les pommes assez longtemps pour résister à l'envie. Posant la queue de billard lentement sur le jeu, j'attrapais celle de Dae Jung. La posant aussi je me rapprochais de lui en souriant en coin, me mordant légèrement la lèvre inférieure. «  Il y a un jeu qui depuis un long moment me tente... Tu sais y jouer ?  » Je souriais en coin alors que je m'approchais de lui pour venir capturer ses lèvres. Bon elles, je les connaissais bien ! Et heureusement, la déprime sinon. Mes mains pouvaient enfin profiter de la douceur de sa peau. Je sentais son torse glisser sous mes doigts très curieux et je lui mordillais la lèvre inférieure.

    Laissant mes lèvres se poser dans son cou, j'avais l'impression d'avoir oublier littéralement mes craintes et je ne pouvais que me réjouir de cette envie de le toucher. Mes doigts glissèrent vers son pantalon que je laissais glisser le long de ses jambes que je découvrais avec plaisir. Je n'étais pas un trouillard ! Je n'avais après tout, jamais eu peur d'avoir de rapport sexuel, pour cela serait différent aujourd'hui ? Peut-être parce que je suis mort... Ou parce que c'est avec lui. Lui souriant, je m'occupais de virer son dernier vêtement pour venir caresser malicieusement ses fesses. Woh ! Ca ces des fesses de malade ! C'est moi qui vous le dit ! Baissant lentement les yeux vers son entre jambe, je ne pus que sentir mon envie grimper d'un niveau supplémentaire. «  Oh ! Enchanté ! Ravi de faire ta connaissance !  » Le prenant lentement en main, je laissais mes mains expérimentées s'occuper de lui. Cela était vraiment agréable de pouvoir le toucher enfin. Mes lèvres venaient à la découverte de sa clavicule puis de son torse dans les moindres détails.

    Lentement je me redressais un peu pour m'arrêter dans mes gestes. Cependant cet arrêt me fit réaliser mon comportement et je deviens rouge écarlate. Non, je n'avais pas été possédé, c'est juste que dans le feu de l'élan. Sentant mon souffle se couper, j'avais l'impression que ma panique reprenait le dessus. Non ! Je ne pouvais pas le décevoir à nouveau, pas une nouvelle fois ! Attrapant sa main je la posais au niveau de mon corps avant de rire un peu nerveusement. « Si tu savais combien tu m'intrigues...  » Le regardant en souriant, je l’entraînais à l'étage dans ma chambre. On pouvait bien laisser ses affaires en bas ! Il n'y avait personne et puis … J'aurais le privilège de l'avoir nu dans mon lit pour dormir, mais aussi au réveil. Ah ! Voir son joli petit postérieur remuer lorsqu'il va se lever. Hum ! Ca donne envie d'y être lors et déjà.

    Une fois dans la chambre je refermais derrière nous et je me collais dos à la porte, comme ci un monstre essayé de rentrer pour nous embêter. Fermant les yeux, je soupirais lentement un peu perdu. Oh là là ! Qu'est-ce que j'étais en train de faire ? J'avais le mec le plus craquant et sexy nu dans ma chambre et j'étais paniqué !

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas
Park Dae Jung
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur




 ❝Like a Virgin touched for the very first time❞
Feat. Chul Hei



«  Il faut être doué aussi, pour réussir à ce jeu … Cela n'est pas donné à tout le monde... Ne sois pas déçu ton petit ami est juste super fort !  »  Je fis une légère petite moue, très brève avant de rire un peu. J’étais tout de même amusé d’avoir pu perdre comme ça après avoir dit qu’il devrait se méfier. Mais j’étais aussi dans un état un peu second en me sachant torse nu devant lui. Non pas que c’était la première fois, mais honnêtement, sachant pertinemment ce qu’allait être la soirée, j’étais… un peu… Je n’étais pas moi-même quoi…  Je le laissais réinstaller le jeu. «  Mah ! J’aurais ma revanche ! »

Debout près de lui, exprès parce que je savais que j’allais le rendre complètement dingue, je le laissais commencer une nouvelle manche. Et puis, en fait, à être si près de lui, j’en eu des battements de coeur un peu rapide. Et puis soudainement, je rencontrais son regard brûlant, et le vit poser sa queue de billard, avant de faire pareil avec la mienne et se rapprocher de moi. Oh my, je me sentais tout chose d’un coup. Je le laissais venir vers moi et réduire les derniers centimètres qu’il y avait entre lui moi. Son souffle, je pouvais le sentir aussi. Il m’en donnait de légers frissons d’envie. «  Il y a un jeu qui depuis un long moment me tente... Tu sais y jouer ?  » je le fixais encore, mes mains attrapant doucement le bas de son haut pour le rapprocher encore. « Ah ?… Peut-être… » Je lui rendis automatiquement son baiser, dès qu’il vint s’emparer de mes lèvres. Ses lèvres je les aimais et les connaissais vraiment bien. Si douces… Si savoureuses… Et ses caresses sur mon torse qui m’arrachaient des frissons… My, my… Il ne fallait pas que je perde la tête maintenant. 


Mes mains glissèrent sous son haut pour venir caresser son dos en douceur alors qu’il s’attaquait à mon cou. J’avais même fini par le lui retirer, de façon à pouvoir laisser plus de liberté à mes mains de venir découvrir les lignes de son corps. Appuyé contre le billard, je me mordillai un peu la lèvre alors que je sentais sa main venir dégrafer mon pantalon pour direct le laisser tomber à mes pieds. Ca cognait davantage dans ma poitrine, l’excitation se faisant de plus en plus sentir. Je me sentais même légèrement chauffer des joues. tandis qu’il me déshabillait entièrement. Ce fut même pire alors que je me retrouvais carrément nu devant lui, et qu’il se mit à me caresser l’entre-jambe avec douceur. « Hmm… Chul.. Hei~ » Je n’avais pas pu empêcher ce soupir s’échapper d’entre mes lèvres.



C’était en un sens pas juste ! Lui qui était encore tout habillé… Il en profitait bien trop par rapport à moi ! En plus, je me retrouvais à ne pas pouvoir retenir quelques soupirs assez révélateurs de mon état présent. Même lorsqu’il commença à embrasser ma clavicule. Mes mains, elles prirent alors la décision d’aller aussi s’occuper de son pantalon… Mais à peine, avaient-elles commencées à le défaire, qu’il s’était arrêté en plein milieu de tout ses gestes, me laissant comme ça… Excité. Bêtement. Je le regardais un peu surpris. Pitié… Dites moi qu’il n’est pas en train de faire sa crise, alors qu’on a à peine commencé…


« Tu m’intrigues encore plus tu sais… »  Lui avais-je répondu, alors qu’il était devenu complètement écarlate et qu’il s’était complètement arrêté. Si jamais il renonçait… Je ne ferai certainement pas comme d’habitude. Tant pis pour lui, il faudra qu’il assume ! Je le suivis donc docilement jusqu’à sa chambre et une fois dans celle-ci, je me rapprochais de nouveau de lui et vint lui voler un baiser passionné alors qu’il était là contre la porte. Je ne le collais pas tout contre, mais presque. Ma main alla même se glisser dans son pantalon pour aller le caresser avec envie. 
Il m’avait chauffé, il ne pouvait absolument pas me laisser comme ça. Alors oui, je ferai tout pour qu’il chasse ses peurs, et redevienne le Chul Hei sur de lui-même quelques minutes plus tôt. « … Tu me fais envie, tu sais… »




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Lim Chul Hei

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/
    Je restais appuyé contre la porte, l'air totalement paniqué. Fermant lentement les yeux, je me sentais tellement mal à l'aise dans cette situation. J'en avais envie et pourtant, je me sentais incapable de pouvoir le mordre. Laissant mes ongles griffer la porte derrière moi sous l'angoisse. Pourtant, mon petit ami finit par s'approcher de moi. Le regardant dans les yeux, j'étais plus que sous son charme. Oh ! L'avoir proche de moi était divin, mais tellement stressant à la fois. Je le laissais faire, un peu surpris et content de le voir se coller un peu contre moi. Frissonnant en le sentant mettre sa main dans mon pantalon. Lâchant un soupire de plaisir s'échapper de mes lèvres, je cambrais légérement mon dos alors que ma tête se penchais de plus en plus en arrière. «  Dae Juung~ ah ! … Attends.  » L 'excitation ressentie auparavant jouait en la faveur de mon petit ami. Je passais lentement mes bras autour de son cou en douceur. Profitant du moment, il m'était difficile de penser à mal. «  Je … J'ai peur. » Je suis sûr qu'il savait que j'avais peur de le mordre. Le transformer en zombie ou plus horrible le dévorer. Cela n'était pas facile à accepter. Le repoussant lentement je ne me sentais pas très bien, j'étais même nerveux. Sentant mon corps trembler, pris de peur je venais l'embrasser. Je finis par le pousser vers mon lit. Je terminais de me déshabiller essayant d'oublier ma peur.

    Je le forçais à s'allonger sur le lit avant de venir grimper au dessus de lui. Mon regard se plongea dans le sien alors que je lui offrais un beau sourire, bien que très nerveux. «  Je … Je t'aime.  » Je déglutis lentement avant de me pencher pour venir l'embrasser avec tendresse. Il était si important pour moi, mais j'étais effrayé. M'allongeant sur lui, je me lovais légèrement tout contre lui. J'appréciais la chaleur et son cœur qui battait dans sa poitrine. Ce n'était pas non plus la seule chose qui me plaisais. Sentir son corps réagir contre le mien, c'était une bonne chose. Frottant mon bassin contre le sien en soupirant légèrement appréciant ce contact. D'ailleurs l'envie repris un peu le dessus et lentement mes mains revenaient explorer son corps. Je restais un moment à caresser ses hanches et embrasser son torse. Peu à peu ma main vient caresser son entre jambe à nouveau. Il fallait tout de même que j'essaie d'oublier ma peur et que je me laisse aller. Il avait confiance en moi. Je pouvais sûrement me faire aussi confiance non ? En tout cas, mes lèvres vinrent se poser sur son cou. Pris dans mon action, je sentais mes dents frôler sa peau. Cela était horrible je sentais une drôle d'envie surgir en moi. Une envie de le mordre. Je me redressais soudainement respirant rapidement, les yeux écarquillés. «  Je... J'ai …  » J'avais faillis le mordre. Me rallongeant doucement je sentais de la sueur dégouliner le long de mon front totalement paniqué. Mais si j'arrêtais, il n'allait pas être content. Comment m'en sortir ? Le regardant dans les yeux, j'espérais qu'il entende mon appel à l'aide.

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas
Park Dae Jung
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur




 ❝Like a Virgin touched for the very first time❞
Feat. Chul Hei



CHul Hei était quelque peu compliqué. Depuis que l’on était ensemble, jamais on n’avait pu aller plus loin. Effrayé de lui-même, il n’osait jamais me proposer de coucher avec lui, par peur de me mordre, ou de me bouffer. Il n’est pas un monstre pourtant ! Même s’il se nourrit de chair humaine et que je suis un humain, il m’aime ! Il tient à moi tout de même ! Alors oui, je lui fais confiance et suis même persuadé qu’il n’aura pas la moindre envie de me mettre dans son assiette ! Il faut qu’il ait plus confiance en lui. Mais j’avoue que je ne suis pas capable de me mettre à sa place. De comprendre un peu mieux ce qui le rend si nerveux. Ceci dit je lui ait déjà dit. Je lui ai déjà dit que je n’avais pas peur de lui, et que je savais qu’il ne me ferait jamais le moindre mal.

Ce soir, je suis même prêt à prendre tous les devants pour qu’il arrive à vaincre ses peurs. Qu’il ne me laisse pas en plan, totalement frustré ! Je m’étais donc rapproché de lui, et lui donnant des baisers, je caressais doucement son entre jambe. Je l’écoutais ceci dit. Attendre quoi ? Non non, je ne m’arrêtais pas pour le moment. Peur… Ca y est mes craintes qu’il renonce à tout ça, qu’il prenne la fuite, s’empara de moi. Je le regardais un moment, cessant mes gestes. Je passais mes bras autour de son cou, le visage venant contre celui-ci. « Chul hei… Je te fais confiance, tu ne me feras jamais de mal, je le sais. » Je ne savais vraiment pas quoi lui dire d’autre pour qu’il oublie sa peur et chasse sa nervosité. Je me laissais pousser sur le lit, cependant. Je le laissais prendre son rythme et son temps, me disant que ça l’aiderait à reprendre confiance en lui. Je lui rendis son sourire. « Moi aussi je t’aime » Je lui rendis son baiser et puis, allongé sous lui, je le gardais contre moi, le serrant doucement dans mes bras. Lorsqu’il se frotta contre moi, je m’étais légèrement cambré sous l’envie, soupirant de plaisir.

Il fallait qu’il se laisse aller, qu’il ne pense à rien, qu’il cesse de réfléchir ou de se dire qu’il fallait tout faire pour pas me mordre. Tant qu’il ne m’arrache pas la gorge, jamais je ne deviendrais comme lui. J’étais heureux de le sentir reprendre de l’assurance. J’aimais ses caresses et la sensation de ses mains sur mon corps. Sa fraîcheur me faisait un bien fou, moi qui commençait à avoir chaud. Et puis ses lèvres vinrent caresser mon cou. Et la sensation m’en donna des frissons. Je sentis ses dents, mais je ne bougeais pas. C’est lui par contre qui recula, complètement apeuré par ce qu’il venait de faire. Je le fixais droit dans les yeux et me redressais pour le serrer dans mes bras, me voulant toujours rassurant. « Tu ne faisais rien de mal Chul Hei ! » Non absolument pas !  Je lui pinçais un peu le nez. « Même les chiens ou les chats mordillent ! Ca veut pas dire qu’ils sont agressifs, ou qu’ils veulent nous arracher un doigt ! »

Chul hei était un chaton qui avait peur de me faire du mal alors qu’il pouvait bien me mordiller sans pour autant craindre de me voir devenir zombie d’un coup ! Je le fis s’allonger, me retrouvant sur lui du coup. « Mah….Si t’as peur comme ça…. Je peux prendre les devants aussi » Ceci dit, je savais très bien qu’il préférait le faire. Mais si ça pouvait l’aider… Il me prendra toujours mais… Euh… C’est moi qui dirigerais les opérations on va dire.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Lim Chul Hei

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/
    Il me faisais confiance ? Chouette ! Au moins, un dans ce couple qui a foi en moi. Le fait de savoir qu'il m'aimait m'avais un peu aidé. J'avais été persuadé un laps de temps que j'allais pouvoir y arriver et battre ma peur. Affichant un grand sourire, je m'étais laissé porté par l'envie. C'était vraiment difficile pour moi de résister à un tel corps. Pourtant ma panique avait vite repris le dessus avant de me redresser un peu perturbé. Mes dents avaient frôlés son cou j'avais eu l'envie de le mordre. Je le savais et pourtant, il ne semblait pas effrayé pour autant. Le regardant avec tendresse et amour, je ne pouvais qu'afficher un grand sourire. Je souriais, il est vrai, mais je ne pensais pas me faire confiance à nouveau. En réalité, j'allais m'enfuir de nouveau. On avait été plus loin non ? C'était déjà un effort ? Mais Dae Jung semblait avoir autre chose en tête, écarquillant les yeux je sentais mon cœur battre à la chamade. Il était désormais au dessus de moi et je me sentais assez étrange. J'avais l'impression de mourir et d'ailleurs mon cœur ne pouvait pas battre à la chamade, mais, je me souvenais de cette sensation.

    Le regardant un long moment, je finis par caresser les hanches de mon petit ami. Il était tellement beau. Tout en me redressant un peu, je venais lui voler des baisers remplit d'amour et d'envie. C'est vrai, je me sentais entouré de son amour et c'était très agréable. Néanmoins, je n'aimais pas être en dessous. Je n'étais plus à apprécier me sentir dominé. Restant sage, j'attendais qu'il me laisse reprendre le dessus. Fermant les yeux, je préférais me détendre parfaitement avant de reprendre le dessus. Caressant alors le corps de mon futur amant, je me sentais reprendre confiance petit à petit.

    Au bout de quelques instants je finis par le faire chavirer pour revenir au dessus de lui. Mes lèvres glissèrent vers son entre jambe. Le prenant en bouche, je m'activais à le satisfaire et surtout me convaincre que j'étais encore vivant. Jouant avec son intimité, ma langue ne se faisait pas prier pour titiller la partie la plus sensible de son membre. Le regardant dans les yeux, un léger sourire pervers apparut sur mon visage. Oui, j'aimais beaucoup jouer avec lui. Lui faire du bien, c'était très agréable. Moi qui était un zombie, un exclu de la société. Je n'avais que lui qui m'aimait comme j'étais. Laissant mes doigts glisser vers son anus. Insérant mes doigts progressivement en lui, mes lèvres cessèrent son attention. Embrassant l'intérieur des cuisses de mon amour je remontais mes lèvres vers son visage pour l'embrasser fougueusement. «  J'ai envie de toi. » Bougeant mes doigts en lui, je finis par les retirer et lui remonter les jambes au niveau de mes hanches. Collant mon entre jambe au niveau de ses fesses, j'étais réellement ravi de pouvoir ne faire qu'un avec lui. Depuis, le temps que nous sortions ensemble, on allait pouvoir faire plus qu'un. Le pénétrant en douceur, un léger soupire de plaisir traversa mes lèvres.

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas
Park Dae Jung
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur




 ❝Like a Virgin touched for the very first time❞
Feat. Chul Hei



Je ne sais pas si j’avais vraiment réussi à le rassurer, mais tout pris soudainement une tournure différente. Je ne saurais même pas dire comment. Je ne pourrais même pas dire si c’est parce que j’avais pour lui une confiance totale et presque aveugle, mais il reprit rapidement le dessus. D’un coup, je me dis qu’enfin le moment était arrivé. Qu’enfin on allait pouvoir concrétiser tous ces mois déjà passés ensemble. Et offrir sa première fois à l’être que l’on aime le plus, c’est encore plus merveilleux que tout le reste. Je crois que si tout s’était arrêté d’un coup je l’aurais vraiment très mal vécu. Enfin, heureusement ça n’arriva pas. J’avais réussi à l’envelopper de tout mon amour, de toute ma tendresse et ma confiance et je lui avais laissé le temps de reprendre confiance en lui aussi. En attendant tout ça, je frissonnais doucement sous ses caresses.


Il était si doux avec moi. Pourquoi du coup craindre de me mordre ? Rien que dans son toucher, je sentais toute l’affection et tout l’attachement qu’il avait pour moi. Et puis tout s’enchaîna. Les minutes passèrent et il alla encore plus loin, me procurant un plaisir que jamais je n’avais expérimenté avant. J’en frissonnais davantage et la chaleur du plaisir me prenais de plus en plus au point que je me disais que mes joues devaient en être rouges. J’en gémissais aussi de plaisir. Ses gestes, ses doigts aussi en moi, me faisaient un drôle d’effet, j’en cru en perdre la raison. Mais ce n’était que le début. On finit par ne faire plus qu’un et j’en atteignis le paroxysme. L’invitant à continuer ses mouvements, le caressant à loisir, et exprimant tout le bonheur qu’il me donnait, j’en vins à lui rendre le baiser qu’il me donnait. Mes ongles s’enfonçaient doucement dans la peau de son dos et mon corps bougeait en rythme avec le sien, avec envie.

Je lui faisais envie, mais il me faisait encore plus envie. Il me rendait fou. Fou d’amour pour lui. J’en étais sûr maintenant. Il m’aimait vraiment, malgré son coeur mort. Quelque part au fond de lui, il restait une part d’humanité. Et là, j’étais juste submergé par le plaisir, le bonheur et tout un tas d’émotions qui me faisaient facilement perdre pied. Surtout lorsqu’il venait à frapper ce point sensible. Mes bras l’enlaçaient, mes jambes étaient placées de sorte qu’il ait suffisamment d’espace, et tout ceci continua jusqu’à ce que j’atteigne  ma limite. J’étais comblé. Et malgré tout, je le gardais contre moi, dans mes bras, ne voulant désormais, vraiment plus le lâcher ni même l’abandonner.

Je le tenais contre moi, dans mes bras, le visage contre son cou. Je le gardais ainsi, tout en essayant de reprendre mes esprits. Son corps frais faisait un bien fou à mon corps chaud. Et malgré tout, ce corps froid me semblait si vivant… Je ne voulais plus le lâcher. «  Chulie…. je t’aime. » Je ne me lasserai jamais de le dire je pense… Encore moins après cette nuit passée avec lui.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Lim Chul Hei

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/
    Mon corps tremblait légèrement, les yeux fermés, je crois que je me sentais vivant. Sa chaleur m’avait été comme transmise et le battement de son cœur avait réussi à me donner l’impression de ne plus être ce que j’étais. Collais à lui, je ne voulais plus jamais le lâcher, non jamais. J’en étais sûr, je l’aimais grandement, malgré le fait, que j’ignore s’il m’accepterait toute sa vie auprès de lui. Cela sera tellement difficile. L’entendre me dire qu’il m’aimait été quelque chose de tellement doux après notre union charnel. Ouvrant lentement les yeux, je le regardais tendrement. «  Moi aussi je t’aime …  » Je finis par me décaler pour m’allonger à côté de lui en soupirant lentement. J’étais bien et combler que demander de plus ? Ah si ! J’avais nettement plus confiance en moi-même. Je ne l’avais pas mordu et j’en étais très fier. J’avais réussi à ne pas transformer ce merveilleux moment en catastrophe. Passant mon bras au dessus de son ventre, je voulais m’assurer de sa présence à côté de moi. Bien sûr, je l’entendais respirer, je sentais sa chaleur, mais rien n’était plus rassurant qu’un contact physique. Il était là tout contre moi, je n’avais plus besoin de rien à présent. Dire que si j’avais été encore vivant, on ne se serait sûrement jamais rencontrés et surtout jamais sortit ensemble. Il faut dire que j’aurais dix ans de plus logiquement. Un vieux crouton par rapport à lui. Le regardant, je venais finalement passer ma main dans ses cheveux, tout en l’admirant silencieusement. Il était beau non ? En tout cas, je me sentais fier de sortir avec lui. En plus d’être beau, il avait aussi une personnalité merveilleuse. Je ne pouvais qu’être bien à ses côtés. « Ca va ? Je veux dire … Ca a été ?  » Je me mordillais la lèvre inférieure, je n’avais pas à réellement m’inquiéter au vu de ses doux bruits pendant que nous étions unis, mais tout de même. On ne sait jamais, je voulais savoir si tout allait bien pour lui.

    Approchant mon visage de son épaule, je déposais un baiser sur sa chair nue avant de rire un peu. J’étais réellement bien là, dans mon lit à ses côtés. Je me demande pourquoi j’étais resté si longtemps à avoir peur de la sorte. Mais cela permettait de se connaitre vraiment bien avant non ? Bon, ok … Je n’avais pas d’excuse et je me trouvais bien bête à présent. Mais qu’importe, ce qui compte au fond c’est que désormais nous l’avions fait et je savais que je n’étais pas si instable que je le pensais. Revenant le serrer doucement contre moi, je ne me lassais pas de le câliner. Maintenant que j’avais eu l’occasion de voir son magnifique corps ; bien que je le connaissais déjà ; mais j’avais pu y goûter. J’allais sûrement être plus pervers encore. Fermant de nouveau les yeux, je soupirais d’aise tout en me sentant partir dans les bras de Morphée. Je crois que j’étais un peu fatigué, tout ce stress, cette angoisse de lui faire mal. L’acte en lui-même sans oublier mes heures de cuisine interminable avant… J’étais fatigué, lessivé ! « Je crois que je m’endors…  » En réalité, cela devrait plutôt être une affirmation, ma respiration était déjà légèrement sifflante. Je ne ronflais pas réellement, cela était plus un léger ronron. Oui, un peu comme les chats. Bien que moi je ne miaule pas et je ne dispose pas d’oreille toute mignonne. Replaçant mon bras sur le ventre de Dae jung, j’espérais au fond qu’il n’allait pas m’en vouloir de m’endormir de la sorte. Ce n’était pas tellement romantique. Moi qui voulait que cela soit parfait, je venais de m’endormir à peine avoir fini de partager un moment magique avec lui. Mais j’étais si bien, si heureux tout contre lui. Je m’étais endormi avec un doux et beau sourire sur les lèvres. Oui, on ne pouvait pas m’imaginer plus heureux qu’à présent. Cela serait même jalousé par le bonheur lui-même.

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas
Park Dae Jung
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur

Je le gardais dans mes bras, le temps que je me remette de ce moment intense et passionné. J'étais heureux d'avoir pu partagé ce moment avec lui, d'avoir pu le faire avec lui. Je l'aimais ouI, j'en étais encore plus certain à présent. Je ne me voyais plus capable de le lâcher ou de l'abandonner. Quoi qu'il soit et quoi qu'il arrive, je me jurais de toujours rester à son côté. Maintenant que je lui avais tout donné, par amour, je ne pourrais vraiment pas le quitter, sans que je n'en souffre. L'entendre dire qu'il m'aimait me combla encore plus. Un sourire heureux apparut son mon visage et je déposais un bisous sur sa joue alors qu'il s'allongeait près de moi. Je me tournais légèrement vers lui, ma main caressant doucement son bras. Je ne le quittais pas des yeux. Je ne pouvais pas m'en lasser. Il était mon tout à présent. L'être le plus précieux au monde. Et il était aussi l'être le plus magnifique à mes yeux. Alors non. Je ne cesserais jamais de le regarder. Je souris à sa question. J'acquiesçais d'un mouvement de tête et lui déposa un baiser sur ses lèvres :
- Ca va oui. Et tout était très bien.

J'avais encore un peu mal, mais c'était tout à fait supportable et ça allait passer, j'en étais certain. Quand il se rapprocha de moi, je passais mon bras autour de lui, et laissa ma main venir caresser ses cheveux, mes doigts s'emmêlant dedans, avant de finir par me laisser câliner. Je me serrai contre lui, appréciant son étreinte et d'être ainsi dans ses bras. Je souris quand il déclara qu'il avait envie de dormir. Je le laissais s'endormir et le trouva davantage mignon ainsi. Je chassais des cheveux venant tomber devant ses yeux et puis peu à peu je me laissais aussi tomber dans les bras de Morphée.

- Dors bien Chulie... . fut tout ce que je pus dire avant de m'endormir dans ses bras, le serrant des miens contre moi, même si peu à peu l'étreinte se fit moindre en dormant et qu'il put bouger à sa guise.

THE END
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


IDENTITY CARD
Revenir en haut Aller en bas
 

[NC-18] Like a Virgin, touched for the very first time. |Dae Jung ♥| [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DEAL WITH WHO'S THE OLD VIRGIN?
» WWE à Nimes
» Blood Bowl, New Ork Jets vs Kass'Krâns
» Athé + Like a virgin
» her letter touched me in my heart ¶ KALIXTE & GIA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CUM SPECTRIS ET MORTE VIVERE :: ✖︎ Every Things Ends Here ✖︎ :: Old Papers :: RPs Finis / Abandonnés-