AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un changement pour demain ? |Pv Ryû|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lim Chul Hei

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/


       
       Ryû & Chul Hei
       Un changement pour demain ?

   
S
e regardant longuement dans son miroir, Chul Hei afficha un petit sourire. Le blond lui allait vraiment bien, il n'y avait pas à dire. Cela faisait ressortir ses yeux marrons qui n'étaient pas des plus foncés.  Se massant doucement les joues, le jeune homme se redressa alors que sa « mère » lui lanca une parole. Sortant le nez de sa chambre, le zombie afficha un doux sourire pour rassurer sa mère d'adoption. Elle savait parfaitement que Chul Hei ne mangeait pas énormément, mais cela était de pire en pire depuis quelques jours. Affirmant qu'il allait manger avec son meilleur ami Dak-Ho sa mère réussi à le laisser tranquille. Le tout maintenant c'était de partir et ne pas avoir personne qui propose que Dak-Ho vienne plutôt à la maison. Descendant, le zombie prit le temps de parler un peu avec sa famille d'adoption. Ils étaient sûrement les rares zombies que Chul Hei supportaient avoir auprès de lui aussi longtemps.

Ouvrant la porte de chez lui, le jeune homme souffla doucement. Ce n'était pas facile de mentir à ce point. Prenant son vélo, le zombie pris la direction de son rendez-vous l'air pensif. Ce n'était pas possible, il avait si peur que cela évolue mal et met son couple en danger. Il mentait à Dae Jung, il lui cachait des choses. Perdu dans ses pensées, il manqua même de se faire renverser par une voiture. «  Woooh ! Attention !  » D'ailleurs le conducteur, ne rata pas l'occasion de hurler également sur le jeune cycliste. Roh ! C'était à lui de faire un peu plus attention, il n'était pas perdu à faire des choses difficile. Gonflant ses joues, le jeune homme reprit son chemin après s'être tout de même excusé le plus poliment possible. Ce n'était pas facile de ne pas repartir aussitôt dans ses pensées. Mais cela serait assez embêtant de se faire faucher par une voiture. Accélérant la cadence, Chul Hei arriva dans la Z zone. Étrangement, le zombie ne se sentait pas à très à l'aise. Il y avait beaucoup trop de zombie. Lui qui voulait simplement vivre avec son petit ami. Il devait de nouveau voir la vérité en face et angoisser à l'idée de perdre un jour son amour. S'arrêtant tranquillement, le zombie bloqua son vélo avant de regarder le bâtiment en face de lui. « Allez ! Il faut y aller. » Avançant doucement vers le centre, Chul Hei savait parfaitement où il devait se rendre. Cela n'était pas la première fois qu'il y allait. Plongeant les mains dans ses poches, il gardait son nez baissé, n'aimant pas se confronter aux regards autour de lui.

Après passage dans le long couloir, le jeune homme frappa à une porte. Sans attendre de réponse, Chul Hei rentra et ferma à clé derrière lui. «  Ryû ? Je suis là. On peut se dépêcher ? Je voudrais bien partir rapidement, j'ai encore du travail pour l'école. Et j'aimerai aller voir Dae Jung.  » Retirant de suite sa veste, le jeune homme savait déjà ce qu'il devait faire. Plus vite faite, plus vite il sera libre de partir. S'approchant des ustensiles de chimie, Chul Hei admirait les différents composants avant de s'asseoir sagement à la table et remonter les manches de sa chemise blanche. Attrapant un stylo, le jeune homme eut la brillante idée d'essayer de le faire tenir sur sa lèvre supérieure. Son petit jeu n'était pas dès plus évident. Il fallait réussir à retenir le stylo et parfois tourner la tête à s'en faire mal dans la nuque. Mais étrangement, ce petit jeu lui permettais de se détendre et penser à autre chose. Cette période n'avait rien de très agréable. De plus, revoir Ryû n'était pas une chance pour le jeune homme. Après tout, selon lui Ryû n'avait fais que déclencher des ennuies. Son stylo finit par tomber au sol. «  Ah merde! »
WILDBIRD
   

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas
Kanzaki Ryû

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur

550 de large
Un changement pour demain ?
Pour la science
De la pluie encore une fois aujourd’hui … Elle ne c’était pas encore manifester mais Ryû sentait qu’il aller pleuvoir aujourd’hui. Il avait d’ailleurs un rendez-vous pour tester l’amélioration de son sérum. Il devait voir si cela permettait de rendre un peu plus humain les zombies. Il se devait de le tester. Pourtant depuis ce qui s’est passé cette nuit-là le zombie n’a plus le cœur à travailler … Et même la musique qu’il créait était pleine de mélancolie. Le scientifique avait déjà préparé son matériel, tout était en place dans le laboratoire situé juste à côté de son bureau. Le zombie passait du temps dans cette pièce cela lui permettait de réfléchir de mettre ses projets à plats. Il aimait être seul, rare sont les gens se complaisant dans la solitude mais pour lui c’était un havre de paix où il se sentait bien. Il n’était pas très à l’aise en présence de la foule et cela le stressait un peu malgré qu’il le cache au quotidien. Les seuls moments où le monde autour de lui ne le gênait pas c’est lorsqu’il était sur scène. Il était dans un autre univers, une toute autre dimension. Il profitait de ce qu’il faisait et s’amuser beaucoup. Mais il faut avouer qu’interagir avec les gens le gênait, non l’angoissait. Parce qu’il n’était pas comme les autres, même si les personnes autour de lui ne s’en doutait pas lui le savait et ça le perturbais terriblement.

En ce moment le cœur et l’esprit n’était pas au travail. Il n’arrivait plus à réfléchir correctement et voilà qu’il n’arrivait plus à dormir depuis ce qu’il s’est déroulé durant cette nuit il y a une semaine … Quelque chose en lui c’était détruit. Une révélation qui lui avait certainement brisé une parcelle de son âme, une parcelle de son être.  Depuis il a l’impression d’avoir perdue quelque chose et même vivre était devenus quelque chose de monotone. Pourtant il avait lutté pour se maintenir en vie. Il se rappel du moment où il s’est relever après sa mort … Il avait cherché à crée ce sérum dès son réveille pour pouvoir se maintenir en vie pendant le temps qui lui restait. Une vrai bataille contre la mort pour rester debout et il avait réussi mais depuis il sait qu’il avait perdus de sa combattivité. D’un côté ça l’énervais mais il ne pouvait rien y faire … Ces derniers temps il était donc hautement plus irritable qu’avant et ce n’était pas vraiment le moment de le chercher … Les autres personnes qui travaillent avec lui l’avaient remarqué … Ils n’ont d’ailleurs pas cherché à le contredire pour ne pas s’en recevoir une en pleine tête … Ça fait longtemps qu’il n’a plus dormis une nuit complète, les cernes sous ses yeux en témoigne d’ailleurs.

Il n’arrivait plus à ce sortir le visage de ce Frat’boy de la tête. Lui qui ne cherchait qu’à l’éliminer, pourquoi tant d’acharnement ? Et ça se dit humain ? Rien que les zombies le sont plus par moment … Pourtant il n’arrivait pas à effacer ses images qui tournaient en boucle dans sa tête lui donnant le tournis. Cela devait cesser … Les yeux de Ryû étaient braqués sur la fenêtre mais son regard était dans le vague. Plongé dans ses pensées le jeune homme restait figé tout en regardant les gens en bas sans vraiment les voir. Le zombie n’entendit pas les coups donnés à sa porte et c’est lorsque quelqu’un entra qu’il sortit de ses pensées. Il tourna la tête en direction du laboratoire passant la tête à l’encadrement pour voir que Chul Hei était déjà là. Pourtant non pas déjà il était tout à fait à l’heure. C’est Ryû qui n’était pas présent … Le garçon demanda à Ryû de se dépêcher et passer à la vitesse supérieur ce qui ne plut pas du tout au zombie qui fronça les sourcils à ses réflexion. A l’accoutumer ce n’était certainement le genre de commentaire qu’il appréciait mais là qu’il était d’une humeur massacrante ce serait du suicide de lui parler ainsi … Le zombie soupira avant de récupérer quelques feuilles sur son bureau, suivis exacte de l’expérience à mener.

Le musicien rangea rapidement ses documents qui étaient éparpillé avant de regarder le reste de son bordel dans son bureau. Oui parce que cela ne dépends pas de ses états d’âmes, Ryû a TOUJOURS été bordélique et il assume. Ce dernier quitta alors son bureau pour se rendre dans la pièce d’à côté où l’attendait son "cobaye" du jour en se divertissant de manière assez … Spéciale … Ryû s’immobilisa sur cette scène et suivis la trajectoire du stylo avant qu’il ne tombe au sol. Le scientifique leva à nouveau le regard vers son interlocuteur avec un air blasé.

« Quand tu auras finis de t’amuser on pourra s’y mettre sérieusement … » Annonça Ryû laissant tomber ses dossiers sur l’une des tables dans un bruit sourd qui résonna dans le vaste espace. Cela traduisait très bien dans quel état d’esprit il était … « Puis lorsqu’on rentre la première chose qu’on dit c’est bonjour, le jour où tu auras appris cette politesse tu pourras peut être te permettre de faire des réflexions … » Dit-il en rappel avec les paroles de l’autre zombie qui ne lui avait pas plu du tout.

Ce n’était pas le jour pour Ryû qui n’avait pas la tête aux expériences mais si en plus on devait lui faire des commentaires de ce genre ça n’allait pas le faire … Le scientifique mis en place ses tubes à essais et commença à préparer les produits chimiques dont il avait besoin pour ses expériences. Il remonta un peu ses manche et enfila des gants en latex avant de s’avancer vers l’autre garçon et de prendre son bras afin de prendre son pouls. C’était important de voir s’il était apte à recevoir un traitement de ce genre. En mauvaise santé le sérum ne fonctionne pas toujours. Une fois qu’il eus évalué sa santé il retourna à la table pour griffonner quelques phrases sur un papier. Sans même lever les yeux de ce qu’il faisait pour regarder l’autre zombie, Ryû déclara :

« Relève ta manche je dois faire une prise de sang. » Et tout ça d’une voix des plus monocordes sans pour autant le regarder après sa phrase.



100x100

Ft.

lim chul hei
100x100

Our Story.

C'est Ryû qui a redonné vie à Chul Hei et aujourd'hui il a besoin de lui pour expérimenté le sérum.
100x100

And...

Voilà mon RP en espérant que tu apprécie !

© Narja - Never-Utopia

_________________

« Sweet dreams are made of this »
Revenir en haut Aller en bas
Lim Chul Hei

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/


       
       Ryû & Chul Hei
       Un changement pour demain ?

   
J
e devais sûrement avoir l'air ridicule ainsi, mais c'était la seule chose que j'avais eu en idée pour m'occuper. Essayant au mieux de faire tenir le stylo, mais il fallait se rendre à l'évidence. Je savais réellement mieux dessiner et créer que faire tenir en équilibre un stylo sur ma lèvre supérieure. Mais au fond, qui saurais le faire réellement ? C'était une qualité et un don que peu de personne devait avoir. A moins peut-être de s'être fait refaire les lèvres. Il y avait tellement de personnes qui utilisés la chirurgie esthétique. C'était d'ailleurs une expérience à faire entre les gens ayant subit une opération esthétique et les autres. Il faudrait demander à Ryu de faire une étude sur ce thème. C'était un sujet très important et intéressant non ? Malheureusement, comme je le pensais le stylo avait fini de tomber rapidement. Et tout en regardant le stylo rebondir au sol je fus surpris d'entendre la voix de son scientifique fou. J'avais sursauté et j'avais manqué de manquer de mon tabouret. Oh ! Mais il était fou ? Il fallait pas me faire peur de la sorte. J'avais les yeux ronds alors que je me sentais déjà bouder. Il était de mauvaise humeur et je me sentais déjà grogner intérieurement. Il se croyait tout permis parce qu'il m'avait offert une nouvelle vie ? Me penchant pour récupérer le stylo je le posais sur la table devant moi en soupirant longuement pour témoigner de mon agacement. Quand est-ce que ce type allait être marrant et joviale ? Sûrement jamais, il ne savait pas profiter de la vie. Il était probablement trop mal comblé au lit pour se sentir heureux, je ne voyais que cette solution. «  Je ne faisais que t'attendre, c'est toi qui est en retard ! Si tu ne sais pas être à l'heure, je n'y peux rien.  » Je n'allais pas me taire devant lui. Ah ! Ca jamais !

Il voulait en plus m'apprendre les bonnes manières. J'en avais pas besoin, je l'étais avec les autres personnes. Il faut dire qu'a mes yeux il ne méritait pas autant de gentillesse que cela. Levant les yeux en l'air, je ne me voyais pas lui dire bonjour pour maintenant. J'attendais sagement, qu'il se prépare. C'était sûrement le moment, que je trouvais le plus drôle. Le voir tout mettre en place. C'était fabuleux ! Je posais mon menton sur la surface devant moi et je fixais ses tubes à essaie. C'était quelque chose de réellement intéressant pour moi à étudier. J'affichais un petit sourire en coin avant de me redresser. Je regardais sagement Ryu et surtout je le laissais faire sans broncher. Je ne savais jamais ce qu'il pouvait marquer sur ses feuilles, mais j'avoue que j'étais assez curieux. C'était presque stressant de ne pas savoir ce qu'il pouvait gribouiller sur ses feuilles. Quand il prit la parole je fus ravi de ne pas l'entendre me demander gentiment de le faire. Ah ! Il c'était permis de me faire une réflexion pour le bonjour. Je n'allais pas le rater maintenant. «  Si moi je suis malpolie, je ne suis pas le seul. Tes bonnes manières semblent avoir disparut. Le 's'il te plaît' n'est pas une option! » Tiens, prend sa dans ta face, monsieur je me permet de faire des réflexions. Cependant, je m'exécutais. Je remontais la manche de mon haut au bras droit pour lui tendre ensuite sagement. C'était tout de même quelque chose que je voulais faire. «  Si tu pouvais éviter de me faire mal ça serait sympa. Tu n'es pas très doux par moment. Je suis un peu comme ton fils non ? Faut faire attention à moi.  » Oui je le poussais à bout, mais il n'avait pas été agréable avec moi tout à l'heure. Je n'avais donc pas envie d'être adorable ou gentil avec lui. Il me trouvait mal élevé ? Il allait voir ce que cela voulait dire de ce fait. J'allais être un vrai petit salopard.
WILDBIRD
   

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas
Kanzaki Ryû

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur

550 de large
Un changement pour demain ?
Pour la science
Le scientifique en avait déjà assez de sa situation qu’il fallait que ce gamin vienne lui manquer de respect ! Il était déjà assez sur les nerfs ses derniers temps ce n’était pas vraiment le moment de le chercher. Il fronça les sourcils à sa phrase se disant qu’il était inutile de lui répondre. Cela ne servirait à rien ce serait comme parler un pot de fleur de toute façon … Maintenant qu’on y réfléchissait c’était un peu comme un meuble il devait faire en sorte s’il ne voulait pas rentrer dans une colère noir. Il n’était déjà pas dans son assiette depuis quelques temps et toutes ses nuits à tourner en rond sans trouver le sommeil l’avait achevé. Il ne valait mieux pas chercher le musicien aujourd’hui au risque de se prendre un sacré coup dans la tête ! Il n’était violent qu’en cas de nécessité mais énervé cela pouvait lui arrivé de ne pas faire de cadeau. Il ne se voulait pas menaçant ou même dangereux mais lorsqu’il était hors de contrôle il était irrécupérable …

Il ne fit donc pas attention à la remarque de l’autre zombie et s’efforça de se concentrer pour préparer ce dont il avait besoin pour l’expérience. Lui qui pourtant aimait tant son travail il n’avait pas du tout le cœur à ça et ses pensées n’arrêtaient pas de dériver sur un autre sujet d’attention … Il n’y avait pas de quoi chercher des heures de toute manière la question n’avait pas à se poser le sujet était clos ! Définitivement clos et s’il devait fermer son esprit pour arrêter toute ses pensées il le ferait. Même si l’expérience ne devait pas marcher à cause de ça … Mais qu’est-ce qu’il se disait là ? Fallait vraiment qu’il dorme parce que ça ne lui fait pas du bien en tout cas … Ce qui ravi Ryû en tout cas c’est que le silence était enfin revenus et ça il l’attendait ce silence … Il fredonna un air dans sa tête qu’il avait lui-même mit en œuvre toutes ses nuits où il n’avait pas réussis à trouver le sommeil … Un air des plus mélancolique qui l’aidait à se concentrer sur autre chose que son problème actuel. Il avait même pensé à la chanter sur scène un de ses quatre son publique devrait apprécier. Du moins il l’espérait.

Une fois tous les ustensiles et autres outils scientifique installé, le zombie demanda à l’autre de se mettre en place sans une once de gentillesse et sans l’ombre d’une délicatesse. Comme s’il en était capable de toute façon … Et encore moins en ce moment ! Cela n’avait pas eus l’air de plaire à son cobaye car ce dernier répondit sans peur, ce qui ne fit qu’énerver un peu plus le scientifique qui sentit son sang pulser dans ses veines et la colère qui montait toujours un peu plus en lui. Le blond s’arrêta un moment serrant les poings et pinçant ses lèvres de colère. S’il avait décidé de jouer au con avec Ryû il c’était mis dans une merde noir ! Le scientifique posa une main à plat sur la table en face de lui se tournant vers le plus jeune avec un regard des plus noir qui pourrait en effrayer plus d’un. S’il avait eus des revolvers à la place des yeux il l’aurait tué sur le coup … Mais même malgré ses paroles il remonta tout de même sa manche. Bien Ryû n’auras pas eus à le faire avec l’aide de la violence. Mais lorsque le plus âgé s’approcha de lui pour faire la piqûre, il pensait qu’il allait la bouclé mais non ! Voilà qu’il se sert des sentiments maintenant. De toute manière à l’origine Ryû n’est pas vraiment un enfant de cœur mais depuis le poignard qu’il s’est pris en plein cœur il ne risque pas de faire preuve de délicatesse ! Puis s’il pouvait lui clouer le bec par la même occasion ça l’arrangerait ! Le scientifique mit ses gants et prépara la seringue avant de plonger ses yeux dans ceux de l’autre zombie. Un regard à glacer le sang qu’il avait naturellement adopté contre les petits emmerdeurs dans son genre.

« Justement, j’ai une seringue dans la main et je te conseille de la boucler bien poliment si tu ne veux pas encore avoir les marques dans 500 ans. » Le menaça Ryû en prenant son bras sans la moindre délicatesse. « Puis je suis ton ancien, tu me dois le respect alors je te conseille vivement de la fermer si tu ne veux pas un œil au beurre noir qui va avec la cicatrice que je risque de te faire au bras. »

Sans aucune préparation le zombie planta l’aiguille de la seringue dans son bras et il la remplit immédiatement de son sang. Il la retira aussi vite qu’il l’avait mise sans plus de douceur et retourna à sa table. Il récupéra un coton qu’il donna à son junior pour qu’il empêche le sang de couler de son bras. Il n’allait pas le faire après tout il se débrouillait il avait plus important à faire ! Le scientifique versa le sang dans un tube à essai avant de commencer les solutions et voir quel produit le zombie était capable de supporter pour mener à bien son expérience. Et qu’il ne vienne pas se plaindre parce que Ryû n’allait pas lui faire de cadeau !

« Tu réfléchira à deux fois avant de la ramener la prochaine fois. » Lança-t-il toujours remplis de colère. « Je veux plus t’entendre tu me donne mal à la tête c’est mieux quand tu la ferme au final. »

Il n’avait en aucun cas envie de faire des efforts ou de tenir la moindre conversation … Pourquoi il a fallu qu’il fasse confiance à un humain ? Pourquoi a-t-il fallut qu’il se dévoile … Quel con il a été alors … Il aurait dû aller jusqu’au bout et le laisser crever les choses auraient été plus simple. Il se disait ça maintenant mais il en aurait été incapable et il le savait … Il aurait mieux valu qu’il se suicide ce soir-là … Mais dans une telle situation la musique était bien la seule chose qui le sauvait à chaque fois. Toutes les déceptions qu’il a pu avoir jusqu’à maintenant il les noyait dans la musique. Hors là il ne rejoindrait pas son appartement et sa précieuse guitare avant ce soir … Il ne pourra se détendre et chanter qu’une fois rentrer chez lui … Il voulait partir sur le champ mais il devait d’abord terminer cette fichue expérience … Il y avait des moments où il avait envie de tout plaquer mais son devoir l’obliger à rester jusqu’au bout …


100x100

Ft.

lim chul hei
100x100

Our Story.

C'est Ryû qui a redonné vie à Chul Hei et aujourd'hui il a besoin de lui pour expérimenté le sérum.
100x100

And...

Voilà mon RP en espérant que tu apprécie !

© Narja - Never-Utopia

_________________

« Sweet dreams are made of this »
Revenir en haut Aller en bas
Lim Chul Hei

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/


       
       Ryû & Chul Hei
       Un changement pour demain ?

   
C
e type avait décidé d'être insupportable ? Ronchonnant je ne rajoutais rien sur le coup. Il faut dire que plus vite il aura fini, plus vite je pourrais partir et retourner auprès de mon petit ami. Le voyant prendre la seringue, je sentais mon impatience grandir, aller ! Qu'il s'active un peu, je n'allais pas rester là longtemps avec lui. Gonflant légèrement les joues je l'entendais prendre la parole pour être encore désagréable. Grimaçant un peu, je me laissais faire sans broncher aussi étrange soit-il. Mais bon sang ! Il ne pouvait pas être plus joviale. J'attendais que l'aiguille quitte ma peau pour le fixer avec un certain dégoût. «  Ca ne m'étonne même pas d'entendre d'autres personnes dirent que tu es un pauvre type... Si des fois je prends ta défense, je pense que cela sera terminait. Tu n'arrives même pas à réaliser que ce que tu dis peut-être vu comme de la pure méchanceté.  » Soupire agacé avant de m'occupais tout seulement de mon bras pour arrêter le peu de sang que s'échappait de mon frêle bras. Il est vrai que j'avais pris la défense de Ryû. Peut-être que j'avais à ce moment encore un peu de respect et d'estime pour la personne qui m'avait aidé. Maintenant à le voir ? J'avais plus l'impression que j'étais quelque chose de raté. Il n'avait pas voulu me réveiller, j'en étais presque certain. Cela aurait du prendre une autre tournure mais manque de chance pour lui j'avais ré ouvert les yeux. Cela me rendait presque fou de le voir me parler de la sorte. Surtout qu'il était blessant. Je savais que je n'étais plus un enfant, que je savais que cela allait évoluer. Mais ce genre de rapport n'était pas mon point fort. Je n'aimais pas devoir faire des pieds et des mains pour me faire entendre.

Baissant la manche de mon haut, je soupirais lentement. Cela me picotais un peu au niveau du bras. Je dois avouer que ma dispute avec Ryu m'avait un peu ébranlé. Je n'aurais jamais cru qu'on pourrait me faire à ce point du mal en si peu de temps et avec des mots. Je n'étais pas si fort que cela pour supporter de telle remarque. Si il avait passé une journée ignoble, il n'était pas le seul. Je devais de nouveau mentir à Dae Jung alors que je lui avais moi-même fais la morale. Je n'avais pas aimé qu'il me cache sa relation très proche avec mon petit frère. Ils vivaient ensemble et il ne me l'avais toujours caché. J'avais même douté de ses réels sentiments pour moi. Je lui cachais à mon tour des choses, notamment, les expériences menées en compagnie de Ryu. Certes, j'espérais retrouver un semblant d'humanité de la sorte. Je priais pour avoir la chance de vivre avec lui librement, mais cela serait sûrement plus difficile à atteindre que ce que je pensais. «  Tu sais … Malgré le fait que tu sois plus baraqué que moi. Je ne baisserais jamais les yeux devant toi Ryû. Tu es tombais sur la mauvaise personne.  » Je n'arrivais pas à croire que Ryu me parle de la sorte. «  Tu as besoin de mon aide pour avancer et j'ai besoin de tes recherches. Je ne pense pas que tu puisses plus être en mesure de négocier par rapport à moi.  »
WILDBIRD
   

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas
Kanzaki Ryû

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur

550 de large
Un changement pour demain ?
Pour la science
Le blondinet commençait sérieusement à lui courir … S’il continuait encore comme ça le zombie n’allait pas tarder à commettre un meurtre. Il arrivait qu’il soit violent sans pouvoir se contrôler lorsque la colère s’emparait peu à peu de lui. En effet plus la haine montait et plus il se sentait tirer vers le fond. La dépression n’était pas vraiment sujette à ça mais il arrivait que les gros chagrins ou les moments douloureux de sa vie le mette dans un état d’irritation particulièrement sensible … Il est possible aussi qu’il se mette à hurler sans passé aux actes, sans faire le moindre mal physique à la personne en face mais pour ce qui est du moral … Ryû fonctionnait comme ça. C’était soit l’un soit l’autre … Généralement il ne parvenait pas à contrôler ses émotions il fallait que ça sorte. Et ce petit zombie moins que rien commençait à faire monter de plus en plus la colère en lui. Plus il débitait ses paroles et plus le scientifique s’énervait. Il tremblait de colère essayant de se ressaisir.

« Je m’en fiche de ce que peuvent penser des cons dans leur genre. Ils ne valent pas mieux que des insectes. » Dit-il la voix retenant une telle colère que la tension en devenait de plus en plus palpable. « Puis en ce qui te concerne je ne t’ai rien demandé alors oublie moi un peu. Contente toi de la fermer bien comme il faut on te sonnera si besoin est. »

Ça, méchant et blessant il savait à quel point il pouvait l’être … Par moment il disait des choses qu’il ne pensait pas ou au contraire il le pensait mais il les exagérait. Il avait une trop grande fierté pour s’excuser de tout ça une fois la colère passé. Trop de fierté pour reconnaître ses torts. Pourtant la véracité de ses paroles était bien plus blessante que le reste. Le zombie voulait tellement que ses jours s’arrêtent subitement juste le temps de quelques instants. Pour pouvoir oublier la douleur qui le ronge depuis des semaines. Oublier combien son cœur se flétrit de plus en plus à mesure que le temps passe. Sous un caractère bien plus fort qu’il n’y parait est masqué la fragilité d’une âme affaiblit par les siècles et par son passé. Même si physiquement il avait tout d’un jeune homme pour son cerveau et surtout pour son cœur c’était loin d’être le cas. Il en avait plus qu’assez de devoir partagé son oxygène avec d’autres personnes que ce soit des humains ou des zombies. Même si la solitude le pèse ces derniers temps c’est ce qui lui permettrait peut-être de rester calme au moins pendant un temps.

Le scientifique n’avait pas encore explosé par le plus grand des miracles. Il ne savait pas comment c’était possible d’ailleurs … Il avait fait là tant d’effort pour ne pas foirer son expérience que ça en devenait troublant. Avec la concentration le zombie paraissait s’être calmer mais il était loin d’être apaisé … Sa colère était retenue de force par son esprit mais il n’en faudrait pas beaucoup pour qu’il explose à nouveau … Mais lorsque le scientifique croyait qu’il avait réussis à fermer le bec de l’avorton ce dernier ne laissa pas tomber l’affaire continuant de surenchérir. Les tremblements de colère du l’homme en blouse s’intensifiait et sa haine était revenue bien plus forte. Il tentait de verser un liquide rougeâtre d’un tube à essai à un autre mais les tremblements étaient si forts qu’il n’y arrivait pas. Sa main se resserra autour du tube de verre voyant petit à petit des fissures apparaître le long du tube. Mais les dernières paroles de l’autre zombie lui firent serrer la main si fortement que le bâton de verre lui éclata entre les mains laissant voleter des morceaux de cristal sur sa table et dans sa main. Il jeta violemment les morceaux de verre qu’il avait dans la main avant de se tourner en direction de son expérience.

« La ferme ou je te fais dégager à coup de pied dans le cul tu m’as bien compris ?!! » Se mit à crier le blond qui ne ressentait pas la douleur à sa main droite dû aux fins morceaux de verre qui venait de s’y loger. La colère était tellement grande que même pas cette souffrance pourrait le calmer. « Je n’ai besoin de personne pour m’aider il n’y a que les faibles qui crient à l’aide ! Toi t’en a besoin parce que tu n’es qu’un microbe d’accord ? Tu crois que j’ai besoin de toi ?! Certainement pas alors maintenant si une seule connerie sort encore de ta bouche je t’égorge ok ?! »

On pouvait voir dans les yeux du zombie et dans son expression qu’il aurait été capable de n’importe quoi à cet instant. Il récupéra un stylo pour essayer de noter quelque chose mais il remarqua qu’une perle de sang venait de glisser le long de son stylo avant qu’il ne l’imbibe entièrement de sang. Plus par colère que par douleur il jeta son stylo contre le mur avec rage. Il pourrait se taper la tête contre les murs tellement cette colère le déchirait. Ryû tenta de reprendre une respiration respectable sans grand succès. Il ne fit pas attention à sa blessure décidant de faire comme si de rien était. La douleur commençait à apparaître petit à petit mais il n’en fit rien. Il avait du mal à se concentrer à nouveau sur son expérience ayant perdus le fil mais surtout le principal ingrédient qui c’était écouler au sol suite à cette violente altercation.

« Tu me les brises sérieusement qu’est ce qui m’a pris de faire appel à toi !! » S’indigna Ryû perdant toujours un peu plus la raison. « Je pense qu’il serait préférable que tu dégage ! » Annonça le scientifique avant de s’asseoir sur son siège derrière son bureau essayant de reprendre ses esprits malgré la haine lui donnant mal au crâne et les larmes qui voulaient remonter alors que le blond les empêchait de tous ses forces en crispant les yeux. Il mit son front contre ses mains positionné en face de sa tête en proie à un état mental qui laissait à désirer.


100x100

Ft.

lim chul hei
100x100

Our Story.

C'est Ryû qui a redonné vie à Chul Hei et aujourd'hui il a besoin de lui pour expérimenté le sérum.
100x100

And...

Voilà mon RP en espérant que tu apprécie !

© Narja - Never-Utopia

_________________

« Sweet dreams are made of this »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


IDENTITY CARD
Revenir en haut Aller en bas
 

Un changement pour demain ? |Pv Ryû|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelles idées, énergie pour demain
» day 12 ✏ Dites les amis, c'est quoi votre programme pour cette semaine ?
» A faire pour demain
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Changement pour les Jackets !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CUM SPECTRIS ET MORTE VIVERE :: ✖︎ WEST : Z. ZONE ✖︎ :: QUARTIERS D'AFFAIRES & ADMINISTRATIFS :: Centre Stratégique de l'Equipe Spéciale Z :: Aile scientifique-