AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Back In Time¤ [feat Moon Dak Ho]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joo Jang Mi

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
Back In Time
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


icons par Apple (www) et Spring (www)

Quelle heure était-il ? Jang Mi ne savait pas, elle était dans cette bibliothèque universitaire à réviser depuis au moins 8h00 du matin. Les examens approchaient à grand pas et le seul endroit où elle était tranquille pour réviser était la bibliothèque. Bien entendu, ici aussi il y avait des fantômes, mais, la plupart étaient des intellectuels qui étaient ravis d’aider la jeune femme dans ses recherches. Entourée de tous ces livres, elle était protégée de toute l’agitation extérieure, de la tentation d’aller dehors ou de regarder son ordinateur. Aucun fantôme ne venait pour lui demander une quelconque mission ou s’amuser à la suivre partout. Jang Mi était seulement entouré d’esprit voulant l’aider pour faire passer le temps qui devait leurs sembler extrêmement long. Ce n’est que lorsque son front entra en contact avec la page de son bouquin qu’elle se dit qu’il fallait peut-être qu’elle rentre chez elle en passant d’abord au café du coin pour reprendre de quoi tenir jusqu’à chez elle. La jeune femme redressa son dos, leva les bras en l’air et dans un bâillement discret elle s’étira de tout son long contre sa chaise avant de passer une main dans ses cheveux. Refermant son bouquin tout en se levant, elle le fourra dans son sac qu’elle passa sur son épaule en se dirigeant vers la sortie.

« Bonne soirée Jang Mi ! A demain » lui adressa la bibliothécaire.

La jeune femme lui fit un signe de main en guise d’au-revoir. Il est vrai que maintenant, cet endroit était limite sa deuxième maison. Elle y passait un temps considérable, même que des fois la bibliothécaire ayant trop peur qu’elle loupe un repas lui amener de quoi manger. Cela fit sourire la jeune femme alors qu’elle sortait du parc de l’université. Le temps s’était rafraîchit depuis quelques semaines, adieu la chaleur étouffante de l’été, bonjour le froid doux de l’automne avec ses couleurs ensoleillés. Elle resserra autour de son cou son écharpe, respirant avec joie l’odeur d’automne qui flottait dans l’air. Elle sentait la période de Noël se rapprochait, la période qu’elle aimait le plus avec toutes ces lumières et la joie des gens. La vie en Corée n’était pas des plus simples, alors cette période était bien accueillie par le peuple coréen. C’était aussi le moment où les fantômes étaient le moins actifs, du coup Jang Mi pouvait vaguer à ses occupations plus librement. Il faisait nuit noir, jetant un regard à son téléphone, elle s’aperçut de l’heure tardive qu’il était. Elle passait vraiment trop de temps dans cet endroit. Accélérant le pas, elle sentait le froid se faire de plus en plus présent ainsi que les fantômes autour d’elle, mais elle avait appris à vivre avec. Il suffisait parfois de les ignorer pour qu’ils nous laissent ou bien qu’ils croisent un autre médium.

Passant devant plusieurs cafés pour se rendre à son favori, elle fut soudainement stopper par un drôle de sensation. La jeune femme se tourna vers la vitre de ce café qu’elle ne fréquentait jamais, cherchant à voir quel esprit pouvait être à l’origine de cette sensation étrange. Elle ne vit aucuns esprits errants. Cette sensation était toute nouvelle pour elle, comme si elle sentait un cœur battre sans pour autant qu’il soit vivant. Ses yeux continuèrent de scruter pendant un long moment l’intérieur du café, ce n’est que lorsqu’elle s’apprêta à partir que son regard tomba sur la raison de cette sensation. Marquant un temps d’arrêt, elle se décida à entrer pour voir de plus près. Tout en s’asseyant à une table, elle continua de fixer la personne responsable de son malaise. Ce garçon aux cheveux d’un noir de geais et au regard ténébreux qui buvait son café non loin d’elle, était censé être mort. Elle se souvient parfaitement lui avoir parlait pendant un long moment avant qu’il ne disparaisse soudainement de son champ de vision. Ils avaient beaucoup échangés durant ce temps, sans pour autant se donner leurs prénoms. Jang Mi avait été très perturbé par sa disparition, elle l’avait cherché pendant longtemps en vain. Et voilà qu’il se trouvait devant elle, bien vivant. Comment cela se pouvait-il ? Se cachant derrière sa carte de commande pour l’observer, elle dit rapidement au serveur qu’elle voulait un cappucino pour continuer son observation. Comment pouvait-il être ici ? Pourquoi avait-elle cette sensation qu’il n’était pas vraiment vivant ? C’était quoi encore cette chose étrange ? Et bon dieu pourquoi y a-t-il autant d’esprit femmes autour de lui entrain de glousser comme des poules lui gâchant la vue pour mieux l’observer.D’accord il était beau, mais au vu du panneau « Associable » qui s’affichait sur son visage, on se doutait bien qu’il n’était pas enclin à se laisser draguer. Bon, il ne voyait pas les fantômes autour de lui, mais il sentait bien le regard des filles bien vivantes qui chuchotaient quand elles passaient près de lui.

Lorsqu’on lui apporta sa commande, elle n’eut même pas le temps de le déguster. Il se leva et allez savoir pourquoi, elle fut prise d’une envie folle de le suivre. Elle devait savoir. Buvant d’une traite en se brûlant limite la gorge son cappucino, elle se précipita aussi discrètement que possible à sa poursuite. Avait-elle l’âme d’une détective aujourd’hui ? On dirait bien. Mais c’était sans compter sur les fantômes qui venaient l’ennuyer dans sa quête d’identité. Elle garda une certaine distance pour ne pas le perdre non plus de vue. Même de dos il était canon le bougre. Son cœur rata un battement quand elle manqua de se prendre une poubelle qu’un fantôme lui lança pour la faire trébucher. Il tourna la tête, elle se cacha derrière un mec plutôt grand avant de se remettre à sa poursuite.

codage par Luny sur apple-spring

_________________

쳐다보지마


«Don’t look at me like that.We’re just in love, that’s all. Don’t hate on us, however you’re viewing us. We’re just a little different. Just leave us alone.© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
Moon Dak-Ho
Member of the Month ~ ♥︎

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
Back in time


Ma vie se résume à deux choses: mes projets et du café. C’est assez nul, je l’avoue, mais qu’est-ce que je dois dire de plus? Je suis solitaire, point. Je dois l’avouer, je n’ai rien fait de ma journée. J’ai une écoeurantite aiguë, ouais c’est ça, j’en ai mare de mon ordinateur qui n’est pas capable de supporter mes fichiers, roh il faut vraiment que je change d’ordinateur, ou peut-être trouver une autre passion? Être choqué tous les jours, ça devient soulant. Donc qu’est-ce que j’ai fait de ma journée? Rien. J’ai marché dans les rues et c’est ça. Une fraiche journée d’automne dans la grande ville. J’en ai un peu profité, puisque je devais travailler plus tard dans l’après-midi. J’ai donc fait les boutiques. J’ai beau être un garçon, j’aime bien faire les boutiques et prendre soin de mon apparence. J’imagine que c’est mon petit coté fashion qui ressort quelque peut, au moins, je ne suis pas comme toutes ces filles qui lorsqu’elles voient que quelqu’un porte le même morceau de vêtements qu’elles, elles ne le porteront plus jamais. Voyons, il me semble que ça montre que tu as du gout, non? Ça, je ne comprends pas ce moyen de pensées, mais bon …. C’est les filles.

De fil en aiguille, je suis entré dans une boutique, je n’avais jamais mis les pieds dans ce magasin, mais le foulard dans la vitrine m’avait fait de l’œil. Lorsque je franchis la porte, je remarquais qu’il n’y avait que deux ou trois clients et que certaines employées semblaient se tourner les pouces. Je n’ai eu aucun mot d’accueil, aucun renseignement, eh bien, je comprends pourquoi il n’y a personne dans cette boutique. Je m’avançais donc vers la caisse, la caissière semblait bien occupée avec son cellulaire. J’essayais d’attirer son attention, rien à faire, elle ne lâchait pas son engin des yeux. Je tentais bien d’avoir une réponse, mais sans raison. Je toussotais, elle voyait bien que je n’allais pas lâcher prise, elle laissait finalement son téléphone. Au début elle avait un air de bœuf, mais lorsqu’elle posait ses yeux sur moi, tout changea. Elle rougissait et je finis par poser ma question, est-ce qu’il restait des écharpes comme celui sur la vitrine. Roh, ça m’arrive toujours, elles réagissent toujours ainsi et ça m’énerve, toutes les fois que quelqu’un me voie, la réaction change, surtout pour la gente féminine, suis-je si …. Si comme ça? Je ne sais pas et c’est quand même troublant, enfin pour moi ce l’est. Elle me dit que ce n’était pas un article à vendre, mais qu’elle pouvait bien faire une exception parce qu’il m’irait si bien, mais oui c’est bon, j’ai compris. Je lui souris et elle partit chercher le morceau, elle revint et je le payais, beaucoup moins cher à ce que je m’y attendais, avais-je un rabais? Sérieusement, ça devient ridicule, mais bon j’ai mon foulard, je suis bien content. Elle me souriait et me souhaitait bonne journée, je tournais les talons et sortis, direction, le boulot.

Mon chiffre était bien, il n’y avait pas eu d’anicroches, que de belles rencontres et de belles heures de travail. Le café était bien achalandé aujourd’hui, ce n’était vraiment pas comparable à la petite boutique de ce matin, loin de là. Puis les heures passèrent, le soleil se couchait et moi je travaillais toujours, puis, vient le temps où il était la fin de mon chiffre. Je nettoyais mon espace de travail, puis j’allais me changer, j’en profitais pour mettre ma nouvelle écharpe. Je sortais du café et je pris une petite marche santé. Vous allez le croire où non, mais quand j’ai le gout d’un café, je vais dans le premier qui me tombe sous le nez. J’avais marché quand même loin avant d’avoir cette soudaine envie de café, puisque je crois que j’étais à la proximité d’une université, puisqu’il semblait y avoir beaucoup d’étudiants. J’entrais dans un café, n’importe lequel, puis je regardais le menu. Après maintes et maintes réflexions, je décidais par prendre un café noir, bien simple. J’avançais à la caisse et donnais ma commande.
«Je vais vous prendre un grand café noir s’il vous plait»

«Un grand café noir…. Avec du lait, du sucre, de la citrouille, de la crème fouettée, de l’essence de cannelle, de la vanille?»

« Non…. Juste noir…» Mais voyons, je lui demande un café noir, ce n’est pas compliqué, il me semble, juste noir, pas rien dedans. Je finis par payer ma commande et j’allais m’assoir à une table, juste à côté de la fenêtre qui menait sur la rue. Je sirotais tranquillement mon café, il n’était pas si mauvais, il était tout de même bien corsé. Plus que ça allait, plus que je me sentais regarder, mais j’essayais de faire mine de rien, et de vaquer à mes occupations, qui sont, eh bien siroter mon café. J’ai beau faire croire aux autres que je ne m’intéresse pas à eux, je peux quand même entendre ce qu’ils disent et le gloussement de ces filles m’énerve en un plus haut point. J’en mare. Je me lève et je décide de sortir.

Je marchais tranquillement, sans savoir où j’allais, lorsque j’entendis une poubelle tomber sur le sol. Je me retournais et je regardais la poubelle. Qu’est-ce que c’était? Un chat? Le vent? Non il ne vente pas assez fort pour faire tomber une poubelle. Bah je m’en fou un peu, je me retourne et je continue mon chemin. C’est bizarre, mais j’ai quand même l’impression que quelqu’un me suis. Je tourne brusquement à droite dans une petite rue, puis à gauche, j’accélère ma marche, puis je ralenti, il n’y a personne dans cette rue, mis à pars moi et mon potentiel chasseur, si je ne suis pas fou, je m’arrête brusquement, est-ce que je veux me retourner? C’est peut-être un frat’boy’s ou quelqu’un dans le genre? Ou tout simplement un chat…. 3…2…1…. Je me retourne.
 
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Joo Jang Mi

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
Back In Time
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


icons par Apple (www) et Spring (www)

Avait-elle l’âme d’une détective aujourd’hui ? On dirait bien. Mais c’était sans compter sur les fantômes qui venaient l’ennuyer dans sa quête d’identité. Elle garda une certaine distance pour ne pas le perdre non plus de vue. Même de dos il était canon le bougre. Son cœur rata un battement quand elle manqua de se prendre une poubelle qu’un fantôme lui lança pour la faire trébucher. Il tourna la tête, elle se cacha derrière un mec plutôt grand avant de se remettre à sa poursuite. Le mec la fixa d’un air de se demander si elle n’était pas complètement folle. Il faut dire que parfois, elle avait tendance à faire un geste de la main comme si elle chassait un insecte alors qu’avec ce temps, il n’y avait pas un seul insecte de sortis. La jeune femme repoussait simplement les fantômes qui remarquaient qu’elle pouvait les voir. Si elle ne posait pas son regard sur eux, elle était tranquille. Bien entendu, il y avait toujours les « habituels » qui venaient pour discuter ou alors simplement pour l’embêter.

Jang Mi faisait de son mieux pour ne pas se faire remarquer par le jeune homme, elle savait parfaitement que si elle le perdait, elle ne le retrouverait jamais et c’était sa dernière chance de trouver des réponses à sa soudaine réapparition. C’est à ce moment-là qu’un fantôme se décida à la suivre pour l’embêter quelque peu. Jang Mi le connaissait, il était quelqu’un de très taquin et aimait beaucoup Jang Mi qui avait tendance à lui offrir du café même s’il ne pouvait pas le boire. Cependant, aujourd’hui, elle n’avait pas le temps de lui parler ni de lui offrir un café, ce qui n’eut pas l’air de lui plaire. Alors qu’elle était toujours dans sa filature, le fantôme décida de lui faire un croche-pied, tentant de la faire tomber. Elle se rattrapa de justesse à un passant qui était avec sa copine, elle s’excusa en essuyant un regard tueur de la part de sa compagne. Jang Mi lança un regard froid au fantôme qui ne sembla absolument pas impressionné. Jurant intérieurement, elle accéléra le pas pour se rapprocher de sa cible qui se prit soudain d’une envie folle de tourner dans des rues de plus en plus vide et peu éclairées. Ce n’est pas parce qu’elle pouvait voir les esprits qu’elle en aimait pour autant les endroits angoissant comme cela. Dans un sens, elle était rassurée car il était là, même si il n’était pas conscient de sa présence, elle n’était pas seule et elle avait l’étrange sensation qu’elle pouvait lui faire confiance. Elle savait que si il lui arrivait quoique ce soit, il se retournerait et viendrait l’aider.

Son esprit se mit à vagabonder. Et s’il y avait un mec bizarre au coin de la rue près à se jeter sur eux ? Si un esprit des plus mauvais apparaissait et voulait à tout prit lui faire perdre la trace de cette homme mystérieux. Et s’il n’était pas vraiment un homme mais un esprit ayant pris le corps de quelqu’un d’autre ? Non ça ne se pouvait pas. Son instinct ne la trompait jamais, elle sentait qu’il était quelqu’un de bien. Etre associable ne voulait pas dire être mauvais. Elle aussi avait connus une période où elle ne voulait parler ni approcher personne quand elle avait découvert son don. Rien n’était simple avec celui-ci, peu de personnes pouvaient se vanter de connaître son secret, il fallait être tolérant pour accepter une chose aussi étrange. Elle n’avait pas connus une adolescence facile. Souvent montrée du doigt, comme la fille folle qui passe son temps à parler à des personnes imaginaires. Des rumeurs circulaient même disant qu’elle était bipolaire voir schizophrène. Au fur et à mesure du temps, elle s’était habituée à entendre tout ça, l’ignorance est la pire des humiliations, alors autant ne pas se laisser abattre. Leurs laisser voir qu’on est affecté n’aurait fait que les rendre plus heureux.

Alors qu’elle était toujours dans ses réflexions, elle ne se rendit pas compte qu’il s’était retourné. Elle continuait donc son chemin tout en repoussant l’esprit qui essayait de la perturber quand tout à coup elle entra en contact avec quelque chose ou plutôt quelqu’un et au moment où elle entra en collision avec, l’esprit se volatilisa. Elle leva la tête pour constater qu’elle venait de percuter la proie qu’elle chassait.

« Omo ! Pardon, je ne voulais pas te rentrer dedans ! » dit-elle surprise.

Dès qu’elle perdit contact avec lui, les esprits refirent surface. C’était vraiment bizarre, était-se parce qu’elle l’avait touché qu’il avait disparu ? Elle voulait retenter l’expérience mais lorsqu’elle tendit la main vers lui, elle capta son regard suspicieux, comme si il attendait une réponse. Elle retira sa main et lui fit un sourire charmeur. Il n’était pas dupe, il avait compris qu’elle lui suivait et il ne s’était pas retourné pour rien.

« Excuse-moi de t’avoir suivis comme ça. Mais tu sembles inaccessible. Tu te rappels de moi ? » lui demanda-t-elle.

Au vu du regard qu’il lui lançait, elle se doutait bien qu’il ne se rappelait absolument pas d’elle. Elle passa une main gênée dans ses cheveux avant de soupirer, un nuage de fumée dû à l’air froid sortant de sa bouche. Il allait la prendre pour une folle si elle lui disait qu’elle l’avait vu en fantôme.

« Tu as été dans le coma pendant un certain temps non ? » le questionna-t-elle.

Bien comme première approche de sa part. C’est vrai que c’est le genre de question que l’on pose dès qu’on rencontre la personne et qu’on la pas vu depuis des années. Jang Mi était vraiment d’un douée parfois. Miss Catastrophe c’est elle. Comment allait-il réagir face à ce genre de questions complètement stupides et impersonnelles.

codage par Luny sur apple-spring

_________________

쳐다보지마


«Don’t look at me like that.We’re just in love, that’s all. Don’t hate on us, however you’re viewing us. We’re just a little different. Just leave us alone.© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
Moon Dak-Ho
Member of the Month ~ ♥︎

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
Back in time


Bon eh bien je m’étais retourné. Je croyais qu’elle allait s’arrêter, qu’elle aurait été surprise de ce retournement précipité, mais non. C’était bien le contraire ce qui se produisait en ce moment.  Elle était toujours en train de marcher, de se diriger vers moi, chose complètement insensée puisque, j’étais face a elle!  Qu’est-ce qu’elle fabrique à continuer sa marche en chassant… En chassant quoi? Une mouche? Pourtant, il fait froid, les bestioles ne sont plus là, elles dorment ou elles sont complètement gelées. Alors qu’est-ce qu’elle fait? Est-ce qu’elle va éternuée? Est-ce que je sens mauvais?  Est-ce… Elle me fonce dedans. Bon ça y est, j’étais tellement perdu dans mes pensées à me demander ce qu’elle faisait, que je ne l’ai même pas remarquée, j’aurais très bien pu l’éviter, mais non, elle m’est foncée dedans. Quel idiot je fais! Une fille aussi proche de moi, ça n’est jamais arrivé, si seulement j’avais un cœur qui battait encore, il aurait probablement explosé.  Intérieurement, j’étais entrain de stresser, c’était incroyable, je stressais parce qu’une fille qui chassait une mouche imaginaire s’était heurtée à moi.

Elle s’était excusée rapidement, sur le champ même, elle s’était dégagée et moi j’avais reculé de deux ou trois pas, je ne me souviens plus vraiment.  Je voyais bien ce qu’elle tentait de faire, elle essayait de me toucher, pourquoi elle voudrait faire ça? Pour me voler mon porte-monnaie? Elle ne ressemble pas à une voleuse, mais de nos jours, il faut se méfier des apparences. On ne sait jamais. Je la regardais d’un air perplexe, elle l’avait remarqué, je crois, puisqu’elle a laissé tomber son intention de me toucher. Pourquoi vouloir toucher un inconnu, je me le demande.

Elle me demandait si je me souvenais d’elle, comment le pourrais-je c’est la première fois que je la croise et c’est aussi la première fois qu’on entre en contact ensembles.  Omo c’est étrange comme pensée ça, Dak-Ho ressaisie toi! Je ne disais mot, j’étais un peu sur la défensive, je ne comprenais pas vraiment où elle voulait en venir, si on se connaissait ou j’avais bien pu lui parler? Dans un café? Est-elle une serveuse? Si oui, je suis vraiment nulle pour me souvenir des gens qui me servent. Pourtant, j’ai beau chercher, je ne me souviens pas du tout de cette fille.  Puis elle me demanda si j’avais été dans le coma pendant un certain temps, je fronçais des sourcils.


«D’une certaine façon oui…  »

C’est ce que je m’étais contenté de répondre, je n’avais pas vraiment été dans le coma, j’étais carrément mort, mais puisque je me suis réveillé, j’étais donc dans un coma non justifié non? D’un point de vue, pour les humains j’étais mort, pour moi et les zombies, c’est un peu comme un coma, un réveil brutal et des plus épeurant. J’y repense et j’en ai des frissons, c’était l’enfer cette nuit, parfois je me dis que je n’aurais jamais dû me réveiller, ça aurait été moins compliqué.  Néanmoins, je trouvais ça très étrange et très perturbant comme question, comment pouvait-elle en venir avec ce genre de conclusions? Le savait-elle? Je ne crois pas, peut-être qu’elle se trompe de personne, mais si elle se trompait vraiment qu’elle chance pouvait-il y avoir que tous les deux avions été dans un certain sommeil profond? Je me le demande.
lumos maxima

_________________
I think of you.I haven't slept.I think I do.But I don't forget.My body moves.Goes where I will.But though I try my heart stays still.It never moves.Just won't be left.So my mouth waters, to be fed.And you're always in my head ► Always in my head, Coldplay.
Revenir en haut Aller en bas
Joo Jang Mi

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
Back In Time
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


icons par Apple (www) et Spring (www)

Bien comme première approche de sa part. C’est vrai que c’est le genre de question que l’on pose dès qu’on rencontre la personne et qu’on la pas vu depuis des années. Jang Mi était vraiment d’un douée parfois. Miss Catastrophe c’est elle. Comment allait-il réagir face à ce genre de questions complètement stupides et impersonnelles. Il paraissait bien surpris par sa question. Forcément, Jang Mi n’y était pas allée par quatre chemins et elle s’était mise dans une situation délicate. Mais la réponse qu’il lui donna la laissa encore plus perplexe. D’une certaine manière il était dans le coma ? Comment ça ? Il lui paraissait bien vivant là. La jeune femme fronça les sourcils et l’examina de toutes les coutures.

« D’une certaine manière ? Tu ne te souviens vraiment pas de moi alors… »

Ils se fixèrent un long moment, la jeune femme ne voyait même pas les fantômes autour d’elle. Il ne pouvait être que dans le coma sinon il ne serait pas présent devant elle à l’heure actuelle. Elle voulait se rapprocher pour le toucher, mais elle n’osait pas. Tout à coup un autre fantôme arriva et se voulu un peu plus insistant, mais elle s’obstina à l’ignorer, feignant de remettre une mèche de cheveux pour le chasser. La neige se mit à tomber de nouveau, accentuant la vague de froid déjà présente. Elle souffla sur ses mains pour les réchauffer.

« Ecoute, je sais que ça va te paraître bizarre, mais j’aimerais qu’on discute un peu. Je te jure, on se connaît. Je dois paraître pour une folle et j’en ai l’habitude. Je suis quelqu’un d’unique et…je ne peux pas t’expliquer ici les raisons qui font que je te connais. »

Elle débitait son monologue sans faire attention aux fantômes autour d’elle, ne fixant que le jeune homme à travers la neige qui tombait lentement. L’un d’eux ne sembla pas vraiment apprécier la négligence de la jeune femme et il la poussa pour qu’elle tombe dans les bras du jeune homme. Elle attrapa instinctivement son poignet, touchant sa peau. Elle fut surprise par la froideur de celle-ci, ce n’était pas dû au froid de l’hiver, c’était comme si il avait une peau froide de nature, comme une personne morte. Elle retira rapidement sa main pour ne pas qu’il voit qu’elle avait capté sa froideur, bien qu’il devait s’en douter.

« Excuse-moi, je suis maladroite. Tu veux bien qu’on aille boire un café ? J’habite dans le coin. Je sais que je dois passer pour une psychopathe, mais je te jure que je ne te veux aucun mal. Tu m’es apparu quand tu étais dans le coma…On a eu de longues discussions. Je t’expliquerais mieux une fois chez moi. »

Elle devait vraiment passer pour une fille complètement folle. Elle attendit là, dans le froid, en espérant qu’il accepte de la suivre. Comment pouvait-il avoir une peau aussi froide ? Pourquoi le fait de le voir en chair et en os la rendait si nerveuse. Elle l’avait déjà trouvé beau quand il était en fantôme, mais il l’était encore plus en vrai. Elle avait une forte envie de toucher encore sa peau et encore plus son cœur. Est-ce qu’il était une sorte de vampire ? Non, les vampires n’existent pas. Quoique, elle voit bien des morts elle, alors pourquoi les vampires ne pourraient pas exister ? Elle allait se transformer en bonhomme de neige s’il ne se décidait pas plus vite. Comment pouvait-il ne pas sentir se froid intense tout autour d'eux. La nuit était encore plus fraîche et la neige y rajoutait de son froid. Jang Mi adorait la neige, mais elle n'avait pas non plus envie de passer sa nuit dehors à attendre qu'il prenne une décision. Les regards se posaient de plus en plus sur eux, les filles fixant le jeune homme avec admiration et elle avait envie. Elles devaient penser qu'il s'agissait d'un couple, alors qu'il n'en était rien.

codage par Luny sur apple-spring


_________________

쳐다보지마


«Don’t look at me like that.We’re just in love, that’s all. Don’t hate on us, however you’re viewing us. We’re just a little different. Just leave us alone.© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
Moon Dak-Ho
Member of the Month ~ ♥︎

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
Back in time


Comment pouvait-elle me connaitre? J’ai perdu tout contact avec ma famille et puis de toute façon je viens de si loin, je ne crois pas que nous nous sommes croisé là où je vivais avant. Était-elle un zombie? Peut-être qu’elle est une amie de Chul Hei, que je l’avais rencontrée lorsque j’étais avec lui et que…. Non je ne crois pas, sinon elle n’aurait pas abordé le coma.  Pourquoi abordait-elle le coma avec un inconnu? Ces questions me trottaient dans la tête alors qu’elle me demandait toujours si je la reconnaissais ou non. J’avoue que je me suis creusé la tête pendant un long moment pour essayer de la replacer, mais en vain, aucun moyen de se souvenir de quoi que ce soit. Mais où aurais-je bien pu la rencontrer?

«Je suis vraiment désolé, mais je ne vous reconnais pas.»

C’était tout ce que j’avais trouvé pour lui répondre, j’avais même employé le dialecte formel et poli, je ne voulais pas la blessée ou la rendre mal à l’aise, quoique peut-être employé le dialecte formel pourrait la rendre inconfortable, mais en jugeant cette situation c’était le moindre que je puisse faire. Elle écartait une mèche de cheveux de son visage et souffla ses mains. J’en oubliais, il devait sans doute faire froid, elle doit geler la pauvre, nous sommes quand même en hiver. Un flocon de neige tomba sur le bout de mon nez, d’un geste fluide et lent, j’écartais à l’aide de mon pouce ce petit intrus froid, enfin, techniquement il était froid. Elle essayait de me convaincre, j’essayais tant bien que mal de ne pas m’intéresser à ce qu’elle me racontait, mais une partie de moi lui donnait raison, au fond, pourquoi est-ce qu’une fille se tuerait à convaincre quelqu’un qu’ils se connaissent? Peut-être qu’au fond c’est vrai, peut-être qu’ont se connaient? Mais comment? Pourtant, je ne crois pas être amnésique, je me souviens parfaitement de ma vie d’avant et de ma vie de mort-vivant, je me souviens même de mon réveil, la seule chose dont je ne me souviens pas c’est de… ma mort. Peut-être que c’est de là qu’elle se souvient de moi, peut-être qu’elle a été témoins de ma mort? C’est peut-être pour ça qu’elle m’a suivie, elle ne croyait pas ses yeux qu’un mort soit bien vivant. Pourtant… Son attitude corporelle ne semble pas afficher la moindre terreur, même que, si elle avait été témoins de ma mort, on ne se serait pas connus, c’est justement ce que veux dire témoins non? Témoins,  c’est quelqu’un qui est un spectateur d’un crime ou autre…

Pendant que je songeais à tout cela, elle trébuchait sur moi, je ne sais pas comment tout cela c’est produit, c’était tellement rapide, mais elle m’avait touché le poignet. Si j’avais un cœur, il aurait fait un bon de trop. Je dois l’avouer j’ai stressé pendant un moment, ma température corporelle n’est pas normal, vraiment pas. Est-ce qu’elle allait soupçonné quelque chose? Probablement. Mais attends un peu… Nous sommes en hiver, il fait froid et en ce moment il neige, elle-même elle a les mains gelées, je pourrais faire passer ça sur le froid et la température environnante. Pas de panique Dak-Ho, tout va bien aller, concentre toi pour ne pas paraitre nerveux et surtout concentre toi, tu ne dois pas perdre les pédales et tu ne dois surtout pas avoir une envie soudaine de la croquer, car oui, à cause de ce contact léger mes sens s’étaient quelques peut éveillés. Il me fallait absolument un café, je devais me calmer. Heureusement, elle me proposait d’aller boire un café, à cette proposition je voulais accepté tout de suite, lui couper la parole et me sauver presqu’en courant dans le café le plus proche, mais ce qui m’arrêta dans mon élan était qu’elle voulait m’inviter à boire ce café…Chez elle! Est-ce que je devais accepter? C’était quand même dans un lieu qui n’est absolument pas public, mais plutôt intime.  Je passais ma main dans mes cheveux, si je disais oui, elle avait d’autres intentions? Quoique…C’est une fille, qu’est-ce qu’elle pourrait bien me faire? Je dois l’avouer j’ai plus peur de moi-même que j’ai peur de ce qu’elle pourrait tenter de me faire. Je regardais autour, plusieurs filles nous regardaient, bon bah pourquoi pas, je ne risque pas de me retrouver mort assassiné dans un sous-sol puisque de toute façon, je suis déjà mort. Je frottais alors mes mains ensembles, feignant d’avoir froid et je lui fis un petit sourire gêné.

«Eh bien, je ne dis pas non à un café.»

lumos maxima

_________________
I think of you.I haven't slept.I think I do.But I don't forget.My body moves.Goes where I will.But though I try my heart stays still.It never moves.Just won't be left.So my mouth waters, to be fed.And you're always in my head ► Always in my head, Coldplay.
Revenir en haut Aller en bas
Joo Jang Mi

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
Back In Time
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


icons par Apple (www) et Spring (www)

Elle devait vraiment passer pour une fille complètement folle. Elle attendit là, dans le froid, en espérant qu’il accepte de la suivre. Comment pouvait-il avoir une peau aussi froide ? Pourquoi le fait de le voir en chair et en os la rendait si nerveuse. Elle l’avait déjà trouvé beau quand il était en fantôme, mais il l’était encore plus en vrai. Elle avait une forte envie de toucher encore sa peau et encore plus son cœur. Est-ce qu’il était une sorte de vampire ? Non, les vampires n’existent pas. Quoique, elle voit bien des morts elle, alors pourquoi les vampires ne pourraient pas exister ? Elle allait se transformer en bonhomme de neige s’il ne se décidait pas plus vite. Comment pouvait-il ne pas sentir se froid intense tout autour d'eux. La nuit était encore plus fraîche et la neige y rajoutait de son froid. Jang Mi adorait la neige, mais elle n'avait pas non plus envie de passer sa nuit dehors à attendre qu'il prenne une décision. Les regards se posaient de plus en plus sur eux, les filles fixant le jeune homme avec admiration et elle avait envie. Elles devaient penser qu'il s'agissait d'un couple, alors qu'il n'en était rien.

Lorsqu’elle entendit son approbation à son invitation, elle resta un long moment sans bouger, se demandant si elle n’avait pas rêvé. C’est un flocon de neige tombant sur son nez qui la réveilla. Elle lui sourit.

« Bien. J’habite juste à côté. »

Ils partirent en direction de l’appartement de la jeune femme qui était vraiment à deux rues d’où ils étaient. Ils entrèrent dans le bâtiment, prirent l’ascenseur sans échanger un seul mot. Elle habitait au 2ème étage et pourtant le trajet lui parue long. Lorsqu’elle referma la porte derrière lui, elle eue l’impression qu’une éternité venait de passer. Elle enleva son manteau pour apprécier la chaleur de son appartement.

« Assis-toi, je vais faire du café. » lui dit-elle en désignant son canapé.

Elle l’observait du coin de l’œil tandis qu’elle lui faisait un bon café, car il semblait avoir froid même si elle en doutait fortement. Elle apporta le café en manquant de tomber et elle lui donna, s’installant en face de lui sur un coussin. Elle but une gorgée et elle se décida enfin à lui dire les choses clairement.

« Ecoute, j’ai toujours pensé qu’il valait mieux arracher d’un coup le pansement que d’attendre. Alors je vais être direct, tu risques d’être choqué. Je suis une médium, je vois les gens des fantômes, de personnes morte ou de personnes dans le coma. Un jour tu m’es apparue, on a discuté pendant un très long moment, mais jamais tu ne m’as donné ton prénom et d’un coup tu as disparu sans laisser de trace. Je ne t’ai jamais oublié et là, tu apparais soudainement devant moi. Je ne pouvais pas te laisse partir encore, alors je t’ai suivis. Je trouve ça bizarre, tu es sortie du coma donc, mais, je te trouve différent. Je ne saurais dire pourquoi. Tu dois me prendre pour une folle. »

Elle termina son monologue pour boire une gorgée de café, le fixant avant de poser son regard sur le fantôme qui parfois venait lui rendre visite et qui était un peu devenus son amie. Le fantôme de la jeune femme s’approcha du jeune homme et sembla surprise de quelque chose. Elle fit signe à la jeune femme qu’il y avait quelque chose qui clochait sur son corps et qu’elle devait essayer de voir de plus près dès qu’elle le pourrait. Juste avant de disparaître, elle lui fit signe des deux pouces en désignant le jeune homme. Apparemment, c’était un canon selon elle. Il est vrai qu’il était fort charmant et qu’il lui plaisait bien. Mais elle sentait qu’il cachait quelque chose.

« J’oubliais complètement, je m’appelle Jang Mi, Joo Jang Mi. »

Elle lui fit un sourire avant de venir remettre une mèche derrière son oreille qui venait lui chatouiller la joue. Elle avait le cœur qui battait à 100 à l’heure, qu’allait-il penser d’elle ? Allait-il partir sans se retourner en la traitant de folle ? Ou allait-il la croire et lui poser des questions.


codage par Luny sur apple-spring

_________________

쳐다보지마


«Don’t look at me like that.We’re just in love, that’s all. Don’t hate on us, however you’re viewing us. We’re just a little different. Just leave us alone.© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
Moon Dak-Ho
Member of the Month ~ ♥︎

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
Back in time


Je l’avais suivie docilement. Gentiment, sans dire un seul mot. C’est vrai, elle n’habitait pas très loin, à deux rues ou si pas plus. Nous avions pris l’ascenseur, dans un silence total. C’était presque gênant, mais bon, j’imagine qu’elle devait songer à son histoire et comment aborder ce sujet, qui devait peut-être être délicat. Je n’ose pas être dans sa position, je ne le voudrai pas pour le moins du monde! Vous imaginez comment vous allez dire à quelqu’un que vous l’avez vu mourir devant vos yeux et que maintenant il est devant vous? Ah non c’est vrai, j’avais écarté la théorie du témoin oculaire.  Une fois arriver au, deuxième étage nous parcourons couloir, toujours en silence, puis nous entrons dans son appartement.  Un appartement qui semblait chaleureux et accueillant, elle retirait son manteau et elle me disait que je pouvais passer au salon.  Je déchaussais mes chaussures et je les rangeais sur le coter du mur, il fallait bien que je ne me laisse pas trainer, je suis tout de même chez une fille, pas dans mon sous-sol!

Je passais donc au salon, je retirais mon manteau et mon écharpe, je les mis respectivement sur le bras du canapé, celui sur lequel je m’assoyais. Pendant qu’elle me faisait du café, je regardais autour de moi, c’était un bel appartement, bien rangé et propre, non, cette fille n’avait rien d’une tueuse en série. Elle m’apporta mon café, elle était presque tombée en chemin, mais elle évita la catastrophe de peu, décidément cette fille était maladroite.  À cette pensée, je crois que j’ai un peu souri. Je pris la tasse qu’elle me donnait et je la remerciais, j’humais  la délicieuse odeur que dégageais la boisson, étrangement celle-ci  me réconfortait .  Elle me regardait, je la regardais en retour, elle décida à parler.

J’absorbais chaque mot qu’elle prononçait. Elle pouvait voir les fantômes, ok ça c’est un peu difficile à envaler, c’est vraiment loin de ce que je m’imaginais, en faite, je n’y aurais jamais songé, pas le moins du monde! Alors c’était possible? Voir les morts, ce doit être tordu et effrayant, même plus effrayants qu’un zombie, parce que tant que tu ne sais pas que tu côtoies un zombie, rien ne te laisse croire qu’il est mort tandis que quand tu vois des fantômes, eh bien c’est évident, ils sont là transparents et flottant dans les airs. Ouf ça m’en donne presque les frissons. Mais je ne dois pas croire ces dires, rien ne me prouve qu’elle peut vraiment voir les morts. Nous avons parlé aussi, discutés pendant longtemps, je me demande bien de qu’est-ce que nous aurions échangé puisque… Je ne suis pas de nature très bavarde. J’ai fini par disparaitre. C’était probablement mon réveil.  Un réveil qui me fait sursauter lorsque je dors, tous les soirs je revis la même nuit, elle me hante.  

C’est vrai que de disparaitre aussi subitement, ça bouscule les idées, je la comprends totalement de m’avoir suivi ainsi, mais elle ne sait pourtant pas à qui elle se frotte, je suis dangereux sans le vouloir. Pourtant, je suis avec elle, tranquille, sirotant un café en écoutant son histoire. Le seul hic qui m’accrochait dans son histoire était le mot : coma. C’est vrai, j’ai dit que d’une certaine manière j’étais dans le coma, mais dans le fond, je ne l’étais pas pour le moins du monde. Est-ce que je devais lui dire ma vraie nature? Elle me disait quand même qu’elle pouvait voir les esprits, mais est-ce vraiment vrai? Ce pourrait être une histoire complètement inventée, elle aurait pu pondre tout ça pendant que nous étions dans l’ascenseur.  Je ne sais que dire et quoi en penser.  C’est difficile de prouver que l’on peut voir des fantômes.  Pourtant, elle disait qu’elle me trouvait différent, différent en quoi? Le fait que je n’ai pas de cœur qui batte, que je puisse bouger, mais rien ne m’anime.  Le fait que si j’arrête d’y penser, je vais arrêter de respirer sans même m’en apercevoir? Je me grattais le derrière de la nuque et je regardais mon café.

«Dak-Ho, je m’appelle Moon Dak-Ho.»

J’hésitais, vraiment, je n’étais pas certain de lui dire la vérité ou non, non, je crois que je n’en ai pas le droit. C’est sérieux comme situation et puis c’est quand même secret, des zombies, ça fait peur, elle pourrait le révéler aux autorités et hop je serais à la fourrière, chose dont je ne veux pas revivre pour le moins du monde.

«C’est bien difficile à croire que tu puisses voir des fantômes et tout, mais…je t’arrête tout de suite, je n’étais pas dans le coma.»

Je pris une gorgée et je redéposai la tasse, je regardais maintenant Jang Mi qui semblait distraite par quelque chose au-dessus de mon épaule droite, je regardais dans cet angle, il n’y avait rien, était-ce un esprit?

«J’aimerais bien te croire, je t’assure, mais à vrai dire, je n’ai aucun souvenir de cette rencontre imprévue. Je me demande bien de qu’est-ce que nous aurions bien pu échanger puisque, je ne suis pas un très grand bavard… Je sais très bien que c’est impossible de prouver à quelqu’un que l’on est capable de voir les morts, mais je reste tout de même septique. »

Comment allait-elle réagir? Je ne lui ai pas menti en lui disant que j’étais dans le coma, même si maintenant je dénie le coma, puisque techniquement ce n’était pas le coma. Pour les vivants j’étais mort, pour les morts j’étais endormi, dans le coma.
lumos maxima

_________________
I think of you.I haven't slept.I think I do.But I don't forget.My body moves.Goes where I will.But though I try my heart stays still.It never moves.Just won't be left.So my mouth waters, to be fed.And you're always in my head ► Always in my head, Coldplay.
Revenir en haut Aller en bas
Joo Jang Mi

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
Back In Time
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


icons par Apple (www) et Spring (www)

Elle termina son monologue pour boire une gorgée de café, le fixant avant de poser son regard sur le fantôme qui parfois venait lui rendre visite et qui était un peu devenus son amie. Le fantôme de la jeune femme s’approcha du jeune homme et sembla surprise de quelque chose. Elle fit signe à la jeune femme qu’il y avait quelque chose qui clochait sur son corps et qu’elle devait essayer de voir de plus près dès qu’elle le pourrait. Juste avant de disparaître, elle lui fit signe des deux pouces en désignant le jeune homme. Apparemment, c’était un canon selon elle. Il est vrai qu’il était fort charmant et qu’il lui plaisait bien. Mais elle sentait qu’il cachait quelque chose.

« J’oubliais complètement, je m’appelle Jang Mi, Joo Jang Mi. »

Elle lui fit un sourire avant de venir remettre une mèche derrière son oreille qui venait lui chatouiller la joue. Elle avait le cœur qui battait à 100 à l’heure, qu’allait-il penser d’elle ? Allait-il partir sans se retourner en la traitant de folle ? Ou allait-il la croire et lui poser des questions. Elle fut heureuse de l’entendre lui donner son prénom. Dak Ho…c’était beau, ça lui convenait parfaitement. Elle lui sourit doucement et réchauffa ses mains autour de sa tasse. Tout se passait bien jusqu’au moment où il lui dit qu’il n’était pas dans le coma. Elle posa un regard mystérieux sur lui, le détaillant de haut en bas avant de planter son regard dans le sien. S’il n’était pas dans le coma, qu’était-il ? Un vampire ? Un loup-garou ? Une de ces créatures qu’on ne voit que dans les films de Science-Fiction ? La jeune fille de tout à l’heure apparu de nouveau, se postant à côté de lui en lui faisant de se rapprocher de lui. Elle voyait quelque chose qu’elle ne pouvait voir mais elle n’arrivait pas à lui dire quoi. Il avait du mal à la croire sur le fait de voir des fantômes, pourtant il y en avait bien un juste à côté de lui. Elle esquiva un sourire quand il se posa des questions sur les conversations qu’ils avaient pu avoir. Jang Mi s’en rappelait encore, ils passaient des heures à parler, évoquer leur vie passée, la famille…son père en particulier. Il gardait une certaine rancœur envers lui…il n’était que son géniteur. La jeune femme sourit avant de boire une nouvelle gorgée de café pour se donner du courage et parler.

« Si tu n’étais pas dans le coma, comment expliques-tu que je t’ai vu ? Quand on est entre deux mondes, c’est un coma. Et tu étais entre ces deux mondes. Bien entendu qu’il va t’être difficile de me croire, mais peut-être que si je te dis que tu m’as parlé de ton père tu vas me croire. Ton père, tu le déteste, je ne crois pas que tu l’ais connus. Il a joué avec ta mère et ce que tu déteste le plus, c’est que tu as obtenus la beauté de ton père. C’est vrai que tu es beau, toutes ces filles qui te regardent avec envie. Mais pourtant, tu t’en fiches, tu n’aimes pas être ainsi, tu te caches derrière tes longs cheveux et tes lunettes noir. C’est le sujet le plus récurent que nous abordions.»

Elle prie une pause dans son monologue pour boire une gorgée brûlante avant de reprendre la parole.

« Je vais avoir du mal à te prouver que je vois les fantômes, mais je vais essayer. Juste à ta droite se trouve une de mes amies invisible, elle s’appelle SaRa, très gentille. Depuis tout à l’heure, elle n’arrête pas de me dire que tu as de drôles de marque sur ta peau et aussi que tu es très beau. En te disant ça, tu dois penser que j’invente tout. Pour te prouver ce que j’avance elle va prendre ta tasse. C’est comme si elle allait flotter. »

Elle fit un signe de tête à SaRa, celle-ci pris la tasse et la leva. Pour Jang Mi, il n’y avait rien d’extraordinaire mais vu la tête de Dak Ho, elle comprit qu’il était sous le choc. La chose qu’elle avait oublié c’est que SaRa était toute aussi adroite qu’elle. Elle eut l’impression de voir la tasse tomber au ralenti sur le t-shirt de Dak Ho en reversant le café au passage. Jang Mi se leva d’un bon alors que SaRa se répandait en excuse alors qu’il ne pouvait la voir ni l’entendre. La jeune femme s’approcha de lui et ramassa la tasse.

« Je suis désolée ! Excuse-moi, elle est maladroite. »

Jang Mi s’en voulait, le café devait l’avoir brûlé. Elle se mit à côté de lui, elle paraissait toute petite à côté de lui. Elle tenta d’essuyer le café avec une serviette mais ça ne servait à rien.

« Je suis vraiment navrée ! Je vais te le laver de suite. Donne-le-moi. Pardon vraiment ! Je… »

Au moment où elle entra en contact avec la peau du jeune homme, Sara disparue immédiatement. Jang Mi retira sa main et aussitôt Sara réapparu…Quand elle posa de nouveau sa main sur la peau du jeune homme elle disparue.

« C’est incroyable… » chuchota-t-elle.

Alors elle se rendit compte qu’elle était encore collée à lui, sa peau toujours aussi froide. Il y avait quelque chose d’étrange chez cet homme. Elle se recula en s’excusant.

« Au moins tu me crois maintenant. Donne-moi ton t-shirt, je vais réparer ça. »

Elle lui tendis la main, attendant qu’il enlève son haut, mais il semblait hésiter.



codage par Luny sur apple-spring

_________________

쳐다보지마


«Don’t look at me like that.We’re just in love, that’s all. Don’t hate on us, however you’re viewing us. We’re just a little different. Just leave us alone.© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
Moon Dak-Ho
Member of the Month ~ ♥︎

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
Back in time


Elle me parlait de mon père, mon géniteur, cet homme absurde que j’ai toujours détesté, cette personne avec qui je n’ai jamais vraiment parlé de son existence à quiconque. Comment pouvait-elle connaitre son existence sans que je ne lui en ai vraiment parlé? Pourtant, pourquoi est-ce que je lui en aurais parlé, justement, si j’étais mort, pourquoi causer avec elle? Est-ce que les morts disent toutes leurs préoccupations aux gens qui peuvent les voir? Surement, puisque, c’est les seules personnes avec lesquels ils peuvent parler.  C’est la seule manière pour eux de… se sentir vivant quoi. Et ça, eh bien ce sentiment d’être seul, je le connais, trop bien même. Elle décidait de me montrer qu’elle pouvait communiquer avec les esprits, enfin pour que je la crois et que je sois plus sceptique.  Elle me présentait SaRa, que je ne pouvais pas voir,bien évidement. Elle me disait que SaRa voyait des choses sur moi, mes marques? Oh non, il ne faut pas qu’elle voie ça, si elle voit ça je suis foutu, même si elle voit les fantômes et que ça ne lui fait pas peur, un zombie c’est carrément une autre paire de manches! Je stressais, j’avais peur qu’elle le découvre, mais comment pourrait-elle le savoir, les voir, il faut que je retire mon chandail pour qu’elle les remarque, ce qui…. Ne risque pas d’arriver.

Bon ok, c’est bien présenter quelqu’un qui est mort à un mort, mais là c’était autre chose, elle allait faire bouger ma tasse.  Je regardais la tasse, puis elle tremblota, tranquillement, elle commençait à l’éviter dans les airs, je regardais ébahi, je ne comprenais plus, comment était-ce possible? Un truc de magie? Non probablement pas. Cette tasse flottait devant moi et j’en étais complètement choqué, je crois même que ma bouche s’est entrouverte.  Je ne comprenais pas, comment était-ce possible. Ok je me répète, mais n’empêche que c’est hallucinant! Par contre, même si elle avait lévité pendant un court instant, la tasse avait fini son merveilleux prestige sur, nul autre que mon chandail.

Mon premier réflexe était de vouloir me lever, c’était chaud et ça m’avait surpris. Mais si je me levais, le dégât allait être bien pire. Jang Mi s’était précipitée pour essayer d’essuyer mon vêtement, c’était inutile, c’était tâché, elle s’excusait et essayait de nettoyer. Elle déposa sa main sur mon bras, ma peau, puis tout d’un coup, elle arrêta de parler. Elle semblait concentrée, à plusieurs reprises elle retirait sa main et la redéposait sur mon bras. C’était étrange, ma peau était gelée, mais elle ne semblait pas vraiment intéressée à cela pour le moment. Elle trouvait ça étrange et je ne comprenais pas pourquoi.

«Qu’est-ce qui est étrange?»

Je faisais mine de rien, comme si tout était des plus normal, sur mon état corporel et surtout parce que je ne savais pas qu’est-ce qui se passait. Qu’est-ce qui était étrange, mis à part ma peau hyper glacée, alors qu’il ne faisait pas froid dans l’appartement. J’avais peur de sa réponse, qu’est-ce qu’elle pouvait dire, c’était effrayant. Au moins, je la croyais, oui c’est vrai, je la croyais, elle pouvait voir les esprits, c’était assez étrange, mais d’un autre coter…  Ce n’est pas si étrange que ça, si les zombies existent alors, les fantômes sont présents depuis probablement toujours? C’est assez flippant, juste penser que tu pourrais être espionné quand tu prends ta douche alors que, tu ne le sais pas.

Puisque mon chandail était taché de café, Jang Mi voulait absolument le laver, ce qui voudrait dire que… faudrait que je le retire? Devant elle!? Non je ne peux pas! C’est affreux ces marques, elles ne sont pas cicatrisées, elles sont pleines d’agrafes et puis c’est carrément écoeurant. Non je ne peux pas retirer mon chandail, je ne la connais pas et même si elle me fait assez confiance pour me dire qu’elle peut voir les morts, mais aussi, je lui aurais supposément fait assez confiance pour lui parler de mon père, ça me perturbe, je ne sais pas quoi penser. Je ne veux pas lui faire peur, il ne faut pas que je retire ce chandail. Devrais-je fuir? Mais si je pars, elle croira que je la trouve folle et que je veux la fuir, ce qui étrangement n’est pas le cas.

«Eum…Est-ce que tu aurais, un gros pull ou quelque chose comme ça, pour me couvrir pendant que mon t-shirt se fait laver? Je ne veux pas vraiment être torse nu.»

J’imagine que c’était une réponse polie et simple pour en même temps, rester et continuer à parler avec elle alors qu’en même temps, j’éviterai de m’exposer à son regard.

lumos maxima

_________________
I think of you.I haven't slept.I think I do.But I don't forget.My body moves.Goes where I will.But though I try my heart stays still.It never moves.Just won't be left.So my mouth waters, to be fed.And you're always in my head ► Always in my head, Coldplay.
Revenir en haut Aller en bas
Joo Jang Mi

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
Back In Time
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


icons par Apple (www) et Spring (www)

Elle ne pouvait pas lui dire pour l’instant qu’elle se rendait compte qu’il avait tout le temps la peau froide mais aussi que le fait de le toucher faisait partir son don. C’était vraiment étrange, elle avait touché d’autre personne mais ça ne s’était jamais produit. Comment était-ce possible ? Etait-il particulier ? Etait-il son sauveur ? La personne qui pourrait lui permettre d’être soulagé de temps à autre ? Elle ne savait vraiment pas, elle hésitait à lui dire. Elle ne voulait pas lui répondre, alors elle détourna sa question en lui demandant de lui donner son t-shirt qu’elle allait laver pour lui. Après tout, c’était de sa faute s’il était tâché. Il marqua un temps d’arrêt qu’elle nota avant de prononcer ces mots «Eum…Est-ce que tu aurais, un gros pull ou quelque chose comme ça, pour me couvrir pendant que mon t-shirt se fait laver? Je ne veux pas vraiment être torse nu.» Elle ne lui avait jamais demandé d’être torse nu, elle trouva même étrange sa remarque. Attrapant son t-shirt, elle frôla sa main et sentit un frisson lui parcourir tout le corps.

« Oui bien entendu, je dois avoir quelque chose pour toi dans mon armoire. »

La jeune femme se dirigea vers sa chambre, fouillant dans l’armoire à la recherche d’un vieux pull à son frère. Elle tomba enfin sur un, il serait peut-être un peu grand, mais c’était mieux que rien. Jang Mi revint dans le salon, lui tendant le pull de son frère.

« Tiens, c’est un pull à mon frère, il devrait t’aller. Je te montre la salle de bain. »

Elle lui fit signe de la suivre. La jeune femme ouvrit la porte de la salle de bain et le laissa se changer alors qu’elle fit couler de l’eau chaude dans son évier en y mettant de la lessive. Elle commença à laver celui-ci quand Sara fit soudainement surface pour lui faire part de sa découverte. Apparemment la jeune femme s’était aventurer dans la salle de bain, un peu trop tard mais elle avait eu le temps de voir une autre cicatrice sur le bas du torse du jeune homme mais aussi d’admirer son dos musclé. Elle était excitée devant une telle beauté. Jang Mi ne put s’empêcher de sourire en lui disant qu’elle était une vraie perverse. Elles aimaient bien plaisanter toutes les deux, elle était un peu la sœur qu’elle n’avait jamais eu.

« Je sais…Il est vraiment beau. Mais ce n’est pas une raison pour que tu ailles l’espionner pendant qu’il se change. Même si il est canon. » Lui répondit-elle.

Au moment où elle termina sa phrase, elle entendit un toussotement derrière elle. Le rouge lui monta au joue, il avait semble-t-il tout entendu. Jang Mi tourna la tête et lui lança un grand sourire avant de prendre la parole comme si de rien était.

« J’ai bientôt fini de laver ton t-shirt. Prend ton café, il en reste. »

Elle se retint de lui dire que le pull lui allait comme un gant, vu les propos qu’elle avait tenus juste avant, elle ne pouvait pas se permettre ce genre de commentaire, sinon il penserait qu’elle passe son temps à le regarder. Elle se rappelle que quand il était dans le coma, il lui avait dit qu’il détestait sa beauté, il détestait qu’on puisse l’admirer seulement pour ça. Jang Mi ne voulait pas qu’il pense ça d’elle, alors elle se força à ne pas poser son regard sur lui durant tout le temps où elle finit se lessive. La jeune femme essora le tissu de toutes ses forces avant d’aller l’étendre sur le radiateur de sa salle de bain pour qu’il sèche le plus vite possible.

« Je suis désolée de te retenir ici, mais ton t-shirt sera bientôt sec. »

Elle s’installa en face de lui, s’asseyant en tailleur tout en serrant sa tasse chaude dans ses mains. Elle cherchait un moyen de briser ce silence. La jeune femme ne voulait pas l’embarrasser ni l’embêter surtout.

« Dak Ho…je peux te parler informellement ? Je voudrais savoir, tu fais quoi maintenant ? Tu poursuis des études ? Tu travails ? Je suis peut-être un peu trop indiscrète…si tu veux me poser des questions tu peux hein ? »

Ils s’étaient parlé pendant des heures et des heures quand il était dans le coma et pourtant elle ne savait pas quoi lui dire. Elle était face à un inconnu, il ne se souvenait pas d’elle. Dans le fond, elle était déçue qu’il n’ait aucun souvenir, car elle se sentait vraiment proche de lui. Quand il avait disparu, son cœur s’était déchirée, elle avait commencé à s’attacher à lui plus qu’elle ne le pensait et maintenant il refaisait surface. La vie est drôle parfois. Vraiment surprenante. Elle posa sa tasse et attacha ses cheveux en un chignon simple et le regarda en souriant tendrement.




codage par Luny sur apple-spring

_________________

쳐다보지마


«Don’t look at me like that.We’re just in love, that’s all. Don’t hate on us, however you’re viewing us. We’re just a little different. Just leave us alone.© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
Moon Dak-Ho
Member of the Month ~ ♥︎

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
Back in time


Elle était partie me chercher un pull, ouais au finale elle était gentille. Elle ne semblait pas démontrer qu’elle avait découvert des trucs étranges chez moi et surtout j’avais trouvé le moyen de ne pas lui montrer mes cicatrices. Tout allait bien, pour l’instant.  Elle revenait, avec un gros pull gris en main, il était un peu usé et il semblait avoir une histoire, mais il était assez grand pour qu’il m’aille.  Je me levais, c’est fou comme je la dépasse d’au moins une tête, j’ai l’habitude d’être grand mais je n’ai jamais fait attention jusqu’à maintenant.  Je prenais gentiment le gros chandail et je la suivais docilement vers la salle de bain. Je pénétrais à l’intérieur de la petite salle, avec ma porte entrouverte, je lui tendais mon t-shirt taché de café, entrouverte parce que j’étais quand même torse nu et je ne voulais pas qu’elle voie mes cicatrices alors, je me montrasse pudique et je me cachais derrière la porte, seul mon bras était visible et c’était celui qui tendait mon morceau de linge.

Une fois partie avec mon chandail, j’enfilais tranquillement le gros pull. Une fois terminé, je sortais de la salle, puis je l’entendais parler, elle parlait au fantôme à ce que je peux entendre ou peut-être qu’elle parle toute seule, quoique ce serait peu probable puisqu’elle m’a dit qu’elle avait une entité amicale ici dans son appartement.  C’était gênant, elle semblait raconter que le fantôme m’avait vue sans mon chandail, avait-elle remarqué mes énormes cicatrices?  Je sais qu’elle est presqu’au courant pour ça, mais elles sont atroces, énormes et elles ne sont pas refermées. Elles ne sont pas jolies et je ne veux pas qu’un vivant ou un mort voit ces trucs. Elles font peur et ne sont pas très rassurantes. Elle disait aussi que j’étais beau, deuxième chose extrêmement embarrassante, je ne veux pas être beau, je ne veux pas être le sosie de mon imbécile de père, je ne veux pas lui ressembler, je ne veux tout simplement pas! Je toussotais gentiment, pour l’arrêter de parler de moi et aussi pour lui faire signe que j’avais entendu et que je n’étais plus en train de me changer.

Peut-être qu’elle était gênée en sachant que je l’avais entendue parler de moi, mais ça m’était égale, parce que je ne voulais pas qu’elle ait ce genre de pensées envers moi. Je ne veux pas qu’elle me trouve de son gout, je ne veux pas qu’elle s’intéresse à moi, même si, en voyant qu’elle m’avait retrouvée et que j’étais chez elle en ce moment même, montrait qu’elle avait un minimum d’intérêt pour moi.  Elle me dit qu’il restait du café et que je pouvais me servir, j’hésitais un peu d’en prendre, au cas où le fantôme déciderait d’en faire renverser sur moi une fois de plus, mais je m’étais dit qu’elle ne le ferait pas, puisque c’était quand même embêtant de laver des morceaux de linge.  Je tournais les talons, laissant Jang Mi à la lessive. Je me dirigeais vers le salon pour récupérer ma tasse et ensuite dans la cuisine pour me servir du café puis je retournais dans le salon, là où j’attendais patiemment qu’elle revienne. Elle était revenue et m’assurait que mon chandail était en train de sécher, je la remerciais puis je prenais une gorgée du café que je venais de me servir.  

Elle voulait savoir si elle pouvait me parler de façon informelle, eh bien oui elle le peut, je ne suis pas si vieux et puis j’ai toujours trouvé ça un peu ridicule cette façon de parler. Alors du coup d’acquiesçait positivement, sur-ce, elle commençait à me poser des questions personnelles, elle voulait en savoir plus sur moi, oh non elle s’intéresse vraiment à moi, qu’est-ce que je dois faire, je ne sais pas comment réagir, est-ce que je dois tout simplement répondre? Mais si je réponds c’est un signe que je m’intéresse aussi à elle, chose qui est tout de même véridique, mais je ne peux pas devenir intime avec elle, c’est impossible, qu’est-ce que je dois faire? Je ne veux pas paraitre sauvage et impoli… Je suis perdu. Je devrais lui répondre? Advienne que pourra. Ce sont des retrouvailles pour elle alors, il est normal qu’elle veuille en savoir plus sur moi, qui sait, elle pourra vivre en paix et m’oublier après.

«Eh bien, je travaille dans un café pour financer mes projets.»

C’est tout ce que j’avais trouvé à dire comme réponse.  Ma ‘’vie’’ est nulle, elle se résume à travailler et à être enfermé dans mon sous-sol sur mes ordinateurs alors, ouais, je n’avais pas grand-chose à dire.

«Et toi, tu fais quoi?»


lumos maxima

_________________
I think of you.I haven't slept.I think I do.But I don't forget.My body moves.Goes where I will.But though I try my heart stays still.It never moves.Just won't be left.So my mouth waters, to be fed.And you're always in my head ► Always in my head, Coldplay.
Revenir en haut Aller en bas
Joo Jang Mi

avatar

IDENTITY CARD
Voir le profil de l'utilisateur
Back In Time
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


icons par Apple (www) et Spring (www)

Ils s’étaient parlé pendant des heures et des heures quand il était dans le coma et pourtant elle ne savait pas quoi lui dire. Elle était face à un inconnu, il ne se souvenait pas d’elle. Dans le fond, elle était déçue qu’il n’ait aucun souvenir, car elle se sentait vraiment proche de lui. Quand il avait disparu, son cœur s’était déchirée, elle avait commencé à s’attacher à lui plus qu’elle ne le pensait et maintenant il refaisait surface. La vie est drôle parfois. Vraiment surprenante. Elle posa sa tasse et attacha ses cheveux en un chignon simple et le regarda en souriant tendrement. Il sembla quelques peu surpris qu’elle lui pose ce genre de question. La jeune femme fut quelque peu déçu de sa réponse, il n’avait pas vraiment envie de parler on dirait. Mais Jang Mi était coriace, elle avait envie de savoir ce qui se cachait derrière ce masque froid et mystérieux. Elle but une gorgée avant de prendre la parole.

« Des projets ? Quels genres ? »

Elle était curieuse, elle avait envie de savoir quels étaient ses projets. Il faut dire que quand elle avait parlé avec lui pendant son coma, il lui avait dit qu’il ne faisait pas d’études, ce n’était pas ce qui le passionnait. Jang Mi, elle, pensait qu’il était mannequin la première fois qu’elle l’avait vu. Il faut dire qu’avec un physique comme le sien, elle se doutait que tout un tas d’agence de divertissement l’avait abordé dans la rue pour lui proposer un contrat pour rentrer dans un groupe d’idole ou bien tourner dans des dramas. Mais il lui avait ensuite répondu qu’il avait toujours refusé ces propositions, tout ceci lui rappelait trop qu’il ressemblait à son père, ce qu’il voulait à tout prix éviter. Elle se demandait d’ailleurs si il n’avait jamais pensé à faire de la chirurgie esthétique pour ne plus lui ressembler. Mais à l’époque, il était dans le coma et elle ne savait pas s’il allait se réveiller un jour. Dak Ho lui demanda alors ce qu’elle faisait. La jeune femme se mis à sourire de manière un peu gênée, ses études un peu surprenante compte tenu du fait qu’elle voyait des morts. Elle bue une autre gorgée de café avant de lui répondre.

« Et bien, je suis des études pour être médecin. Je sais, c’est bizarre avec le don que j’ai. Les hôpitaux sont remplis de morts et il y’en a beaucoup qui se baladent dedans. En fait, j’ai envie que mon don soit utile, pouvoir entendre les dernières volontés des morts pour aider leur famille à mieux supporter leur absence. Et quand ils sont dans le coma comme toi, les aider à revenir à eux pour qu’ils retrouvent leurs familles. Je tentais de le faire avec toi, mais, tu as disparu avant. Je pensais vraiment que tu étais mort mais te voilà juste devant moi, alors je me dis que j’ai fait du bon travail avec toi. »

Elle finit sa tasse de café et la reposa sur la table.

« C’est dur comme études, ça me prend beaucoup de temps, je suis très fatiguée, mais ça me passionne. Je n’ai pas vraiment de vie sociale mais ça m’apporte beaucoup et puis parfois Sa Ra m’aide à réviser. »

Elle tourna son regard vers son amie fantomatique et lui sourit tendrement alors que celle-ci lui fit signe de victoire. La jeune femme se mit soudain à bailler, elle regarda l’heure, il était presque 0h00 et demain, elle devait se lever tôt pour son premier jour en tant qu’interne. Elle se sentit un peu gênée, mais elle devait se coucher, alors il était temps de se dire au revoir.

« Dak Ho, le prend pas mal, mais il se fait tard et demain je commence en tant qu’interne. Mais, ça me ferait plaisir de te revoir, je peux te laisser mon numéro de téléphone ? »

Elle attrapa un crayon et un post-it sur lequel elle écrit son nom et son numéro de téléphone dessus. La jeune médium lui tendit le post-it alors que le jeune homme était à côté de la porte.

« Appel moi » lui dit-elle en souriant.

Sa main effleura la sienne et immédiatement, Sa Ra disparu. Tout ceci était vraiment étrange.

codage par Luny sur apple-spring

_________________

쳐다보지마


«Don’t look at me like that.We’re just in love, that’s all. Don’t hate on us, however you’re viewing us. We’re just a little different. Just leave us alone.© Eöl
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


IDENTITY CARD
Revenir en haut Aller en bas
 

Back In Time¤ [feat Moon Dak Ho]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» #I'll come back for you - Feat. Lorelei [EVENT]
» where are you going ? (feat. moon yoseob)
» Go back to hell | Feat Jordan ou le Toutou de l'enfer
» If I could just go back in time feat. Mo Yeon
» R.M.S TITANIC IS BACK!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CUM SPECTRIS ET MORTE VIVERE :: ✖︎ EAST : R. ZONE ✖︎ :: QUARTIERS DE DIVERTISSEMENTS :: Quartier Universitaire Daehangno-