AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lee Ho Joo feat JaeJoong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité


IDENTITY CARD

Lee Ho Joo

feat. Kim Jae Joong


Identity Card
ÂGE & SEXE
J'ai plus de 100 ans, je ne saurais dire combien exactement, j'ai arrêté de compter il y a bien longtemps... Mais en apparence j'ai 23 ans, ce qui est un bon avantage je vous l'accorde.

ORIGINE
né le 07.07.1818 à Yeochon, en Corée

EMPLOI / ÉTUDES
Agent de sécurité

SITUATION ACTUELLE
Libre comme l'air

GROUPE + PARTICULARITÉS
✘Zombie Ancien

Player Profile
Pseudo : Miki
Age : 25 ans
Comment avez-vous découvert le forum ? : Demander à l'admin, elle m'aime tellement j'étais obligé d'être là! xP ♥
Présence : 7/7
Petit mot gentil/Avis sur le forum/commentaire/blabla : Je t'aime ma patate! ♥ Et ton forum il claque mieux o//
Avez-vous bien lu le règlement ? : [CODE VALIDE 8D] non mais osef je vais être validée o/

Histoire Sombre. Froid. Humide. Mes yeux s'ouvrent et j'ai du mal à bouger. Chaque soir, c'est le même rêve, je revis encore et encore mon réveil, ma deuxième chance... Une autre vie. Je me souviens des sensations que j'avais ressenties, de la faim qui m'avait poussé à quitter les lieux. Je ne comprenais pas ce qu'il se passait, ce qui m'arrivait ni pourquoi, mais une chose était claire. Je n'étais plus humain.

Mais pour me comprendre, pour savoir qui je suis, je voudrais revenir sur mon passé.

Ma vie commença il y a plusieurs années. C'était une autre époque certes, mais je n'ai pas eu une vie facile. Ma mère était une femme infidèle qui ramenait des hommes à la maison pendant que mon père bossait dur chaque jour pour payer les dépenses du foyer. Je rentrais de l'école et j'entendais ma mère avec ses amants rire et faire des choses. Je revenais de plus en plus tard chaque jour, trainant dans les rues désertes. Mon père fini par découvrir le double jeu de sa femme et devint fou, il la frappa et je restais impuissant à regarder sans même détourner les yeux, jugeant ma mère coupable je pensais que ce qui lui arrivait était justifié. Ma famille se cassait la gueule et je me recroquevillais de plus en plus dans mon monde, ma solitude, enfermé le plus clair de mon temps dans ma chambre ou dehors trainant avec des gens peu fréquentables, tombant dans des routines dont je me serais bien passé.

Homme ou femme, je n'étais pas très difficile, grâce à ma mère j'ai découvert pas mal de choses sur le plaisir de la chair avant l'âge requis. Des camarades de classe, des jeunes du quartier, des filles en chaleur. Je finis par coucher avec la moitié des personnes que je fréquentais, uniquement des relations sans lendemains bien sûr, mon corps je le donne volontiers, mon cœur... jamais.

Un soir en rentrant chez moi mon père avait beaucoup bu et ma mère traînait là, sur le sol de l'entrée. Je l’enjambai sans une once d'hésitation ni même de compassion pour cette femme, traçant ma route vers ma chambre avant de marquer un temps d'arrêt. Je me trouvais presque sans cœur de ne pas pouvoir réagir face à la détresse de ma propre mère, mais je ne pouvais plus voir cette femme comme tel depuis bien longtemps déjà. Elle me traitait d'insensible, d'enfant pourri et d'insulte en tout genre lorsque nous étions seuls, mais je ne me suis jamais abaissé à lui répondre.

Je savais qu'un jour elle se vengerait surement, mais de quoi pourrais-je avoir peur ? Ma vie touchée déjà pas mal le fond. Et pour dire vrai, j'avais l'impression de ne pas être né à la bonne époque. Un jour en rentrant chez moi ma mère complètement folle avait saccagé toute la maison, elle avait renversée les meubles, jeté les vases, assiettes et verres par terre. Un foutoir pas possible en clair et je me retrouvais en plein milieu. Elle marmonnait des mots inaudibles, je ne comprenais rien et pour être franc je m'en fichais pas mal, mais tout ceci ne m'inspira pas confiance, fallait vraiment qu'elle atteigne un point de non retour pour faire tout ça. Lorsque mon père rentra, ma mère le menaça avec un couteau, apeuré il essaya de la calmer, mais c'était impossible. Devant mes yeux ma génitrice tua mon père. Sous le choc et complètement effrayé, je choisi de m'enfuir hors de la maison sans me retourner.

Je traînais dans les rues pendant plusieurs jours, je pouvais compter sur certain de mes amis pour m'héberger une nuit sur deux et pour me donner des trucs à manger, mais je voyais ma mère partout. Me cherchant pour me tuer, j'avais peur le soir, peur de regarder par la fenêtre, peur du moindre bruit... Je n'étais pas tout à fait un adulte, à peine un gamin sorti de l'adolescence.

Pour m'aider à surmonter ça un ami me présenta à une de ses connaissances qui pourrait m'aider à me relever, un psy qui avait l’habitude des cas comme ça. Après quelques séances il me fit interner dans un asile, non pas parce que j'étais fou, loin de là. Mais c'était d'après ses mots un moyen de me protéger, un abri ou personne ne viendrait me chercher. C'est de cette façon que je fis mes premiers pas dans ce lieu dans lequel sans le savoir je mourais quelque année plus tard.

Il y avait d'autres personnes dans le même cas que moi ici. On se lia vite d'amitié, bien sûr il y avait aussi de vrais fous qu'on esquivait sans cesse, mais bien que ce ne soit pas un lieu de rêve, j'étais en sécurité. Et je n'avais plus à craindre la faim, le froid ou la solitude.

Puis le noir total. Je ne me rappelle pas comment je suis mort, je ne me souviens plus de la sensation que j'ai ressentie, mais ce dont je me rappelle c'est mon réveil. Car oui aujourd'hui je ne suis plus un être vivant, mais bel et bien un zombie. Mon corps n'était plus du tout celui que j'avais connu, je ne pouvais plus parler, j'avais faim, bouger m'étais difficile. Attiré par la chair humaine, j'ai tué pour survivre. Enfin, survivre... C'est un bien grand mot pour quelqu'un comme moi.

Les choses ont changé, je ne suis plus cette bête assoiffée, j'ai réappris à vivre comme un humain, même mon apparence est soignée, la science fait des miracles. Les années sont passées et je ne sais pas exactement combien de temps j'ai « dormi » mais une chose est sûre, le monde a bien changé.

Mon caractère a beaucoup évolué depuis. Mais ma vie aussi, officiellement je travaille en tant qu'agent de sécurité, c'était le métier que je voulais exercer autrefois. Mais en tant qu'ancien je prends aussi très au sérieux mon deuxième boulot qu'est en quelque sorte de faire la surveillance de la ville et des zombies. On tient à ce que personne ne découvre qui nous sommes réellement. Des moments difficiles j'en ai connu et je suis sûr que j'en connaîtrais encore, mais combien de gens peuvent vivre ce que nous vivons ? Être un mort-vivant, découvrir deux ères. Je me sens chanceux, bien que les circonstances soient loin d'être idyllique, il faut faire avec malheureusement.

Je fais équipe souvent avec un inspecteur de police pour résoudre des affaires et lorsque je suis avec lui j'ai l'impression qu'il peut lire en moi... Voir ce que je suis réellement et j'en deviens de plus en plus suspicieux au fur et à mesure du temps qu'on passe ensemble. Mais malgré ça, il est l'une des rares personne à qui je fais confiance et croyez-moi... Il y en a peu.
Caractère Sociable et donnant sa confiance à tout le monde. Joueur, sportif et très ouvert avec une vie sexuelle active. Voilà le genre de personne que j'étais il y a plusieurs centaines d'années. Les problèmes familiaux que j'ai rencontrés m'ont ouvert au monde extérieur et j'ai pu me faire des amis un peu partout. Pourtant, bien que je sois mort jeune, à mon réveil après avoir récupéré mon humanité j'ai énormément changé. La méfiance a pris le dessus, toutes les personnes que je voyais devenait des suspects, je faisais confiance qu'à la grappe de gens que je connaissais de mon vivant.

D'ailleurs je suis fidèle en amitié, la première personne qui blesse un de mes amis est directement inscrite sur ma liste rouge. J'ai déjà tué des gens et bien que ce soit malgré moi et que l'on n'avait pas le choix cette idée reste ancrée en nous. Sauver des vies et protéger les humains est en quelque sorte une manière de me racheter pour celles que j'ai volée et transformées.

Prudent, j'ai pris mes distances par rapport aux autres, j'aime les observer et regarder évoluer le monde, simplement en faire partie me suffit et me rends heureux. Je ne suis plus humain et bien que grâce à la science on arrive à vivre parmi eux, il y a toujours la peur que mon instinct de sauvage prenne le dessus et me pousse à faire des choses que je regretterais ensuite. D'où le fait que je ne m'attache pas et ne reste jamais trop proche des êtres vivants, qui plus est... Qui accepteraient de fréquenter un zombie de son plein gré ?

En dehors de tout ça, je suis quelqu'un de calme et d'assez introverti, je ne parle jamais de moi. J'aime la solitude, j'adore lire dans un coin tranquille. Mes décorations préférées sont des tableaux de paysages, je préfère la nuit au jour et j'ai peur de rien. La seule personne que je craignais était ma mère et celle-ci doit être morte depuis longtemps, fort heureusement.

Je suis très amoureux de mon boulot, j'aime ce que je fais et je suis toujours sérieux et en quête de vérité... Je peux devenir très brutal si on me pousse à bout, mais il est très difficile pour moi de perdre mon sang froid, je sais me contrôler. Que ça soit dans le passé ou bien dans le présent je n'ai jamais été amoureux, je ne sais absolument pas ce que ça fait de se dévouer corps et âme a quelqu'un, ressentir battre son cœur a vitesse accéléré m'est inconnu.

Je dors peu, ce n'est pas comme si j'avais besoin de sommeil après tout. Mais j'aime m'allonger dans un lit bien confortable et rester à fixer le plafond, les choses simples sont celle qui m'attire le plus, comme vous pouvez le voir je ne suis pas quelqu'un de très compliqué.

Il reste encore beaucoup de choses à découvrir sur moi, moi-même je ne me connais pas si bien et je suis sûr que je peux encore évoluer avec le temps, car faut bien l'avouer... Le temps ce n'est pas ce qu'il me manque.

Revenir en haut Aller en bas
Choi Jun Hwa
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
Citation :
Demander à l'admin, elle m'aime tellement j'étais obligé d'être là! xP ♥

> Je t'aime comme un fou, comme un soldat, comme une star de cinéma /OUT

XDD ♥

Citation :
Je t'aime ma patate! ♥ Et ton forum il claque mieux o//
> moi aussi je t'aime ma Fraise~ Et oui je sais que mon fow claque mieux now hehe~

RE-welcome et fight pour l'installation de ton image )o) XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


IDENTITY CARD
Euh je sais pas pourquoi j'ai dit "il claque mieux"... je voulais juste dire "il claque"... Mais l'heure m'a fait défaut xDDD *boulette*

Et j'aime tes... *cherche le mot* ah! références! mwahaha j'ai trouvé! o/

Je vais faire mon image èoé ♥
Revenir en haut Aller en bas
Choi Jun Hwa
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
xDDD il était tard. >> XD

XDD ♥︎

FIGHT ! èoé you can do it ! èoé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


IDENTITY CARD
Mwahahaha! ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Choi Jun Hwa
Little Crazy Potatoe Admin

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur



Well done ! Tu es validé !


Félicitations ! Te voilà validé !

Il ne te reste plus qu'à :

poster ta fiche de relation

faire ta demande de logement

Et le plus important, RP !


Have Nice Game on CSEMV !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


IDENTITY CARD
Revenir en haut Aller en bas
 

Lee Ho Joo feat JaeJoong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» JUN S. HOONY ► Kim JaeJoong
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CUM SPECTRIS ET MORTE VIVERE :: ✖︎ Every Things Ends Here ✖︎ :: Old Papers-