AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Can't we just hold hands forever - ft. Park Min Hun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité


IDENTITY CARD
Don't drive away from me please
Chin Hwa & Min Hun



N'importe qui aurait pu dire, en voyant Chin Hwa arriver ce matin au 7th Heaven, que quelque chose n'allait pas. Ses collègues lui posèrent bien sûr tellement de questions qu'il s'en sortit avec une légère migraine, et le tout sans répondre une seule fois. Autant dire que le service au bar était maussade : entre Chin Hwa qui tirait la tête et Woo Jin et sa bonne humeur habituelle, il y avait de quoi ravir les clients. Mais Chin Hwa ne se sentait pas d'humeur à sourire, ou à faire semblant d'être heureux aujourd'hui. Lorsqu'il était petit, sa mère lui avait appris à se contenter de ce qu'il avait, même si ce n'était pas grand-chose. Cela l'avait poussé à s'isoler constamment des autres, mais toujours est-il que ça avait marché. Jusqu'à ce qu'il déménage dans cette vile, tout du moins. Là, il avait rencontré Min Hun, et tout dans sa vie avait soudainement basculé. Alors qu'il commençait très mal son service en déposant très gauchement les plats sur les tables, le capitaine lui fit un signe de la tête, et à son regard mécontent, Chin Hwa sut aussitôt qu'il lui ordonnait de s'arrêter là, et de laisser le reste à quelqu'un d'autre. Bien sûr, ce fut la brillante et positive Baek Jee Na qui prit la relève, ramenant le sourire sur les visages des clients effrayés par les mauvaises ondes envoyés par le personnel ce matin. Akihiko rejoignit peu de temps après Chin Hwa et Woo Jin dans leurs têtes de déterrées, en annonçant que sa petite amie potentielle était en fait en couple, et qu'il s'était fait de faux espoirs depuis le début. Le blond passa un bras autour de ses épaules pour le consoler. Bizarrement, il compatissait à son malheur. Parce qu'il avait presque l'impression que c'était le sien. Non mais sans plaisanter, cela faisait déjà plus de deux semaines que Min Hun n'était pas passé le voir. Dae Jung lui disait qu'il devait surement être trop occupé pour faire quoi que ce soit d'autre, et c'est ce que Chin Hwa avait cru au début. Mais à force d'attendre un quelconque signe de vie du medium, qui ne décrochait même plus son téléphone, il avait bien fini par ne plus y croire, ce qui était plutôt compréhensible, après tout. Pendant tout le week-end, il s'était demandé, jaloux, ce qui était le centre d'attention de Min Hun, au point que ce dernier ne pense pas à venir le voir. Parce que Chin hwa s'était rendu compte d'une chose avec l'absence de Min Hun, et c'est que ce dernier lui était vital. C'était exagéré de dire ça de la sorte, mais sans lui, Chin Hwa devenait un de ces zombies sans cœur et sans âme dont parlait toute la ville. Avec un soupir à s'en fendre le cœur, le blond astiqua les verres sales, les yeux perdus dans le vide. Dire qu'il était triste était encore bien trop gentil. Il avait littéralement l'impression d'avoir été abandonné. Soudain, Seo Ra tapota son épaule, le faisant sursauter plutôt brusquement. Elle pointa du doigt la vitrine du café, et Chin Hwa ne comprit pas tout de suite de quoi elle voulait parler, avant d'apercevoir une silhouette qu'il aurait pu reconnaître entre mille.  Il remercia rapidement sa collègue, avant de lâcher en catastrophe son verre et son éponge, pour foncer dehors, sans même prendre le temps d'enlever son tablier. Tant pis pour le capitaine, tant pis pour les clients, tant pis pour le reste du monde. Parce que Chin Hwa avait peur que s'il ne réussissait pas à retenir Min Hun maintenant, il ne le reverrait plus jamais. Et c'était la dernière chose qu'il souhaitait au monde. Il parvint à arriver au niveau de Min Hun, et saisit son poignet, le forçant ainsi à s'arrêter, et se retourner pour lui faire face. Le blond reprit son souffle, fatigué à cause de sa brève course, avant de lever les yeux sur le medium. Et de perdre son souffle à nouveau. En deux semaines, malgré le fait que dans ses rêves les plus fous, il dessinait les moindres détails de son visage et les moindres formes de son corps, il avait eu le temps d'oublier à quel point la beauté de Min Hun surpassait toute autre. « Min Hun. » Il se retrouva incapable de prononcer un seul mot de plus, tétanisé par la peur et la panique des deux dernières semaines passées à trouver un moyen de contacter le jeune homme, en vain. Il n'eut pas le temps de se demander si c'était à cause du vent ou de ses émotions que ses yeux s'humidifiaient si vite, que déjà, sa bouche s'ouvrait à nouveau. « Pourquoi...pourquoi tu m'évites comme ça?  » murmura-t-il dans un souffle presque inaudible, lui-même surpris par la faiblesse de sa propre voix. Min Hun, en un mot, était sa plus grande faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


IDENTITY CARD
Don't drive away from me please
Chin Hwa & Min Hun
Deux. Deux semaines que je ne l'avais pas vu. Deux semaines sans voir Chin Hwa et essayer par tous les moyens de guider les âmes vers l'au-delà. Deux semaines que mon coeur me faisait un mal de chien. Deux semaines que je n'avais qu'une envie c'était de le rappeler pour au moins lui dire de ne pas s'inquiéter, que j'avais quelques problèmes importants, mais que tout s'arrangera bientôt. Mais même ça je ne pouvais pas, il poserait trop de questions, voudrait savoir quel est le problème et le lui dire serait une des étapes la plus importante de ma vie. Je savais que s'il décidait de partir à ma révélation et de ne plus s'approcher de moi, à par changer de pays je ne savais pas quoi faire. Heureusement avec la mission qu'on m'avait donnée j'avais peu de temps pour penser à la lui, mais dès que je rentrais chez moi la douleur revenait et devenait de plus en plus forte chaque instant passé sans lui. On dirait vraiment que je me suis retrouvé dans un film à l'eau de rose franchement. Soupirant, je me redressais de mon lit et regardai l'heure. Sept heures.... Super, ça fait juste une heure que je rêvasse puisque je me suis réveillé à six heures, mais que j'avais la flemme de me lever. Malheureusement pour moi, ma journée allait être intensive avec ces fantômes en plus de mes cours donc valait mieux se préparer vu que je commençais à huit heures et demie. Me douchant rapidement après avoir brossé mes dents je m'habillais et ébouriffa un peu mes cheveux blonds pour leur donner un peu de forme et me voilà parti. Non je ne mange jamais rien le matin et puis de toute manière je pourrais m'acheter un truc après les cours puisque je finissais tôt.
Après plusieurs heures de cours je fis un geste à mes amis et les quittaient pour aller à la recherche d'âmes perdu, ce qui est plutôt facile, mais au début je me demandais vraiment comment les guider vers l'au-delà. En fait c'est assez simple, surtout pour des médiums qui n'ont pas peur des fantômes, moi au début c'était un peu comique à voir, mais je suis sûr que j'ai beaucoup plus confiance en moi qu'avant. Je cherche vraiment à bien pour les âmes et aussi surtout pour vite retrouver Chin Hwa. Dans ces moment-là, on se rend vraiment compte de ce que l'absence d'une personne à laquelle on tient peut faire et cela tous mes proches le sentent et s'inquiète un peu pour moi.
Regardant mon carnet avec le nom de la personne, enfin de l'âme, a trouvé je suivais le chat avec qui je m'étais vite lié d'amitié bien qu'il soit un peu grincheux par moment, oui un chat peut être grincheux et je l'ai même surnommé comme ça. Trop concentré sur l'animal je ne faisais pas vraiment attention à ce qui m'entourait et de ce fait ne put retenir un petit cri de surprise en sentant une main sur mon poignet, me faisait me retourner et ainsi perdre de vu Grincheux. Alors que j'allais engueuler l'idiot ou l'idiote qui me faisait perdre du temps mon visage fut face à un torse, torse que je reconnaîtrais entre mille pour avoir fantasmé dessus pleins de fois. Je levais donc mes yeux pour voir celui qui me manquait affreusement depuis deux semaines. J'avais l'impression de ne pas l'avoir vu depuis des siècles et je ne savais même plus quoi dire sur le coup. C'était tellement soudain... Et puis, je n'avais pas préparé ce que j'aurais pu lui dire puisque je ne pensais pas le revoir avant plusieurs mois le temps de finir ma mission. A ce moment-là je me dis que même plus de deux semaines c'était trop pour moi et que jamais j'aurais pu tenir, jamais. Et puis comment j'aurais fait à la fin ? Je serai revenu comme une fleur le voir après un an d'absence total en lui disant que j'avais eu un petit problème, mais que maintenant tout était rentré dans l'ordre ? Impossible, jamais il ne m'aurait pardonné et je me demandais même comment il allait me pardonner en ce moment même. J'étais vraiment trop bête... Au même moment où je pensais ça je baissais ma tête, honteux de moi-même.
« Min Hun. »
Je ne pouvais même pas le regarder en face, j'avais trop honte de moi. Mais malgré tout, qu'est-ce que ça faisait du bien de réentendre sa voix. Ces deux semaines d'absence m'avaient rendu tellement fade que je m'étais plongé dans mon travail et ma mission en pensant que je finirais par avoir moins mal, mais non, ça ne faisait qu'intensifier la douleur qui se faisait omniprésente malgré tout.
« Pourquoi...pourquoi tu m'évites comme ça? »
- Je... Aucun autre mot ne voulait sortir, parce qu'au final je n'avais aucune excuse. Mais il fallait bien que j'en trouve une le temps d'avoir le courage de lui avouer la vérité, mais comme Chin Hwa ne croit pas au surnaturel il va falloir y aller doucement si je veux avoir toutes mes chances de le garder auprès de moi. Enfin... Si je lui dis un jour. Soupirant intérieurement je relevais un peu ma tête vers lui.
- On peut en discuter chez moi ? Enfin quand tu auras fini ton service peut-être. Remarquais-je en le voyant toujours en tablier. Il ne faudrait pas qu'il se fasse engueuler à cause de moi non plus... Je tentais un petit sourire vers lui. Sa main était toujours accrochée à mon poignet et une douce chaleur s'insinua agréablement en moi. Regardant un peu autour de moi avec plaisir de ne voir aucune forme bizarre se promener, je me délectais de ces petits moments normaux que j'espérais vivre encore et encore grâce à Chin Hwa.

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


IDENTITY CARD
Don't drive away from me please
Chin Hwa & Min Hun



Bon sang, ça faisait vraiment trop longtemps que Chin Hwa n'avait pas eu le plaisir de pouvoir voir le medium, et encore moins de le toucher. Là ou ses doigts touchaient la peau pâle et délicate de Min Hun, il sentait sa propre peau s'enflammer. Le sentiment n'était pourtant pas désagréable, au contraire. Il ressentait le même au fin fond de ses tripes. Mais le garçon aux cheveux couleur miel baissait la tête comme il s'adressait à lui, comme s'il avait honte de quelque chose. Chin Hwa refusait de le voir agir de la sorte, et il avait presque envie de relever son menton de ses doigts, de lui dire que ce n'était pas grave, qu'ils pouvaient faire fonctionner ça de cette façon. Mais le blond n'était pas construit pour ce genre de relations à distance. Encore moins pour des relations qui n'en étaient pas vraiment. Alors que ses doigts quittaient déjà le poignet du medium pour toucher son visage, Chin Hwa se rappela soudainement qu'ils étaient à l'extérieur, en plein public. Aussitôt, il retint son mouvement, suspendant sa main en l'air, à seulement quelques cm du visage de Min Hun. Il n'avait pas le droit d'exprimer ses sentiments de la sorte. Surtout qu'entre des amis, toucher l'autre aussi intimement était plutôt étrange. Min Hun était décidément désespérant pour le cerveau du jeune coréen, qui s'arrachait les cheveux tous les soirs en essayant de comprendre ce qu'il ressentait très exactement pour lui. Mais à chaque fois qu'il croyait tomber sur la bonne solution, il prenait peur, prenait un peu de recul sur la situation, et cherchait finalement autre chose. Autant dire que leur relation les rendaient malades, et les autres aussi. Tout le monde s'exaspéraient de les voir se faire les yeux doux sans oser quoi que ce soit. Combien de fois ses collègues, au café, s'étaient moqués de lui sur ce point. Finalement, les lèvres fines du medium s'ouvrirent, mais aucun son n'en sortit, si ce n'est un -je faible et désarticulé. Chin Hwa le fixait d'un air blessé, avec la tête d'un chien qui se faisait abandonner par son maître. Pourquoi Min Hun était incapable de s'expliquer, de lui donner une bonne raison de son absence? Était-ce parce qu'il voyait quelqu'un d'autre? Le cœur du blond se serra d'une manière atroce à cette pensée, et ses mains se serrèrent en poings à ses cotés. Il pourrait faire des folies pour Min Hun. Braver des zombies, des fantômes, n'importe quoi. Finalement, le medium reprit la parole, pour lui proposer d'aller chez lui. Forcément, parce que parler d'un sujet aussi important en plein milieu de la rue, en compagnie d'oreilles indiscrètes, n'était pas forcément une bonne idée. Chin hwa se rendit enfin compte de la façon dont il avait précipité les choses, et se gratta la nuque en souriant bêtement, rassuré par le sourire que Min Hun lui offrait. Il leur suffisait de petits moments comme ça, pour être bien, savoir qu'ils n'étaient pas seuls. « Attends là, je vais poser mon tablier et m'excuser auprès du capitaine. Il faut qu'on parle maintenant, tout de suite. Sinon, on ne trouvera jamais le bon moment.» Chin Hwa courut à l'intérieur du 7th Heaven, roula son tablier en boule pour le jeter sur Akihiko, qui commença aussitôt à beugler comme un veau, faisant sursauter de surprise les clients aux alentours. Chin Hwa trouva rapidement le capitaine, qui avait surveillé de loin son échange avec Min Hun. « Désolé, Eun Ji. Je dois vraiment vraiment partir, là. Je te promets de me rattraper dés demain, je ferais des heures supplémentaires toute la semaine s'il le faut. Mais je dois vraiment y aller.  » déclara-t-il d'une traite au capitaine, sans même prendre le temps de reprendre son souffle. Eun Ji sembla hésiter un instant, avant de finalement lui donner son accord, d'un sourire gentil et d'une petite tape sur l'épaule. Chin Hwa courut à nouveau pour retrouver Min Hun à l'extérieur du café. Ils allaient enfin pouvoir parler. Le voyage jusqu'à l'appartement du medium se fit en silence. Et lorsqu'ils entrèrent dans l'appartement, Min Hun était toujours aussi silencieux. Chin Hwa s'installa gauchement sur le canapé, Min Hun en face de lui. Comme par réflexe, un automatisme qui devenait naturel chez lui, il tendit ses mains, pour saisir celles de Min Hun, chaudes contre sa peau froide. Ses yeux cherchaient ceux du medium, qui semblait déterminé à poser son regard partout, sauf sur lui. « Je t'en prie, parle-moi, Min Hun. Ne m'inflige pas un traitement silencieux. J'ai déjà cru mourir pendant ces deux semaines avec ton absence, alors je t'en supplie. Explique-moi ce qui t'arrive.  » Chin Hwa commençait à avoir peur pour Min Hun. Il n'avait jamais pensé, une seule seconde, que le medium pourrait devenir quelqu'un d'autre. Parce qu'il connaissait tout de lui, sans rien connaitre de lui. Mais maintenant qu'il le retrouvait, le blond sentait que quelque chose avait changé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


IDENTITY CARD
Don't drive away from me please
Chin Hwa & Min Hun
Je voyais déjà dans son regard, qu’il était plus détendu qu’au départ grâce à ma réponse qui pour moi ne servait qu’à repousser à quelques minutes la confrontation. Qu’est-ce que j’allais bien pouvoir lui dire ? Cette question tournait en boucle dans ma tête et à chaque fois je n’avais aucune réponse assez crédible, faisant accélérer mon cœur sous la dose de stress supplémentaire. Je ne voulais définitivement pas perdre Chin Hwa.  
« Attends là, je vais poser mon tablier et m'excuser auprès du capitaine. Il faut qu'on parle maintenant, tout de suite. Sinon, on ne trouvera jamais le bon moment.»
Le regardant partir en courant pour aller voir le « capitaine » comme il aimait bien l’appeler, mordillant nerveusement ma lèvre. En même temps j’avais envie qu’il vienne mais d’un côté je me rappelais le pourquoi cette intention et cela réfrénait rapidement mon envie de le voir chez moi… Retenant mon souffle en voyant son patron hésiter quelques instants avant de finalement lui donner son accord, j’essayais de paraître plus décontracté en le voyant revenir vers moi. Dans ma tête c’était le chao total. Qu’est-ce que j’allais faire, qu’est-ce que j’allais lui dire, comment le lui dirais-je et enfin est-ce qu’il me croira ? Le sentiment de détresse m’envahissait peu à peu à chaque que lui et moi faisions et qui nous rapprochais un peu plus de chez moi.
Arrivé chez moi, j’étais totalement pétrifié. Ayant réfléchis à toutes sortes d’excuses qui se révélaient toutes plus débiles les unes que les autres je n’avais rien à lui dire en arrivant. Je le regardais s’asseoir et, ne me voyant prononcer un mot, se tendre de nouveau. Je ne le regardais même pas dans les yeux, j’avais tellement honte de moi mais aussi en colère contre mon don qui ne m’apportait que des malheurs. J’essayais de me forcer à prononcer quelque chose, un mot, n’importe quoi ! Mais rien, aucun son ne sortait de ma bouche. Alors que je réfléchissais amèrement quelle route je devrais prendre à présent pour ne plus passer devant 7th Heaven, Chin Hwa pris mes mains ce qui me sortit de mes sombres pensées sans pour autant le regarder.  
« Je t'en prie, parle-moi, Min Hun. Ne m'inflige pas un traitement silencieux. J'ai déjà cru mourir pendant ces deux semaines avec ton absence, alors je t'en supplie. Explique-moi ce qui t'arrive.  »
Inspirant une bonne fois pour me donner un peu de courage, je levais mon regard vers lui, serrant ses mains contre les miennes. Il fallait lui dire quelque chose parce que le plus important était qu’il ne sorte pas de ma vie.
- En ce moment… C’est assez difficile, j’ai… Beaucoup de choses à faire, les études et tout donc … Je suis désolé, je me suis rendu en te voyant qu’ignorer mon entourage n’était pas la bonne chose à faire…
J’avais murmuré tout le long, ne cessant pas de le regarder. Un demi mensonge car tout était assez vrai en fin de compte mais enjoliver pour ne pas dire le plus important. Je fis un pause avant de reprendre dans un soupire.
- Est-ce qu’on peut passer à autre chose et ne pas rentrer dans les détails ?
Je faisais suivre ma question d’une bouille mignonne pour renforcer mes chances d’une réponse positive. Je n’étais pas très fier de moi mais je savais que ce n’était pas le bon moment pour en parler parce que oui, j’avais décidé de lui faire savoir qui j’étais vraiment et pas juste la moitié mais ça ne se fera pas tout de suite, je prendrais mon temps pour qu’il apprenne d’abord à croire aux fantômes et aux médiums puis je me révélerais à lui. Je sentais que j’avais pris la bonne décision et ça m’apaisa un peu. Pour que je sois totalement détendu il fallait que je sache une chose importante.
- Tu me pardonnes hein ?

code by mirror.wax


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


IDENTITY CARD
Revenir en haut Aller en bas
 

Can't we just hold hands forever - ft. Park Min Hun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Love me now or hate me forever!
» FLEUR ✤ forever young
» (D11) ▲ how to kill with bare hands - pho&vi.
» Clap Your Hands [James & Pollo]
» -Claire-"Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit" Serdy forever.~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CUM SPECTRIS ET MORTE VIVERE :: ✖︎ Every Things Ends Here ✖︎ :: Old Papers :: RPs Finis / Abandonnés-